Suivez-nous

Fintech

De nouveaux avantages arrivent sur la carte bancaire d’Apple

Un bon moyen d’augmenter les vente de ses produits, et mettre en avant sa carte de crédit.

Il y a

  

le

 
Apple Card Avantages
© Unsplash / Melvin Thambi

L’Apple Card devrait élargir son offre de financement, qui se résume pour le moment à une solution de paiement en 6 ou 12 mois dans le cadre de l’achat d’un iPhone. Lors de la sortie de la carte de crédit aux États-Unis, le 20 août 2019, Apple souffrait d’un fort ralentissement de la vente de ses smartphones, et voyait dans sa nouvelle solution bancaire un moyen de réconcilier ses clients avec un nouveau moyen de financer leur achat en plusieurs fois.

Près d’un an plus tard, la carte bancaire d’Apple développée en collaboration avec la banque d’investissement new-yorkaise Goldman Sachs est toujours limitée aux États-Unis, mais son offre devrait évoluer. Selon des sources sur lesquelles nos confrères de Bloomberg ont pu s’appuyer, la firme de Cupertino aurait décidé d’élargir sa solution de financement à d’autres produits de sa gamme. Il s’agira d’iPad, de Mac, d’Apple Pencil, ou encore de Display XDR et d’écouteurs AirPods, toujours avec un taux d’intérêt de 0 %.

Les sources du site anglais avancent que ces nouveaux avantages seront lancés dans les prochaines semaines. La répartition du coût sur plusieurs mois avec Apple Card ne fonctionnera naturellement que dans les boutiques et sur le site officiel. Comme le mentionne à juste titre Mark Gurman de Bloomberg, la méthode opérée par Apple fait penser à ce que proposent généralement les opérateurs téléphoniques.

La simple différence est qu’Apple jouera double. Les nouveaux avantages élargis de la carte de crédit pourraient amener la clientèle de la marque à s’équiper de cette Apple Card, et la marque à la pomme finirait par davantage se rapprocher du paysage fintech, en pleine croissance. En un an, l’évolution du secteur s’est accélérée. Apple le sait et le constate déjà avec son wallet Apple Pay permettant de réaliser des transactions numériques en paiement mobile.

Google développe aussi sa carte bancaire

L’arrivée de ces nouvelles solutions de financement de produits depuis Apple Card n’est pas surprenante. En avril, Tim Cook avait déjà informé ses investisseurs du projet, lors d’un appel au sujet du bilan trimestriel. En revanche, l’accélération de sa mise sur le marché pourrait coïncider avec l’attirance plus forte des GAFA autour de la fintech depuis ces derniers mois.

Google Debit Carte

Google prépare une carte bancaire, un nouvel acteur dans la fintech ? © Tech Crunch

Début mai, le site américain Tech Crunch annonçait que Google se préparerait lui aussi à sortir une carte (cette fois-ci de débit). Les ambitions de la firme de Mountain View seraient davantage de devenir un fournisseur de technologies auprès des banques, une stratégie finalement pas si éloignée de celle d’Apple, qui préfère pour l’heure en rester à son écosystème et privilégier sa clientèle.

Autour des cartes de paiement, la marque sud-coréenne Samsung travaille elle aussi sur une sortie imminente. Le 28 mai dernier, une annonce officielle levait le voile sur Samsung Money et sa nouvelle carte bancaire, qui cherchera de son côté à satisfaire ses clients avec une offre proche de ce que l’on peut trouver chez une banque en ligne.

Une arrivée en France ?

En attendant la sortie de ces nouvelles propositions venues des géants de la tech, une question reste toujours en suspend pour la carte d’Apple. Goldman Sachs, avec qui Apple s’est associé pour concrétiser sa carte, avait évoqué un déploiement au-delà des États-Unis. Pourtant, dix mois plus tard, aucune nouvelle précision n’a été donnée sur une arrivée sur d’autres marchés.

Peut-être que l’élargissement de son offre de financement sera une dernière étape avant de voir arriver la carte en Europe. Le marché américain sera ainsi un test grandeur nature à Apple, pour mesurer l’amélioration ou non de ses ventes grâce à son nouvel accessoire. Apple devra aussi revoir sa proposition outre-Atlantique. En France notamment, le système de carte de débit est bien plus connu et accepté que le système de carte de crédit. De quoi imaginer voir arriver Google en premier sur le Vieux Continent.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *