Suivez-nous

Auto-Moto

Les nouveaux tarifs des bornes Ionity vont faire mal à la voiture électrique

Le prix pour rouler en voiture électrique se rapproche de celui de la consommation d’une voiture thermique. Le consortium Ionity a-t-il perdu la tête ?

Il y a

  

le

 
Ionity borne recharge
© Ionity

Ionity souhaite atteindre le nombre de 400 bornes de recharge en fin d’année, dont 80 en France, ce qui lui permettra de figurer comme une référence européenne pour la recharge rapide des voitures électrique en Europe. Aux côtés des Superchargeurs de Tesla, le réseau du consortium Ionity peut profiter d’une certaine domination sur le marché. Malheureusement, son équipement premium et son déploiement à grande échelle va faire mal sur les prix.

C’en est fini du prix fixe à 8 euros

Ionity a commencé à déployer son réseau en 2018, et possède à l’heure actuelle 202 stations de recharges en Europe. Le consortium est né de l’alliance de différents constructeurs, notamment allemands, mais également sud-coréens, avec l’arrivée de Hyundai et Kia en septembre 2019.

Jusqu’à aujourd’hui, il fallait débourser la somme forfaitaire de 8 euros pour réaliser une recharge de sa voiture électrique. Qu’importe la durée et l’énergie transférée, le prix était le même pour tous, et force est de constater que ce dernier était peu élevé par rapport à un plein d’essence ou de diesel. Un tarif provisoire de lancement afin d’habituer les utilisateurs à recharger facilement sur les bornes du consortium.

Malheureusement c’en est fini du prix fixe à 8 euros. La nouvelle tarification de Ionity va faire payer les conducteurs en fonction de l’énergie qu’ils auront récupérée. Un moyen de faire payer de façon plus réaliste chaque recharge. Sauf que voilà : en même temps que de changer sa méthode de facturation, Ionity augmente de façon considérable le prix de son kWh. Comme si les tarifs précédents n’étaient qu’un trompe-l’œil, non révélateurs du coût réel qu’un conducteur de voiture électrique devra payer pour rouler.

Plus cher que de rouler à l’essence ?

L’augmentation peut atteindre jusqu’à 500 %. À partir du 31 janvier, le prix du kWh passe à 79 centimes d’euros, et le prix sera le même sur l’ensemble du réseau, qu’importe le pays européen dans lequel la recharge se réalisera. Au-delà de 10 kWh de recharge (ce qui devrait concerner près de l’ensemble des recharges), la facture augmentera de façon exponentielle.

Le prix se rapproche considérablement de celui d’un plein d’essence, bien que le prix de d’un litre d’énergie fossile soit encore nettement plus cher. Mais en rapportant le prix à la consommation, une voiture électrique dépense plus de kWh qu’une voiture thermique ne dépense d’essence (tout est relatif, forcément). Ainsi, le prix atteint des niveaux sensiblement proches d’une voiture thermique, faisant perdre tout avantage économique à la voiture électrique.

L’explication de Ionity

80 bornes seront présentes en France d’ici la fin de l’année. De quoi donner à Ionity une place de leader sur le réseau, si l’on met de côté Tesla qui ne propose ses Superchargeurs qu’à ses propres véhicules. De cette position, Ionity semble vouloir profiter. Il y a de fortes chances que le réseau ait besoin d’augmenter ses prix pour suivre le déploiement des infrastructures, et les dépenses dans la technologie, alors que certaines bornes sont capables de proposer une puissance allant jusqu’à 350 kW.

Le vice-président de Ionity Marcus Groll les décrivait ses stations comme des bornes proposant « une puissance inédite et des fonctionnalités additionnelles », pour « un service premium » et « unique », qui vaut donc son prix.

Le 31 janvier prochain, la voiture électrique devrait prendre un sacré coup. Sa promesse perdra de son argument économique, alors qu’il est l’un des principaux dans la décision d’achat des clients.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

12 Commentaires

12 Commentaires

  1. Ced

    17 janvier 2020 at 16 h 37 min

    Poisson d’avril, non mais c’est pas possible ce prix !!!

    • uzuhu69

      17 janvier 2020 at 17 h 11 min

      Et c’est pas fini, vous inquiétez pas, ça sera la même chose à la maison. Taxe pour compenser la baisse de consommation sur les voitures thermique (vous croyez que l’état va se passer de cette manne financière) et augmentation du coût de l’électricité pour soutenir l’augmentation des besoins en production.
      L’Électrique n’est que poudre aux yeux. Il ne restera que sa bonne conscience de moins polluer que le voisin avec son thermique mais qui arrivera le premier sur les plages l’été 🙂

      • Breton38

        17 janvier 2020 at 18 h 50 min

        Ben non. 60 milliards d’excédent commercial en moins avec le pétrole. Il y abaissez de production d’énergie en France pour toutes les voitures électriques contrairement aux fake news et pour votre info la TICPP est depuis quelques années TICPPE le petit E pour électricité. Donc les taxes sont déjà là. Le pb c’est qu’une maison peut produire son électricité et l’état ne peux rien contrôler à ce niveau contrairement au pétrole ou l’hydrogene

  2. olive63

    17 janvier 2020 at 17 h 05 min

    MORT DE RIRE !
    C’était à prévoir, la rapacité cynique du « tout ce qui peut faire de l’argent » est vérifiée une fois de plus.
    Signalons qu’une recharge chez soi, certes à petit débit de 3 à 10 kw, coûte de 15 à 20 centimes le KWh.
    Morale de l’histoire ? l’avenir de l’automobile sera un long fleuve douloureux, coûteux, et voué à plus ou moins court terme à des réductions drastiques.
    Le monde est fini, zut alors. Et si vous vous demandez quoi faire, anticipez : choisissez des voitures petites, du moins pour vos besoins, de petites puissances (cela n’obèrera pas votre image) et de petite consommation.

  3. Marc

    17 janvier 2020 at 17 h 21 min

    Le nouveau tarif est effectivement apparemment dissuasif mais je vois pas bien le côté exponentiel de la tarification. De plus ce tarif est applicable pour les paiements en direct, on ne connais pas encore le prix facturé aux chargemap et autres et les prix de revente de ceux ci.

  4. electricman

    17 janvier 2020 at 18 h 38 min

    Ionity encore une societe cree par un groupe de petrole , pour ma part j irais pas chez eux et tout le monde devrez faire la meme chose en plus leurs borne de merde . Tu arrive pas a te connecter il faut plusieurs tentative pour etre reconnue rien a voir avec tesla

    • Scht

      17 janvier 2020 at 18 h 52 min

      Des constructeurs de véhicules thermiques vendant 99% de véhicules thermiques ne peuvent que jouer à dégoûter les personnes ayant une conscience plus écologique…
      Beau coup mais ça sent la désertion des bornes ionity…. Pour ma part je j ai rechargé à 95% qu à la maison et le reste sur les bornes tesla qui sont 3,5 moins cher désormais… Ionity pas pour moi et je suis très content…. Ionity revendent l’électricité 10x plus cher que ce qu ils paient… Voleurs !!!

    • Breton38

      17 janvier 2020 at 18 h 52 min

      Belle manoeuvres pour tuer dans l’oeuf le VE. Pb, ils vont créer un boulevard pour Tesla.
      Rappelons nous Kodak et Nokia…
      De plus Tesla prépare une petite voiture développée en Chine donc beaucoup plus abordable.

  5. Eragon

    17 janvier 2020 at 19 h 56 min

    Bon, article nul donc commentaires à côté de la plaque, « bravo » pressecitron. Le prix d’une charge reste de quelques euros car elle est faite au domicile en heures creuses. Ce qui coûte « aussi cher qu’un plein » c’est une charge très rapide dans le cadre exceptionnel d’un long trajet, ce avec des stations au top pour maximiser les chances que l’expérience soit très bonne. Et si vous préférez payer moins cher avec le risque de tomber sur une borne en panne dans une station ne comportant qu’une seule borne ça reste possible par exemple avec le réseau corri-door. Up to you… C’est lassant cette presse poubelle.

    • Vincent

      18 janvier 2020 at 2 h 09 min

      > Ce qui coûte « aussi cher qu’un plein » c’est une charge très rapide dans le cadre exceptionnel d’un long trajet, ce avec des stations au top pour maximiser les chances que l’expérience soit très bonne.

      Et encore : si on a un long trajet, on peut avoir envie de s’arrêter au milieu pour passer une nuit à l’hôtel, auquel cas les ~8-10 heures permettent de recharger pour peanuts.

      Il serait d’ailleurs intéressant d’avoir une carte des hôtels en France qui proposent une prise électrique pour leurs clients. Un argument commercial.

    • andré grenier

      18 janvier 2020 at 8 h 19 min

      Si vous n’aimez pas ne lisez pas.

  6. Patrick

    18 janvier 2020 at 8 h 51 min

    Cela coûtera aussi cher à domicile.
    Le fameux compteur Linky est capable de détecter tous les types d’appareil. Le gouvernement demandera à ENEDIS de surtaxer les recharges de batterie des véhicules. De façon à y replacer la TIPP.

    Et s’il ne le fait pas, ne vous inquiétez pas, Enedis le fera de lui même pour son propre compte. Après tout, Les voitures, ça rapporte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests