Les navigateurs mobiles d’Opera protègent contre le minage de cryptomonnaies

Lancée il y a quelques jours sur la version pour ordinateurs d’Opera, la protection contre le minage de cryptomonnaies arrive aussi sur ses navigateurs mobiles.

Si la plupart des services gratuits que vous utilisez sur la toile gagne de l’argent grâce à la publicité, d’autres ont trouvé un nouveau mode de monétisation : le minage de cryptomonnaies.

Comme cette opération a besoin d’une certaine puissance de calcul, des sites web se servent de scripts pour exploiter les machines de leurs visiteurs afin de miner et de gagner de l’argent à l’insu de ceux-ci.

Le problème, c’est que si un site utilise votre processeur pour miner de la cryptomonnaie, cela affecte les performances et l’autonomie

De ce fait, le mois dernier, Opera a décidé d’intégrer une protection contre ces scripts sur son navigateur pour ordinateurs. En effet, pour la société, il s’agit d’un problème sérieux qui affecte actuellement plus de 500 millions d’ordinateurs.

Mais il semblerait qu’en plus des ordinateurs, les smartphones soient également concernés. Et moins d’un mois après le lancement de la protection contre le cyptojacking sur la version PC de son navigateur, Opera lance une fonctionnalité similaire sur ses navigateurs mobiles.

« Lorsque vous naviguez sur le web, il n’y a pas d’indices visuels que votre appareil est exposé », explique Jan Standal, vice-président du marketing produit chez Opera. « Une seule page web peut prendre jusqu’à 4,5 heures de votre autonomie ».

Sur Twitter, Opera annonce ainsi l’arrivée de la protection contre le minage sur ses navigateurs pour smartphones. La nouvelle protection s’active par défaut avec le bloqueur de publicités natif.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies