Connect with us

Tech

La NASA ouvre une enquête sur la drogue chez SpaceX et Boeing

Le malheureux joint sur lequel Elon Musk aura pris quelques taffes lors d’une interview retransmise en directe sur les réseaux sociaux n’aura pas été sans conséquence. La NASA a annoncé l’ouverture d’une enquête afin de déterminer si les employés de SpaceX et Boeing consomment de la drogue sur leur lieu de travail.

Il y a

le

Elon Musk joint

Il y a deux mois, Elon Musk acceptait de participer à un podcast animé par Joe Rogan. S’il a répondu à des questions pendant plus de deux heures, ce qui est principalement ressorti de cette longue interview a été les quelques secondes durant lesquelles il a pris une ou deux bouffées sur un joint de marijuana proposé par l’animateur américain. Cela a déclenché de nombreuses questions sur la santé mentale de l’entrepreneur, mais surtout une chute de l’action de Tesla en Bourse.

Quand la NASA tient à rassurer ses collaborateurs

Si l’on pensait que les conséquences s’arrêtaient là, ce n’est finalement pas le cas. En effet, le Washington Post a révélé que la NASA ouvrait une enquête portant sur la question de la drogue en entreprise. Ainsi, l’agence débute un audit de la culture d’entreprise chez ses deux collaborateurs américains, SpaceX et Boeing. William Gerstenmaier, responsable des vols habités à la NASA ajoute que cela comprend « tout ce qui pourrait avoir un impact sur la sécurité ». Si le sujet s’annonce relativement global, il est prévu que l’audit en question soulève la problématique des stupéfiants afin de déterminer si des employés des deux entreprises s’adonnent à cette pratique.

> Lire aussi :  Elon Musk ne fumera plus de joints en public, selon la NASA

Les deux entreprises ont réagi, si bien que Boeing a déclaré qu’il n’avait pas encore été mis au courant de l’audit demandé par la NASA. Néanmoins, l’entreprise a tenu à rassurer clients et investisseurs en déclarant : « La culture de Boeing garantit l’intégrité, la sécurité et la qualité de nos produits, de notre personnel et de leur environnement de travail ». Elle a ajouté qu’elle était l’un des « partenaires de confiance » de l’agence, réitérant du même coup son engament à poursuivre cet « héritage de confiance, d’ouverture et de succès dans les missions spatiales ». Pour sa part, SpaceX a affirmé que la sécurité au travail est au centre de ses préoccupations.

Nul doute que la NASA voit là l’occasion de rassurer investisseurs et futurs clients sur deux partenaires avec qui elle s’efforce de construire l’avenir spatial, qui sera aussi touristique. Jim Bridenstine, PDG de l’agence spatiale, confirme : « Nous devons montrer aux Américains que lorsqu’on met un astronaute dans une fusée, il est en sécurité ».

> Lire aussi :  Des scientifiques dévoilent un plan pour que des extraterrestres puissent nous trouver

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests