A Nice, un homme échange ses Bitcoins contre 2M€ de faux billets

A nice, un sud-coréen a été victime d’une arnaque aux faux billets : il a procédé à un échange de ses Bitcoins contre 2 millions d’euros en faux cash. L’un des escrocs a pu être appréhendé, mis en examen et placé en détention.

Bitcoin

Imaginez-vous le célèbre hôtel Negresco à Nice, des hommes avec une valise remplie de billets, un rendez-vous pour procéder à un échange… Cette situation tout droit sortie d’un thriller a bien eu lieu et tourné au cauchemar pour un homme d’affaires sud-coréen.

En échangeant ses Bitcoins contre des espèces, cet homme d’affaires pensait probablement réaliser le coup de sa carrière : profiter d’une superbe plus-value sur son investissement tout en échappant aux impôts.

Le rendez-vous est pris dans le célèbre palace de la Promenade-des-Anglais, les crypto-monnaies sont envoyées aux acheteurs qui remettent une valise remplie de billets en échange. 2 millions d’euros en tout et pour tout. Autant de faux billets qui se révéleront être de grossières copies. Une information confirmée par le Procureur de la République de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Un escroc mis en examen & interpellé par la police

L’un des escrocs, d’origine Serbe et vivant en France, a été mis en examen et placé en détention provisoire pour les faits d’escroquerie en bande organisée, détention et mise en circulation de billets contrefaits. Il aurait agi avec un complice qui lui est toujours activement recherché par les services de police.

> Lire aussi :  Le Bitcoin affirme son leadership parmi les crypto-monnaies

Cette situation n’améliore malheureusement pas l’image des crypto-monnaies auprès des institutions étatiques et des régulateurs mondiaux… elle fait état d’un lien très clair entre le crime organisé, mais aussi le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale, et les crypto-monnaies. Toutefois, il est important de préciser que ces évènements ne restent que des épiphénomènes.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.