Suivez-nous

Sciences

Le sommeil permet de réparer les dommages dans l’ADN des neurones

Des scientifiques ont démontré que lors du sommeil, l’activité chromosomique augmentait, favorisant ainsi la réparation de l’ADN des neurones.

Il y a

le

Une intelligence artificielle pour diagnostiquer en avance la maladie d'Alzheimer

Des scientifiques ont prouvé que le sommeil joue un rôle très important dans le processus de réparation de l’ADN des cellules cérébrales. L’activité chromosomique est aussi plus élevée lorsque l’on dort.

Un sommeil réparateur d’ADN de cellules cérébrales

Bien que nous savons que le sommeil est indispensable pour tous les animaux dotés d’un système nerveux, la fonction biologique exacte de celui-ci reste énigmatique. La sagesse populaire parle de « sommeil réparateur ». Ce dicton se confirme grâce à une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Université Bar-Ilan de Ramat Gan, en Israël. D’après les résultats de leur étude, le sommeil permettrait la réparation de l’ADN des neurones mais aussi une activité chromosomique plus élevé.

Pour mener à bien cette étude, les scientifiques ont travaillé avec des poissons zèbre. Ils ont découvert que l’ADN cassé s’accumulait lorsque le poisson était éveillé. Ils ont cependant constaté qu’après une longue période de sommeil, les dommages accumulés dans les cellules cérébrales avaient été réduites. Le professeur Lior Appelbaum, auteur de l’étude, a expliqué à nos confrères britanniques du journal The Guardian, que c’est là, « l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons besoin de dormir ».

Le chercheur poursuit en ajoutant : « Une période de sommeil nous laisse le temps de tout nettoyer pour le lendemain, pour nous donner un nouveau départ avant que nous ne soyons à nouveau occupés en étant éveillé ». Les scientifiques ayant réalisé l’étude ont aussi détecté une activité chromosomique plus intense pendant le sommeil et celle-ci aurait un lien direct avec la réparation de l’ADN des neurones.

Le rôle des chromosomes pendant le sommeil

Les scientifiques ont tout d’abord identifié des chromosomes avec des marqueurs fluorescents qu’ils pouvaient voir au microscope. Ils ont ensuite utilisé l’imagerie time-lapse (ralenti) pour suivre leurs mouvements pendant les cycles du sommeil. Les chercheurs ont été surpris de constater que les chromosomes des cellules neuronales se déplaçaient deux fois plus vite pendant le sommeil du poisson zèbre, que lorsqu’il était éveillé.

Les chercheurs ont alors estimé que ce mouvement permettait à l’ADN endommagé de se réorganiser et de se réparer. Le professeur Appelbaum a aussi déclaré que l’accumulation de dommages dans l’ADN dans le cerveau était le «prix de la veille» avant de poursuivre : « Lorsque nous sommes très fatigués, les neurones accumulent tellement de dégâts qu’ils signalent à tout le cerveau qu’il faut s’endormir pour les réparer et éviter de pénétrer dans une zone non sécurisée ». Au vu de ces résultats, il serait peut-être bon d’analyser la qualité de votre sommeil.

Il y a peu nous vous parlions des bandeaux connectés Dreem, qui avançaient des effets réparateurs sur le sommeil. C’est probablement une solution, si vous cherchez à optimiser les bénéfices de votre sommeil…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests