Portraits d’influenceurs : Morgane Sirguey, touche à tout moderne

Adepte de pâtisserie et de voyage, Morgane Sirguey rassemble à ce jour 126 k d’abonnés sur sa chaine YouTube Morgane Cakes Paradise – Cake design.

Morgane Sirguey

Morgane Sirguey

La tête bien sur les épaules et clairement touche à tout, Morgane a construit ses réseaux sociaux en arborescence autour de ce qu’elle aime : le cake design et les voyages. Âgée de 28 ans, elle partage son temps de travail entre sa chaine YouTube, Instagram et Facebook. Outre ses social medias, elle est aussi rédactrice en chef d’un magazine consacré la pâtisserie et auteur culinaire. Après un BTS Immobilier, elle bifurque vers une licence Contrôle de gestion. En parallèle, elle souhaite déjà vendre des pâtisseries de sa création alors elle passe aussi un CAP Pâtisserie en « 2013 ou 2014 », elle ne sait plus exactement. Peu importe, elle se consacre au cake design et cela lui plait.

Après quelques temps passés comme comptable en CDI, un métier qu’elle ne trouve « pas très passionnant », Marmiton la contacte. Si à ce moment là sa chaine est à ses débuts, cette première collaboration la fait grandir sur la plateforme de vidéos. Avec le célèbre site web, elle réalise des vidéos dans lesquelles ses gâteaux ressemblent à des pâtisseries de dessins animés qui donnent faim. Dans ses mains, elle plie et travaille ses éléments comme de la pâte à modeler de haut vol.

Originaire d’Alsace, Morgane compte à ce jour plus de 126.000 d’abonnés sur sa chaine YouTube et 46.000 sur son compte Instagram, réseau sur lequel elle publie à un rythme de 3 posts par semaine. Pour se rémunérer, elle développe principalement des partenariats mettant en avant un produit ou un service au travers de photo, story ou vidéo. Alors qu’elle compte quelques beaux partenariats avec certaines marques, elle a aussi réalisé des collaborations avec des Youtubeurs comme Norman fait des vidéos, Hervécuisine ou Pushyourpink. Concernant les marques, elle cite Caprice des Dieux, avec qui elle a travaillé sur une dizaine de vidéos en stop motion il y a un an, « un vrai défi » qu’elle a réussi avec son copain lui aussi influenceur. Il y a aussi Easy Voyage, pour qui elle a réalisé une vidéo en marque blanche mettant en avant un hôtel en Nouvelle-Calédonie. Puis Logis de France, dont elle a été ambassadrice et a présenté deux hôtels et leurs spécificités. « Bien mieux que d’être juste visiteur », dit-elle.

Morgane Sirguey

Morgane Sirguey

Depuis un an et demi, elle vit de ses activités sur les réseaux sociaux et surtout, de son magazine. Rédactrice en chef de Pâtisserie et Cake design, elle s’occupe aussi de gérer les publications sur les différentes plateformes, dont Instagram. Magazine trimestriel publié à 50 000 exemplaires, le premier numéro est sorti en avril 2017. Elle a par ailleurs publié son dernier livre de recettes durant l’automne dans lequel Morgane parle recettes de pâtisserie « girly, kawaii et pop culture ». Si d’autres s’en soucient moins, elle fait attention à choisir ce qui lui plait tout en veillant à ce que cela colle à l’identité de ses réseaux.

Depuis quelques années, elle est une « sudiste d’adoption » et vit avec son copain Thomas Van’t Wout dans la ville de Miramas. Là où elle apprécie les voyages et le cake design, lui se focalise essentiellement sur les voyages. Ce qui lui plait aujourd’hui, c’est partager sa passion auprès de sa communauté, voir que ses posts engagent ses nouveaux abonnés comme ceux qui la suivent depuis ses débuts. Si sa communauté « varie en fonction des réseaux », elle est plutôt jeune sur YouTube avec une moyenne de 13 à 25 ans. Sur Instagram, beaucoup plus de millennials, des 18-35 ans. Morgane se sent proche de ses abonnés, partage du temps avec eux dans différentes villes françaises quand elle dédicace ses livres de cuisine. Néanmoins, il lui tient à cœur de conserver sa vie privée et de se faire parfois plus discrète. Elle considère avoir « passé l’âge » pour se montrer plus qu’elle n’en a envie.

Dans ses objectifs, elle cite pêle-mêle ses envies : pérenniser son magazine, continuer à se déployer sur ses réseaux sociaux, retravailler ses blogs et puis… d’autres projets entrepreneuriaux. Là où elle a été pénalisé par le changement d’algorithme de YouTube, il n’est pas question « de mettre tous ses œufs dans le même panier » mais plutôt de se diversifier. Déjà investie dans tout un tas de projets qui progressent, elle n’a finalement pas besoin de choisir.

Vous êtes influenceuse ou influenceur avec au moins 10.000 followers sur Instagram, YouTube ou Twitter, et vous souhaitez figurer dans cette rubrique ? Contactez-nous.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies