Partagez vos liens avec Shr.im

Pour diffuser et partager des informations sur la Toile – notamment sur Twitter ou Facebook – les raccourcisseurs d’URLs sont très utiles. Il en existe plus d’une centaine, services et scripts confondus. Difficile donc de se faire une place, à moins de proposer des fonctionnalités innovantes par rapport aux autres. Alors que TinyURL n’avait pas

Pour diffuser et partager des informations sur la Toile – notamment sur Twitter ou Facebook – les raccourcisseurs d’URLs sont très utiles. Il en existe plus d’une centaine, services et scripts confondus. Difficile donc de se faire une place, à moins de proposer des fonctionnalités innovantes par rapport aux autres.

shr_im

Alors que TinyURL n’avait pas évolué depuis un moment et que bit.ly cherche à percer avec ses outils (comme les statistiques en temps réel), un nouveau raccourcisseur d’URLs vient de faire son apparition sur ce secteur déjà très prisé des développeurs et des internautes : Shr.im (développé par Camille, par ailleurs rédacteur sur Presse-citron) propose un service similaire tout en y ajoutant de la simplicité.

Alors que sur de nombreux services il est nécessaire de se créer un compte et mémoriser d’énièmes identifiants, Shr.im utilise OAuth, qui permettra de vous connecter en quelques secondes avec votre compte Twitter. Concernant les statistiques, l’essentiel est proposé : évolution des clics sur les dernières 24 heures, sur les 7 et 30 derniers jours, liste des derniers clics (avec la géolocalisation) ou encore referers les plus utilisés (la provenance des visiteurs).

De nombreux tris sur les URLs sont possibles, on peut par exemple afficher tous liens d’un domaine ou tous ceux de l’utilisateur shr_im. Si vous êtes connecté, vous pourrez poster des liens sur Twitter directement depuis le site.

Par ailleurs, une API est disponible pour les développeurs : toutes les fonctionnalités du site sont accessibles via cette dernière, ce qui fait une dizaine de fonctions (liens populaires, poster/éditer/supprimer un lien, etc.). À noter qu’afin d’éviter les abus, un compte ainsi qu’une clé API sont nécessaires (il suffit d’activer l’option dans votre compte).

Enfin une petite précision : Camille a développé son service pour qu’il soit immédiatement disponible pour tous les internautes et pas seulement les francophones. Le site est donc en anglais mais les termes sont relativement simples pour que tout le monde puisse comprendre. Le service est susceptible d’évoluer, vous pouvez vous tenir informés via Twitter ou via le blog.


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. L’excuse de « Camille a développé son service pour qu’il soit immédiatement disponible pour tous les internautes et pas seulement les francophones » marche pas, les sites multilingues ça existe…

  2. @Ssai : c’est pas une excuse, mais ça serait une bête perte de temps si je le traduisais en français, espagnol, et j’en passe. Si l’internaute ne comprend pas la signification de « long url » (ou short url) par exemple, je doute qu’il sache utiliser Twitter (car le service est assez basé sur Twitter – au niveau de l’espace membre notamment).

    @Zanpa : à toi de voir à l’utilisation mais ce service est assez différent, notamment au niveau des statistiques et de l’API (celle-ci de bit.ly n’est composée que de quelques fonctions). L’OAuth peut être considéré comme un plus. Après encore une fois, ça dépend de l’utilisation, ça reste un raccourcisseur d’URL. Je compte développer bientôt des outils (plugins WP / DC / Firefox, bookmarkets) et je réflechis déjà à faire une nouvelle version de l’API en fonction des remarques des développeurs (la gestion des erreurs est sommaire).

    Merci pour vos commentaires en tout cas ! 🙂

  3. @camille
    je n’ai pour ma part aucunement besoin d’un service traduit, mais franciser ton site pourrait déjà te différencier des autres…. pour les pays francophones.

    Sinon, très bien, j’apprécie.

  4. @ camille

    Bonne initiative…
    Pour une fois que je peux poser une question à un créateur de raccourcisseur 😉
    Quel est le business model d’un tel type de service? J’ai du mal à comprendre les retours financiers…

    Merci par avance pour la réponse 😉

  5. Même question que Ojal 🙂
    Et sinon c’est vrai que traduire le site en français pourrait-être un plus pour les francophones, ça fait toujours plaisir d’avoir un service dans sa propre langue.

  6. Moi je suis plutôt dans une optique d’héberger moi même mon service. Comme ca je ne suis pas dépendant d’une éventuelle fermeture ou inaccessibilité du dit service, et je garde la possibilité de faire évoluer le service et de le customiser. C’est un peu comme choisir entre WordPress.org et WordPress.com finalement 😉

    Sinon je ne vois pas de raison majeure de ne pas utiliser Shr.im, l’interface graphique est plutôt réussie, le temps de réponse plutot rapide (pour l’instant)… sauf peut etre qu’il n’est pas propose par Tweetdeck. Si vous avez un moyen de le rajouter je veux bien soutenir un service Made In France 😉

  7. Pingback: Shr.im : Raccourcisseur d'URL | Services Web2.0

  8. Je préfère ma propre solution au moins je suis sur que je ne perd rien en cas de problème.

    Sinon sont site est bien fait et je trouve qu’il a son utilité, d’ailleurs il faut déjà qu’il pense a rentabilisé se service.

  9. Je vais tester shr-im pour me faire mon propre avis mais bonne initiative @camille seul bémol comme @dimdes francise le site n’oublie pas identité national 😉

  10. Pingback: Revue de presse économie numérique : semaine 46 | Développez votre Economie Numérique

  11. Pingback: Revue de presse Economie Numérique – Semaine 46 | Blog du Forum net-day

  12. Pingback: links for 2009-11-29 at Alan Vonlanthen’s blog

Répondre