Suivez-nous

Smartphones

Le patron de Huawei ne veut pas de sanctions contre Apple

Une fois de plus, le fondateur de Huawei tente de calmer les tensions entre la marque et les USA, indiquant du même coup que des sanctions de la Chine contre Apple seraient inutiles.

Il y a

le

Mate 20 Pro Huawei
© Presse-citron.net

Le patron de Huawei a récemment pris la parole afin de rebondir sur les réactions des internautes ayant appelé au boycott d’Apple. Selon lui, des sanctions du gouvernement contre la marque à la pomme seraient totalement inutiles.

Quand le patron de Huawei cherche à calmer le jeu

Pour rappel, le gouvernement américain a ordonné à Google de supprimer la licence Android de Huawei, un événement qui a été le départ initial d’une réaction domino impliquant aussi un ralentissement dans ses collaborations avec Qualcomm, Intel et Microsoft. La décision a été prise dans un contexte où les États-Unis soupçonnent la marque chinoise d’être à la botte du gouvernement chinois, ce qui induirait un risque pour la sécurité nationale du pays.

Par la suite, plusieurs internautes chinois se sont offusqués de cette décision sur les réseaux sociaux, appelant à boycotter les produits américains, particulièrement ceux d’Apple. C’est alors que le patron de Huawei a pris la parole pour s’exprimer sur le sujet, déclarant une première fois qu’il n’avait rien contre la marque à la pomme et qu’il lui arrivait d’acheter des iPhone pour sa famille.

Plus récemment, le fondateur de Huawei a évoqué le sujet en indiquant qu’il était inutile que le gouvernement chinois prenne des mesures de boycott contre Apple. Lors de son entretien avec l’agence de presse Bloomberg, Ren Zhengfei a déclaré : « D’abord, cela ne se produira pas et ensuite, si cela se produit, je serai le premier à m’y opposer […] Apple est mon professeur, il est en tête. En tant qu’étudiant, pourquoi je m’attaquerai à mon professeur ? Jamais ».

Le fondateur de Huawei s’est également exprimé sur la situation de l’entreprise, déclarant que celle-ci était actuellement comme un avion qui vole avec un trou sur son flanc : la machine vole encore, mais elle est ralentie et va devoir se dépasser pour continuer sur sa trajectoire.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests