Suivez-nous

Tech

Le tourisme spatial ouvre ses portes chez SpaceX

Dans deux ans, les premiers touristes spatiaux à embarquer à bord d’une fusée SpaceX décolleront de Cap Canaveral.

Il y a

  

le

 
SpaceX Falcon 9
© SpaceX

Un jour seulement après l’officialisation de son travail désormais commun avec la NASA, le développement du vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX vient d’ouvrir la voie vers le tourisme spatial. Avec Space Adventures, l’entreprise spatiale d’Elon Musk veut embarquer jusqu’à 4 touristes pour un décollage dans seulement deux ans.

Cette annonce rapproche ainsi la date du premier voyage spatial embarquant des civils chez SpaceX. En 2023, un voyage vers la Lune est d’ores et déjà planifié avec le milliardaire japonais Yusaku Maezawa. Il s’agira du premier « touriste lunaire », mais loin d’être le premier touriste spatial chez SpaceX.

Un record du monde spatial à la clé

SpaceX a bel et bien fait sa place dans l’espace. En seulement 24 heures, elle a abouti à deux de ses principaux objectifs (avant celui du voyage vers Mars), à savoir de travailler avec la NASA pour lui fournir une capsule capable de transporter des astronautes vers l’ISS, tout comme ouvrir la voie vers le tourisme spatial.

L’annonce qui vient d’être faite sur Twitter vient ainsi lever le voile sur le partenariat qu’a choisi SpaceX pour ses prochains vols habités avec des particuliers. Cette entreprise s’appelle Space Adventures, et « permet aux civils d’aller dans l’espace ». Créé en 1998, c’est avec la société d’Elon Musk que les choses continueront à l’avenir.

C’est ainsi que les deux entreprises utiliseront la capsule Crew Dragon pour préparer un voyage spatial à la fin-2021, ou à la mi-2022. Le voyage sera réalisé avec une fusée Falcon 9 depuis le pas de tir de SpaceX en Floride, et le trajet durera 5 jours.

L’objectif n’est pas d’emmener des touristes à bord de la Station spatiale internationale (ISS), mais plutôt de réaliser un record historique. L’idée étant d’entraîner les civils à une altitude entre deux fois et trois fois plus élevée que celle de l’ISS (entre 350 et 400 km d’altitude).

« Cela donnera à quatre personnes la possibilité de battre le record mondial d’altitude pour les vols spatiaux privés et de voir la planète Terre comme personne ne l’a vu depuis le programme Gemini », a déclaré Space Adventures, dans un communiqué.

Quel prix pour les touristes ?

Space Adventures travaillait auparavant avec la Russie qui lui proposait des vaisseaux Soyouz. Ces derniers temps, l’entreprise s’était rapprochée de Boeing, et un protocole d’accord avait été signé pour que l’entreprise américaine de Chicago lui fournisse des capsules Starliner.

Le parcours a été quelque peu semé d’embûches pour Boeing, et SpaceX a pris les devants, que ce soit avec la NASA ou ce partenaire dans le voyage touristique spatial, Space Adventures. Sur ses médias sociaux, la société a publié une vidéo promotionnelle, où elle promettait que les touristes « voleront le plus loin de la Terre que quiconque au cours des 50 dernières années ».

L’un des derniers points qui restent dans le flou concerne bien évidemment le prix d’une telle escapade. D’autant plus qu’à côté du voyage en lui-même, les touristes suivront plusieurs semaines de formation aux États-Unis qu’il faudra également financer. Selon le porte-parole de Space Adventures Stacey Tearne, « le prix de la mission ne sera pas divulgué », déclarait-il à nos confrères de CNET.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests