Suivez-nous

Fintech

Le paiement sans contact dopé par le nouveau plafond (50 euros)

Le GIE Cartes Bancaires a enregistré 15% de croissance sur le paiement par carte sans contact.

Il y a

  

le

 
carte bancaire
© Visa

Le 11 mai dernier, le plafond du paiement sans contact a été officiellement relevé de 30 à 50 euros. Si le projet était dans les tuyaux depuis un certain temps, la crise sanitaire (et la nécessité de mettre en place des gestes barrières) a largement contribué à accélérer la procédure. La Fédération bancaire française a entériné cette nouvelle limite au courant du mois d’avril, alors même que certaines banques avaient déjà mis ce dispositif en place.

Un changement profond

Si cette mesure peut paraître anodine, elle a pourtant eu un impact fort sur les paiements. Le GIE Cartes Bancaires affirme avoir enregistré sur les 3 premiers jours suivant l’entrée en vigueur du nouveau plafond pas moins de 3 millions de transactions entre 30 et 50 euros.

Ce « nouveau » volume représente ainsi 15% de transactions supplémentaires via cette méthode de paiement. Ce chiffre marque un changement réel dans les habitudes de règlement des consommateurs français qui plébiscitent cette solution parfois décriée.

A titre de comparaison, le paiement sans contact (dont le plafond était à 30€) n’avait cru « que » de 4% depuis le début du confinement, selon les données du GIE Cartes Bancaires. Au niveau mondial, les réseaux Visa et Mastercard ont toutefois relevé une hausse de 40% du paiement sans contact, qui inclut également le paiement mobile.

Un défi d’envergure

Modifier le plafond des cartes bancaires n’est pas une chose aisée. Dès le 18 avril, ce sont plus de 1,7 million de TPE mobile et 70 millions de cartes bancaires qui ont du être mises à jour. Les systèmes d’autorisation des banques ont également été revus, et nos confrères des Echos affirment que des « milliers de tests ont été effectués courant mai ».

Selon le GIE Cartes Bancaires, ce sont désormais 90% de toutes les cartes sans contact qui acceptent le nouveau plafond. Dans la plupart des établissements, la mise à jour n’a eu aucune incidence pour le client. D’autres ont exigé de leurs clients qu’ils réalisent une ou deux opérations (avec le code PIN) pour valider le relèvement du plafond.

Curieusement, les néo-banques N26 et Orange Bank ont été moins efficaces. La banque de l’opérateur télécom a finalement annoncé hier via son compte Twitter que ses 550 000 clients pouvaient désormais payer sans contact jusqu’à 50 euros.

80% des paiements inférieurs à 50 euros

Ces dernières années, le paiement par carte sans contact s’est démocratisé en France, passant d’un milliard à 3 milliards de transactions entre 2017 et 2019. Le GIE Cartes Bancaires affirme par ailleurs que 80% de tous les paiements réalisés sont inférieurs à 50 euros, ce qui laisse une réelle marge de croissance pour ce nouveau plafond de paiement.

En 2019, le paiement sans contact représentait environ 27% de toutes les transactions selon le GIE. Il reste toujours quelques obstacles au développement de ce dernier, à l’instar des 30% de commerçants qui n’acceptent pas (encore) cette méthode de paiement ou encore des espèces, qui restent un moyen de paiement privilégié en France.

Mi 2018, une étude publiée par la BCE affirmait qu’en France, 68% des transactions réalisées en boutiques l’étaient via des espèces. Cela dit, le montant de chacune de ces opérations est inférieur à la moyenne puisqu’elles ne représentaient que 28% du montant total des achats réalisés.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *