Connect with us

Mobilités Urbaines

Les bus semi-autonomes à Paris dès l’an prochain ?

La RATP semble être prête à sauter le pas concernant l’intégration de véhicules autonomes au sein de son parc. On vous explique la forme que cela devrait prendre…

Il y a

le

Les bus semi-autonomes à Paris dès l'an prochain ?

Une ligne protégée pour la RATP

Quand on pense véhicules autonomes et nouvelles technologies, on aurait plutôt tendance à aller directement aux États-Unis, du côté de la Silicon Valley. Loin de nous l’idée de vouloir associer ces concepts à la RATP. Après tout, celle-ci a par exemple mis un temps fou à « libérer » le plan du métro parisien. L’innovation ressemble plus souvent à changer le nom des stations de métro (même si c’est pour la bonne cause) qu’autre chose du côté du réseau de transports francilien.

Pourtant, la RATP semble être prête à se lancer sur le créneau des bus autonomes. Un saut en avant qui serait prévu pour l’an prochain. La ligne sélectionnée a même déjà été choisie. Il s’agit de la 393 dans le Val-de-Marne. A partir de 2019, les premiers bus avec des passagers à bord et sous la surveillance d’un opérateur commenceront à circuler. Celui-ci pourra prendre la ligne ou rassurer les passagers le cas échéant.

> Lire aussi :  La RATP ouvre les coulisses de son réseau... sur les réseaux sociaux

La prise de risque est plutôt limitée pour la RATP puisque les éléments extérieurs à gérer sont moins nombreux que dans d’autres endroits. Cette ligne dispose en effet de sa propre voie et les voitures sont normalement maintenues à l’écart.

Déjà plusieurs tests

Mais la volonté de la RATP ne s’arrête pas là. Un autre test sera mené à Paris dans le 13 arrondissement. On ne parle toutefois pas là de grands bus potentiellement périlleux, mais de petites navettes.

Il faut aussi préciser que la RATP a mené des expérimentations depuis début 2017. Sur le pont Charles de Gaulle, dans le Bois de Vincennes ou encore au CEA Paris Sarclay, mais sans passagers.

En revanche, pour les ascenseurs dans les lignes de métro, une bonne odeur dans les couloirs ou des rames qui ne sentent pas le décrépi, il faudra encore patienter.

Source

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests