Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Les trottinettes électriques sont-elles un danger pour votre santé ?

Une étude récente menée à partir des données des services d’urgence de trois hôpitaux américains, permet de mieux comprendre l’impact des trottinettes électriques sur la santé publique et la protection des personnes.

Il y a

  

le

 
Après avoir volé une banque, il s'enfuit en trottinette libre-service

Des chiffres déjà affolants

Le concept peut surprendre ou même faire douter, et pourtant, il y a bien des blessés parmi les utilisateurs de trottinettes électriques. Et on ne parle même pas des risques encourus par ceux qui vont sur l’autoroute. Le fait est, que beaucoup d’utilisateurs de ces véhicules (pour ne pas dire tous) ne portent pas de casque. Seuls 4% des admis aux urgences après un accident avec ces véhicules portaient un casque. Résultat, la moindre chute peut avoir des conséquences importantes.

Sur une année, 249 personnes se sont rendues aux urgences de trois hôpitaux (Austin, San Diego et San Francisco) avec des fractures, des dégâts au visage / crâne ou des très gros bleus. On parle ici bien sûr des utilisateurs de ces véhicules mais aussi de personnes qui ont été percutées par des trottinettes électriques (environ 8% selon l’étude). Enfin, dernière catégorie non négligeable, ceux qui tombent à cause d’un de ces engins laissés au milieu du trottoir. Les citadins n’auront aucun mal à comprendre comment c’est possible…

Les dangers méconnus de la trottinette électrique

L’étude qui recense ces cas est la première du genre et se révèle donc logiquement plutôt impressionnante. Nous n’avons pas de chiffres de référence pour comparer. Mais c’est surtout pour les villes et les autorités que ce genre d’études pourrait être utile, afin de prendre des mesures pour éviter que ces chiffres n’augmentent.

L’auteur de l’étude, le Dr Tarak Trivedi est lui-même un utilisateur de ces véhicules et c’est en voyant arriver les blessés qu’il s’est interrogé sur l’ampleur du phénomène. En comparaison, il n’y avait sur la même période que 195 blessés pour accidents de vélo et 181 piétons. Des données sur les distances parcourues ou l’ampleur de l’usage sur les zones manquent encore toutefois pour faire un vrai bilan statistique.

Et pour le détail, si l’autoroute est à éviter pour essayer de limiter le risque d’accidents, les braquages de banque sont aussi à ranger dans cette catégorie !

Source

15 Commentaires

15 Commentaires

  1. Patrick

    28 janvier 2019 at 12 h 59 min

    Un autre danger : l’obésité. Et dans une moindre mesure la prise de poids.
    En effet, avec une trottinette normale, vous utilisez tous vos muscles, du petit orteil aux cervicales. Vous poussez sur vos jambes, vous faites de l’exercice, vous perdez des calories tout en augmentant le flux respiratoire.

    Avec une trottinette électrique vous êtes la plupart du temps immobile. Sans aucun effort physique.

    • Filiu

      28 janvier 2019 at 13 h 55 min

      Dans la mesure ou un voyage en trottinette électrique peut se substituer à un voyage en voiture ou en transports en commun. L’impacte est différent, une vrai étude sur les utilisateurs de trottinettes et d’autres moyens de transport pourrait éclairer sur le sujet.

  2. Filui

    28 janvier 2019 at 13 h 58 min

    Merci l’auteur d’avoir correctement cité l’étude et les réserves qu’elle soulève.

  3. Lunch

    28 janvier 2019 at 14 h 13 min

    Encore un excellent article au titre p… à clic. Quel travail. Chapeau.

    • Putaclic

      28 janvier 2019 at 16 h 14 min

      👍🏻

  4. Dadfr

    28 janvier 2019 at 14 h 15 min

    Je suis impressionné du nombre d’articles négatifs sur l’utilisation des trottinette électriques.
    J’utilise depuis 4 mois une trottinnette electrique limite a 25km sur laquelle je totalise plus 2100km en utilisant un casque et un gilet jaune pour me rendre a mon travail. Je conseil a patrick de rester une heure sur une trottinette electrique pendant 16km et de me dire ensuite s’il n’a pas eu les sensations d’avoir fait une activité sportive ! Car parler sans savoir de quoi l’on parle cela devient pénible ! Pi: j’ai perdu 2kg en utilisant une trottinette electrique.

    • Eric

      28 janvier 2019 at 15 h 45 min

      Pour utiliser une trottinette électrique quasiment quotidiennement depuis près de deux ans, je confirme que cela fait (un peu) travailler les muscles qui contribuent à tenir en équilibre mais franchement à part une petite fatigue physique sur de longs trajets (plus de 20 mn ) pour tenir le guidon, ça n’a rien de physique. En tout cas je n’ai jamais perdu un gramme en trottinette électrique 🙂
      Sur le sujet de l’article, je confirme aussi que cela peut être dangereux, et que le danger vient sans prévenir. Après des centaines de kms sans encombres, j’ai pris ma première gamelle il y a quelques jours, alors que j’arrivais chez moi, la roue avant s’est bloquée (apparemment une coupure de batterie qui a déclenché le frein moteur) et je me suis retrouvé éjecté au sol en un millième de seconde, avec atterrissage sur la tête, le poignet et les côtelettes (tempe explosée, œil au beurre noir, une côte fêlée).
      Pourtant je ne suis pas vraiment un newbie en deux roues vu que j’ai des milliers de km d’expérience en moto (route et tout terrain) et vélo également. Tout cela pour dire qu’il faut être particulièrement prudent car les chutes sont assez imprévisibles, et qu’on ne se rattrape pas, et que ça peut être très violent à 25 km/h.
      La faute aux constructeurs, et peut-être au législateur,qui sont trop laxistes en termes de normes de sécurité. Il n’est pas normal par exemple qu’une Xiaomi M365, la plus vendue dans le monde, soit aussi dangereuse : freinage largement insuffisant, jeu dans la potence de direction, pneus qui crèvent ou éclatent à la moindre irrégularité du sol…
      Cela reste un mode de déplacement urbain fabuleux que je soutiens et continue à utiliser tous les jours malgré ma mésaventure, mais les constructeurs doivent faire mieux en termes de sécurité.

      • Dadfr

        28 janvier 2019 at 16 h 37 min

        Je n’utilise pas la xiaomi m365 car elle ne comporte pas de suspensions ni avant ni arriere et le risque de crevaison est réel et dangereux. Quand à l’effort physique je ne vous suis pas, en trot vous passez votre temps a éviter les obstacles, les trous, les pietons si vous restez inerte sur ce genre d’engin la chute est inévitable…un peu comme au ski. 20mn de trot sur du plat ou une piste cyclable c’est un temps très court. Quand vous souhaitez l’utiliser sur un plus long parcourt avec des côtes, vous devez aider la trottinette avec le pied. Les constructeurs doivent effectivement améliorer la sécurité et le confort. J’ai un frein magnétique sur mon eroad qui est très puissant et qui nécessite d’etre en flexion arrière. La trottinette procure un vrai plaisir de glisse, l’essayer c’est l’adopter mais avec un casque et un gilet fluo.

      • koxx

        28 janvier 2019 at 17 h 25 min

        Bonjour Eric, quel modele de trot possedes-tu ? il y a un probleme de blocage de roue connu sur les etwow…

      • Dadfr

        28 janvier 2019 at 18 h 03 min

        La trottinette Xiaomi M365 est la plus vendue, mais elle comporte des gros inconvénients, pneus à chambre air avec risque de crevaison assurée (difficile à dépanner), pas d’amortisseurs ni avant ni arrière, pas d’afficheur. J’utilise une e-road lytrot qui comporte 2 amortisseurs avant arrière et pneus pleins (roue arrière remplacée par une gomme tendre meilleur tenue de route sur sol glissant). L’utilisation d’une trottinette électrique est dangereux si l’on ne se protège pas : casque, gants et gilet rétro-réfléchissant obligatoires. Contrairement à ce que prétend, Eric et Patrick je maintiens que passer plus de 30mn voir 1h sur une trottinette à éviter les nids de poule, les branches, les piétons n’est pas de tout repos et nécessite une concentration de tous les instants. Si vous restez droit comme i sans flexion sur les jambes, lors des passages de bosses, descentes et autres crevasses là vous risquer la chute ! Conclusion : faire de la trottinette n’est pas si pépère que cela mais procure un vrai plaisir de glisse qui se rapproche du ski /surf.

      • Fousspat

        29 janvier 2019 at 13 h 17 min

        Il n’y a aucun laxisme de la part du législateur. En tant que véhicule motorisé (contrairement au VAE qui est à assistance électrique), il doit être homologué, immatriculé et assuré, ce qui n’est jamais le cas. Ce n’est pas parce que c’est électrique qu’on fait ce qu’on veut. La législation est claire là-dessus : interdit sur trottoirs et chaussées. Sinon, on peut imaginer des scooters électriques, limités à 25 km/h, et sous prétexte que c’est électrique, se passer d’homologation, d’immatriculation, d’assurance, de casque et de BSR pour les adolescents.

    • Emmanuel Ghesquier

      28 janvier 2019 at 19 h 33 min

      Je me permets simplement de préciser qu’en temps que rédacteur je relaie l’information, pas de chance c’est une étude sur les dangers de la trottinette, s’il sort une étude sur les bienfaits de la trottinette et que j’en suis informé, j’en ferai de même… Je n’ai rien contre ce moyen de transport. Je ne vais pas mentir, je n’en ai jamais fait, mais ce n’est pas pour autant que je sabrerai ce moyen de transport adapté à pas mal de gens. L’article met seulement en évidence par un médecin ayant collecté les données de trois hôpitaux, que ce moyen de transport est plus dangereux que d’être piéton par exemple ou cycliste. Pourquoi ? sans doute parce que beaucoup de points sont à améliorer justement, car c’est récent, aussi bien chez l’utilisateur, chez les constructeurs, chez les politiques, chez les autres conducteurs, etc… Le problème, c’est qu’aujourd’hui, comme souvent quand un phénomène de mode s’installe, tout le monde se lance pour être leader sans appréhender tous les points, il suffit de voir ce concept de laisser les trottinettes sur le trottoir, heureusement que ce n’est pas de la location de poids lourds qu’on laisse garé en travers des routes une fois arrivée à destination. Faut un minimum de bon sens. Autres cas, des milliers de trottinettes ont envahi les centres villes, avant même que l’on détermine une bonne fois pour toutes le lieu de circulation (route ou trottoir), résultat c’est un peu tout et n’importe et chacun campe sur sa position en fonction de ce qu’il « estime » être normal.

      • Dadfr

        28 janvier 2019 at 20 h 05 min

        Je comprends que votre article ne fait que relayer des informations d’une étude américaine… De grâce ne nous comparons pas aux américains ! Je vous confirme que je n’ai lu depuis 6 mois aucun article positif sur ce mode de déplacement. Tout nouveau mode de déplacement est systématiquement critiqué par la presse et les médias. Je tiens juste à éclairer les futurs utilisateurs de ce mode de déplacement. Il faut surement l’interdire sur les trottoirs, j’en conviens! Mais interdisons aussi aux piétons de marcher les yeux rivés sur leur portable sans regarder devant soi. Développons rapidement de vrais pistes cyclables comme dans les pays bas afin de réconcilier les utilisateurs des 2 roues, les piétons et les voitures.

  5. BouBou

    28 janvier 2019 at 20 h 14 min

    Alors je confirme que la xiaomi m365 est vraiment dangereuse il y a 2 mois la potence a lâchée au moment de monter un trottoir et la roue arrière est venue me percuter la cheville gauche ,je pense faire un tour à l’hôpital car la douleur est encore vive même au bout de 2 mois…Mais sinon pour la sécurité en général il faut se rappeler que ce n’est qu’ une trottinette hein ,rouler au pas sur les trottoir voir même en descendre pour croiser les piétons c’est un bon début.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests