Suivez-nous

Auto-Moto

Quand les propriétaires de Tesla se transforment en militants

Un groupement de propriétaires de Tesla vient de lancer une pétition sur Change.org à l’encontre de certains constructeurs de voitures thermiques.

Il y a

  

le

 

Par

pollution voitures SUV thermiques
© https://pxhere.com/fr/photo/397236

Quand il s’agit de s’ériger en protecteurs de l’environnement, certains possesseurs de voitures électriques sont au taquet contre les constructeurs de véhicules thermiques. Un groupe de propriétaires de Tesla et de partisans des véhicules électriques a lancé une nouvelle pétition sur le site Change.org dans l’espoir de boycotter les constructeurs automobiles « historiques » qui se sont opposés à une nouvelle mesure prise par la Californie pour imposer des normes plus strictes aux constructeurs automobiles.

Suite au choix de la Californie d’arrêter de soutenir ces constructeurs automobiles et de favoriser les constructeurs de voitures électriques, Elon Musk, PDG de Tesla, s’est dit surpris de la décision de Toyota de ne pas respecter les nouvelles lois californiennes. « Même Toyota, qui a fabriqué la Prius. C’est triste », a-t-il ajouté, suggérant en outre dans un tweet (oui il est revenu sur Twitter) que les membres de la collectivité devraient communiquer avec les constructeurs automobiles pour exprimer leurs préoccupations.

Comme certains possesseurs de Tesla sont généralement en phase avec les injonctions d’Elon Musk (doux euphémisme), un groupe s’est formé pour lancer une pétition sur Change.org demandant l’interdiction des fabricants d’automobiles qui refusent d’appuyer la réglementation californienne. Pour bien comprendre le litige, il faut savoir que l’état de Californie avait poursuivi l’EPA le 15 novembre et la NHTSA en septembre après que les deux agences ont révoqué le droit de l’État de produire et de suivre ses propres lignes directrices en matière d’émissions des véhicules. Ces deux organismes sont généralement les deux seuls habilités à définir les normes en matière de pollution sur le territoire américain.

La « pureté » de l’électrique mise en pétition

« Les voitures et les camions qui brûlent de l’essence et du diesel rejettent du dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Ils émettent également de l’oxyde nitreux et des particules fines – des polluants associés à l’hypertension artérielle, aux maladies cardiovasculaires et aux maladies pulmonaires. En d’autres termes, les émissions de ces véhicules ne contribuent pas seulement au réchauffement climatique, elles nous rendent tous malades et peuvent entraîner une mort prématurée. Ces entreprises refusent d’appuyer une réglementation qui réduirait toutes les formes de pollution de leurs produits. General Motors est le pire contrevenant. Il a accepté des centaines de millions de dollars du gouvernement fédéral il y a dix ans et a promis d’appuyer des règles d’émission plus strictes », affirme la pétition.

La pétition, lancée en novembre, vise les constructeurs automobiles qui ont choisi de ne pas respecter les règles de l’État en matière d’émissions des véhicules. Les marques et groupes General Motors, Toyota, Chrysler, Dodge, Jeep, Chevrolet, Buick et Cadillac sont dans le viseur de la pétition. Une fois que la pétition aura atteint son objectif de 1 000 signatures (elle est à 1361 au moment où nous écrivons ceci), elle sera envoyée à General Motors et à son PDG, Mary Barra, Toyota, Chrysler et Fiat Chrysler. L’objectif global de la pétition est de mettre en lumière la question du changement climatique mondial résultant des émissions des véhicules.

La décision de la Californie de cesser d’acheter des berlines à essence et de cesser complètement de travailler avec les constructeurs automobiles qui ne sont pas d’accord avec cette décision est assez radicale. Ce choix aura un impact conséquent sur GM et plus particulièrement Chevrolet, car la Californie a acheté à la marque une flotte de véhicules pour un montant total d’environ 27 millions de dollars en 2018.

Un conflit qui démontre qu’aux USA le clivage entre les constructeurs traditionnels et les partisans de l’électrique est encore très fort, probablement davantage qu’en Europe, où les mentalités semblent évoluer plus rapidement sur ce sujet. Cela étant, dans leur quête pour un air plus respirable, les militants anti-thermique ont peut-être tendance à oublier un peu rapidement que la voiture électrique n’est pas totalement propre non plus sur l’ensemble de son cycle de vie, ce dont certains commencent sérieusement à s’alarmer.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Micht'encule

    29 novembre 2019 at 12 h 21 min

    n’importe quoi cette fin d’article…

    • Eric

      30 janvier 2020 at 17 h 41 min

      Quoi ? Dire que que la voiture électrique n’est pas totalement propre non plus c’est n’importe quoi ? Vus pouvez développer ?

  2. Xavier

    3 décembre 2019 at 2 h 16 min

    …que les propriétaires de Tesla donnent des leçons de morale alors que leur constructeur fétiche développe des pick-up de 3 tonnes avec 800 kg de batterie, ça fait doucement rigoler, à côté le propriétaire d’une Twingo 3 cylindres essence est le plus écolo des automobilistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests