Suivez-nous

Auto-Moto

Nissan lance Ariya, son premier SUV 100% électrique

Nissan vient de dévoiler son tout nouveau crossover électrique Nissan Ariya.

Il y a

  

le

 

Par

Nissan Ariya
© Nissan

Nissan faisait figure de pionnier dans la voiture électrique avec la Leaf, qui s’était même payé le luxe de remporter l’un des nombreux trophées de Voiture de l’année lors de sa sortie en 2011.

Ce coup d’essai ayant presque dix ans d’âge, le constructeur japonais rentre cette fois de plain-pied dans le monde de l’électrique avec un tout nouveau modèle aux caractéristiques prometteuses, la Nissan Ariya. La Nissan Ariya est fortement inspirée du concept-véhicule du même nom présenté au Salon de l’automobile de Tokyo de 2019 et dont l’IMx a été la première ébauche au Salon de l’automobile de Tokyo de 2017.  Il s’agit d’un SUV compact qui viendra concurrencer des voitures de catégorie identique comme la Tesla Model S, la Ford Mustang Mach-E ou encore la future Audi e-tron Q4.

Le style de l’Ariya, fidèle aux standards Nissan,  se veut représentatif de la nouvelle philosophie basée sur ce que la marque appelle le futurisme japonais intemporel – caractérisé par une approche japonaise distinctive véhiculée d’une manière simple et moderne.

L’Ariya sera proposée en quatre déclinaisons, avec des versions à deux roues motrices et des versions à transmission intégrale. Chacune de ces versions sera disponible avec deux choix de batterie, une 63 kWh utilisables, et une 87 kWh1 utilisables. La version la plus huppée, l’Ariya e-4ORCE à quatre roues motrices et deux moteurs, avec une capacité de batterie utilisable de 87 kWh, sera dotée du plus haut niveau de mobilité intelligente de Nissan, notamment du système ProPILOT 2.0, qui permet de conduire sur une seule voie sur autoroute.

En se connectant au système de navigation et en utilisant les données cartographiques, la technologie ProPILOT 2.0 peut aider à ajuster la vitesse du véhicule en fonction de la limitation affichée. En outre, elle peut également aider à ajuster la vitesse du véhicule en fonction des prévisions de circulation, par exemple en anticipant un ralentissement ou à l’approche d’un virage serré.

Comme c’est devenue la norme sur pratiquement toutes les voitures électriques depuis quelques années, le pack de batteries est situé à plat dans le plancher de la voiture. La puissance s’échelonnera de 215 à 385 chevaux, avec trois modes de conduite Standard, Sport et ECO, plus un mode neige sur les versions e-4ORCE. L’accélération de 0 à 100 km/h se situera de 7,5 secondes à 5,1 secondes selon la version.

Côté technologies, la Nissan Ariya est dotée d’une assistance au conducteur  comprenant notamment le dispositif e-Pedal, introduit pour la première fois dans la voiture électrique Nissan LEAF, qui permet au conducteur de lancer, d’accélérer et de décélérer en utilisant uniquement la pédale d’accélérateur. Cependant, sur les surfaces à faible adhérence, les freins sont appliqués simultanément avec le moteur, ce qui permet aux quatre roues de ralentir le véhicule en toute sécurité. Sur les modèles équipés de e-4ORCE, le couple régénérateur est distribué non seulement aux roues avant, mais aussi à l’arrière.

Concernant la gestion de l’énergie, les batteries sont capables de supporter une charge de pointe de 130 kW, ce qui permet à l’Ariya de parcourir jusqu’à 375 kilomètres avec une charge rapide de 30 minutes en utilisant le système de charge japonais CHAdeMO. (Spécification japonaise et système de charge capable de charger 130 kW, estimation soumise à homologation et aux conditions environnementales et de batterie). Le port de charge pour l’Europe sera au standard CCS (désormais le plus courant sur le Vieux Continent) et l’autonomie maximum devrait atteindre 500 kilomètres pour la version la mieux dotée, à le modèle deux roues motrices avec la batterie de 87 kWh.

La Nissan Ariya fait le plein aussi du point de vue connectivité et dispositifs d’aide au conducteur, avec entre autres les commandes vocales, Amazon Alexa Auto installé nativement, l’ouverture sans clé en s’approchant simplement de la voiture, avec accueil du conducteur en fonction des réglages programmés (le siège recule automatiquement pour faciliter l’accès à bord). Côté instruments de bord, l’interface d’affichage comporte à la fois un moniteur d’instrument de 12,3 pouces et un affichage central de 12,3 pouces, les deux étant alignés sur un seul plan horizontal, permettant à certaines informations d’être glissées-déposées entre les deux écrans pour personnaliser et hiérarchiser les informations affichées juste derrière le volant.

La Nissan Ariya sera disponible fin 2021. Les tarifs n’ont pas encore été communiqués officiellement mais on parle de prix se situant aux alentours des 40 000 euros.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests