Connect with us

Vidéo

Netflix, le rachat idéal pour Apple ?

JPMorgan parle tout simplement d’un rachat qui serait la « meilleure option stratégique » pour Apple, en évoquant Netflix. Que penser de ce cas de figure ?

Il y a

le

Netflix

Apple et son trésor de guerre

130 milliards de dollars. C’est la trésorerie dont dispose Apple à l’heure actuelle. Un trésor de guerre que la marque à la pomme semble avoir du mal à investir. Depuis Beats, difficile de trouver un achat majeur pour l’entreprise.

Apple grâce à cet argent, peut presque se payer ce qu’il veut. Parmi ses cibles potentielles, se trouvent Activision Blizzard, Sonos ou encore Netflix. Jeu vidéo, SVOD ou équipement, c’est un peu la triple approche possible. Ce sont les entreprises qui reviennent avec le plus de fréquence quand on évoque le sujet. JP Morgan Chase, la banque américaine vient justement de donner son favori. Si les analystes considèrent que les trois constitueraient des « relais de croissance » pour Apple, c’est Netflix qui aurait le profil le plus séduisant, notamment pour le marché publicitaire, pour en faire un géant à l’image d’Alphabet et de Facebook dans ce secteur.

Une idée qui traîne depuis un moment

D’un point de vue mathématique, si on regarde purement les chiffres, l’idée peut être considérée comme ayant du sens. Après tout, cela fait désormais un moment qu’elle est sur la table et que le sujet se discute. Reste la grande question du prix. Au fil des années, Netflix a grandi et son prix est de plus en plus onéreux.

A l’heure actuelle, la capitalisation boursière de Netflix est de 153 milliards de dollars. En quelques mois, son action a pris 100 dollars à cause des rumeurs de rachat. En comparaison Sonos possède une capitalisation de 1,2 milliard et Activision vaut 35 milliards.

Si Netflix est une approche intéressante pour Apple, la justification est plutôt surprenante. Ni Apple, ni Netflix ne sont des acteurs majeurs dans le domaine de la publicité. C’est même plutôt contraire à leur ADN. La réponse sans doute dans les prochains mois…

Source

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. Wackyseb

    6 février 2019 at 15 h 00 min

    Super article pour une conclusion toute aussi éloquente.
    Rien de nouveau à l’horizon bref article inutile tout comme mon commentaire.

    • JerViEl

      8 février 2019 at 10 h 41 min

      Et oui…
      Aujourd’hui ces journaliste ne savent plus que suivre un mouvement de moutons de la presse.
      Désolé pour mon commentaire inutile de ce fait…

      • Emmanuel Ghesquier

        8 février 2019 at 15 h 16 min

        Bonjour, de quel mouvement de mouton voulez vous parler ? Je confirme votre commentaire est inutile. Si tous les sites d’actualités disent la même chose, c’est tout simplement parce que c’est cela l’actualité du moment « un fait à un moment précis, des articles à un moment précis », Il me semble qu’une information comme un rachat potentiel de Netflix par Apple comme levier de croissance est une information de taille, qui mérite au moins un article. On parle pas d’une rumeur d’un site lambda, mais des meilleurs experts financiers mondiaux sur la question. Que vous ne souhaitiez pas le lire, c’est une autre question…

        • JerViEl

          8 février 2019 at 15 h 38 min

          Un rachat potentiel…? Bon et bien j’espère relire votre réaction dans quelques mois lorsque plus personne n’en parlera, lorsque l’un ou l’autre aura démenti ou que tout simplement lorsque ça sera parti aux oubliettes.
          Je veux parler de plusieurs mouvements de moutons:
          Le premier: L’effet d’annonce qui induit un mouvement de moutons: ameuter le questionnement des gens, faire monter ou baisser les actions bref enfumer l’esprit des gens sur quelque chose qui n’arrivera pas ou qui ne sera pas considéré à court ou moyen (voir long) terme.
          Encore une fois, cet article est sorti il y a déjà un moment, vous aviez déjà fait ce genre de pratique sur un autre sujet (l’iPad Pro qui a ses bord courbés). Je comprends que vous n’y êtes pour rien. Que tous les sites de presses, quelque soit le domaine, recherchent ce genre de pratiques et adoptent la même attitude.
          Seulement voilà, ce qui est dérangeant c’est que vous amasser de l’argent et que certains lecteurs se laissent duper par ce genre de presse qui ne vaut plus rien. Vous ne créez plus rien, vous n’êtes que des boites postales instrumentalisée qui ont la sensation de faire du journalisme en re-customisant un article avec une nouvelle mise en page, une traduction (souvent mal faite) et des nouvelles couleurs. Il/Elle est où celui/celle qui investigue, qui creuse un peu plus loi, qui se spécialise dans le domaine et qui donne un avis pertinent? Celui qui mouille un peu le maillot quoi… Vous comprenez quel est l’autre mouvement de moutons auquel je fais allusion?
          Après pas de soucis, je ne suis pas obligé de lire. Seulement voilà je suis un lecteur, et c’est parce qu’il y a des lecteurs que vous avez un travail cher monsieur…

          • Emmanuel Ghesquier

            9 février 2019 at 6 h 15 min

            Pour commencer à aucun moment il n’est dit que Netflix est à vendre ou qu’Apple souhaite l’acheter, l’article évoque la recommandation de Chase JPMorgan de faire cet investissement pour disposer d’un énorme levier de croissance, avec l’opportunité de se mettre à niveau de Google et Facebook au niveau de la publicité potentielle.

            L’information est intéressante puisque ce n’est pas la première fois qu’elle est évoquée et qu’Apple va devoir utiliser ses énormes réserves de cash un beau jour. Je ne vois pas trop bien la teneur de votre commentaire qui est un serpent qui se mord la queue, vous critiquez le fait que les journalistes ne sont pas des experts de leurs sujets et ne font que répéter le boulot d’autres sites, sauf que l’article en question est bien une reprise d’experts de la finance hautement spécialisés dans leur domaine (JPMorgan) et qui mouillent leur maillot pour reprendre vos termes.

            J’ajouterai que vous voyez des moutons où il n’y en a pas, car je ne suis pas bien persuadé que parmi les lecteurs de presse citron beaucoup aient des actions Apple, donc je vois pas bien qui on influencerait, qui on enfumerait, ou quel mouvement de moutons on essayerait d’induire… Les faits sont plus terre à terre, il y a un sujet on le traite, point barre, sans arrière pensée d’arnaquer qui que ce soit.

            Vous dites que les journalistes ne créent plus rien ! Heureusement, j’ai envie de dire, car le travail de journaliste n’est pas de créer, mais de relater, d’informer, de faire remonter… Et si la presse d’aujourd’hui est si inintéressante à vos yeux, personne ne vous empêche de prendre la plume et de la réinventer cette presse, j’imagine cela sera plus efficace que d’utiliser les commentaires des articles des autres, pour agiter un bâton de berger afin de faire rentrer « les moutons » dans le rang, ce qui au passage est un peu insultant envers le reste du lectorat, je pense que chaque lecteur est libre et intelligent pour tirer ses propres conclusions et n’a pas besoin de berger. Et justement, si les lecteurs nous lisent un peu plus chaque jour, c’est parce qu’ils savent que l’on essaye de fournir un média intéressant et que personne ne cherche à duper personne.

  2. JerViEl

    15 février 2019 at 16 h 23 min

    OOOoops:

    01net.com/actualites/apple-presenterait-bien-son-service-video-le-25-mars-1632209.html

    merci de mettre à jour vos sources.

    • Emmanuel Ghesquier

      16 février 2019 at 1 h 46 min

      Bonjour,

      les sources sont à jour du moment de la rédaction de l’article. Au passage, l’article n’a jamais dit qu’Apple allait racheter Netflix, mais que JPMorgan recommandait à Apple de racheter Netflix comme énorme levier de croissance. Il y a déjà plusieurs trimestres que nous annoncions la sortie d’un service de streaming maison pour Apple, ce n’est pas une découverte de notre côté. Pour exemple : https://www.presse-citron.net/apple-steven-spielberg-serie/ ou encore https://www.presse-citron.net/apple-aurait-lintention-de-lancer-son-service-de-streaming-dans-plus-de-100-pays/

      De plus, le lancement d’un service ne veut pas dire que l’on ne peut éventuellement pas racheter un gros concurrent. Le meilleur exemple de ce cas de figure, c’est Facebook, qui a lancé Messenger le 23 mars 2014 sur Windows et le 9 août 2011 sur Mobile, et qui a pourtant racheté WhatsApp la même année en février 2014 pour prés de 20 milliards. Cela permet ainsi de cumuler les audiences des deux plus gros services de messagerie actuellement et de s’assurer que la moitié des internautes de la planète utilisent un produit maison et d’apparence concurrent…

      Donc, l’éventualité d’un rachat conseillé par la banque d’affaires américaine n’est toujours pas à exclure…

  3. JerViEl

    12 mars 2019 at 16 h 49 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests