Nada Surf live

Quelques années que j’attendais ça : j’ai assisté hier soir au concert de Nada Surf au Transbordeur de Lyon.Pas de photos (à part le machin ci-dessous pris à l’arrache avec l’iPhone, oui ça bougeait), pas de vidéos, pas de son ici, mais juste deux mots : c’était bien, un show simple et sans fioritures dans

Quelques années que j’attendais ça : j’ai assisté hier soir au concert de Nada Surf au Transbordeur de Lyon.
Pas de photos (à part le machin ci-dessous pris à l’arrache avec l’iPhone, oui ça bougeait), pas de vidéos, pas de son ici, mais juste deux mots : c’était bien, un show simple et sans fioritures dans la plus pure tradition power-pop éternelle, sans effets spéciaux, sans arrivée en parachute ou dans une main métallique grande comme la moitié du stade, sans toutes ces conneries. D’ailleurs nous n’étions pas dans un stade.

Nada Surf Transbordeur Lyon

Du bon rock, frais, vif, enlevé ou intense, alternant passages légers et moment lourds et intenses, qui vous console d’avoir été trop jeune pour n’avoir jamais vu les Beach Boys, Byrds ou les Who (première époque) sur scène, avec des harmonies vocales à vous filer des frissons (argh, Always Love me met toujours autant les tripes à l’air) et une mise en place nickel chrome, juste tempérée par une balance son parfois hasardeuse, notamment sur la voix du chanteur.
Chanteur qui – outre une pratique parfaite du français appris dans ses jeunes années d’étudiant à New-York – a la particularité plutôt rare de jouer de la guitare avec les doigts, sans mediator (comme Mark Knopfler, les arpèges en moins).

free music

La musique prend toute sa dimension en concert.
Si de plaisir tu frissonnes à l’écoute d’un titre sur ton baladeur, de bonheur tu pleureras au concert. (proverbe presse-citronnien – 2008 ap. JC)
That’s entertainment.


25 commentaires

  1. Vus dans un festival gratuit (Musique en stock – Cluses (74)) un début de mois de juillet. C’etait l’année où ils avaient repris "L’aventurier". Je me rapelle que la version radio était decevante au possible… par contre en live, j’ai rarement vu des gens se mettre à sauter sur place aussi vite 🙂 C’etait la première fois qu’ils la jouaient en live, un rodage avant les gros festivals en quelque sorte!

    Et non, Nada Surf ce n’est pas que "Popular"! (au contraire c’est plutot une exception cette chanson)

  2. rah, un concert de nada surf, que du bonheur… Je les avais vu à Bordeaux y’a quelques années de ça (je compte pas, ça va me faire du mal), un peu après la déferlante ‘popular’ – qui effectivement n’est pas forcément représentative du groupe. Mais c’est clair que je renouvelerai l’expérience avec un sacré plaisir, surtout vu la qualité de leur albums depuis !

  3. Yop

    J’avais vu Nada Surf à St Brieuc en concert gratuit, et j’étais allé prendre une bière avec les bassiste. Un mec simple, sympa, mais qui refuse de signer des autographes. Le chanteur était partit avec des filles évidemment, et on a finit avec le batteur à bouffer un kebab. Super soirée. A savoir que ces mecs sont plus apprécié en France qu’aux US. Vraiment des génies 🙂

  4. A noter que les Bell X1 en première partie étaient plutôt bons.

    Personnellement, j’ai quand même eu du mal à décoller tout le long avec Nada Surf, heureusement qu’il y avait le final pour sortir heureux.

    Et la danse folklorique, aussi ! ^^

  5. @ Eric : Nous avons bu un verre au bar du Transbo après le concert, puis sont sorti les mecs groupe pour boire un verre et signer quelques autographes. Après une (très longue) séance de photos et de signatures, alors que la sécu allait nous sortir, Daniel a proposé aux 5 ou 6 personnes qui étaient restées d’aller finir la soirée avec eux en backstage et l’on s’est retrouvé à se faire payer des bières, et à discuter musique, vie perso (j’ai appris un tas de trucs que je ne répéterai pas bien évidemment), basse (instrument que je pratique) avec les mecs les plus cool de la création pop ! Un grand moment de bonheur mais ça, je t’apprends rien ! 😉

    Je pense que ce n’est pas une chance d’être entré, mais sincèrement une de les avoir rencontré et d’avoir pu discuter avec eux !

    En fait pour rentrer en Backstage avec Nada Surf, C’est aller à une soirée chez des potes. Ca fait le même effet, l’excitation en plus bien entendu !

    Voilà tu sais tout ! La prochaine fois, on tâchera de se retrouver et y aller tout les deux si le cœur t’en dit ! En attendant, j’ai furieusement envi d’aller les voir à Paris !

    @ plus, Maskime

  6. Pingback: RecreateMyNight, un réseau social pour partager et revivre ses meilleurs concerts | Presse-Citron

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies