Rencontre avec Hervé Bloch, créateur des BigBoss, l’événement business qui n’oublie pas la détente !

En attendant de découvrir l’événement qui se déroulera du 9 au 11 juin à Marrakech, nous avons posé quelques questions à son organisateur Hervé Bloch, un entrepreneur qui se revendique comme le trublion de l’événementiel B2B.

Cela fait 18 ans qu’Hervé Bloch est dans le digital, depuis ses débuts dans le e-business chez IBM en 1999, où il a vu fleurir les premières startups françaises, à qui il vendait des serveurs et des logiciels. 10 ans plus tard il fonde Digilinx, où il cumule les activités : auteur sur le marketing digital, apporteur d’affaires, intervieweur de patrons du e-commerce… Il finit par organiser un premier événement pour rassembler les membres de son réseau, notamment ceux qu’il avait interviewé, puis il monte un événement au ski en 2013. Les BigBoss étaient nés, avec presque 180 personnes pour la première édition. Depuis, Hervé organise 2 éditions BigBoss chaque année.

Hervé Bloch

Les Big Boss : un format qui mêle savamment business et détente

Les 3 crédos des BigBoss : « éminemment business, networking de haut niveau et fun » explique Hervé Bloch. Les BigBoss réunit deux tiers d’annonceurs et un tiers de prestataires. La moitié des annonceurs est renouvelée à chaque édition et pour être invité à nouveau, un Big Boss doit avoir signé avec un des prestataires rencontrés à l’édition précédente. « Je suis les opportunités générées de près, et il faut un an pour avoir le recul complet. 30 millions d’euros sont signés chaque année, ce qui représente 1,9 deals par annonceur ».

En ce qui concerne le fun, c’est compliqué confie-t-il, mais c’est ce qui fait toute l’âme de l’événement. Il affrète un avion ou un train et privatise entièrement un hôtel pour que les participants se retrouvent ensemble du début à la fin du séjour. « C’est le seul événement qui a ce caractère de sympathie » poursuit-il. Sur les 3 jours, 2 sont consacrés à des activités ludiques, touristiques, sportives et festives. Sûrement parce qu’Hervé Bloch rêvait d’être chef de village au Club Med quand il était petit, mais aussi car cela « crée une intimité que l’on ne retrouve nulle part ailleurs ». Les participants semblent apprécier le mélange des genres entre activités très sérieuses et moments de détente.

Faciliter les rencontres affinitaires

Pour le déroulé de la partie business, Hervé Bloch s’est inspiré du speed-dating, expliquant avoir constaté de véritables similitudes entre la vente et la séduction. Les participants enchaînent ainsi 14 rendez-vous de 5-6 min. Les prestataires ne rencontrent que les BigBoss qui ont préalablement déclaré être intéressés par leur solution. Puis libre à ceux qui se sont trouvé des atomes crochus de prolonger les échanges durant les 2 jours qui suivent, avec une indication très utile : entre 2 rdv, les BigBoss ont une minute de battement pour noter leur échange avec un indicateur rouge, orange ou vert. Les prestataires reçoivent donc un signal on ne peut plus clair.

Hervé Bloch explique jouer le rôle de « directeur de casting » pour sélectionner les participants, qu’il décompose en 3 catégories en ce qui concerne les prestataires : une tiers de très grands comptes comme Google, Webhelp ou Oracle, un tiers d’acteurs en place qui font entre 1 et 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, et un tiers de startups qui font moins d’un million d’euros de chiffre d’affaires et qui « se saignent pour participer aux BigBoss en misant sur un gros retour sur investissement ». Parmi les plus jeunes pousses, on retrouve des sociétés comme Adloop (analyste virtuel pour optimiser ses investissements media), Admo TV (analytics TV et radio), Hubware (chatbots), Databerries (activation mobile) et Influence4You (mise en relation des marques avec des influenceurs).

Au cœur des discussions en 2017 : la conversion

Les e-commerçants en ont marre de travailler uniquement sur l’acquisition , explique Hervé Bloch. Ils se rendent compte qu’ils dépensent souvent des sommes considérables à racheter des clients qu’ils ont déjà fait venir une première fois sur leur site avec de la publicité en ligne.

On voit donc émerger beaucoup d’outils sur la conversion et la fidélisation « beaucoup plus précis et détaillés pour pouvoir choisir finement les bons investissements ».

Presse-Citron ira interroger ces décideurs et ces prestataires sur les tendances actuelles du e-commerce et sur les challenges auxquels ils font face, puisque nous avons été conviés à participer aux 3 jours de la Summer Edition qui met le cap à Marrakech 🙂

BigBoss Summer Edition 2017 Marrakech


Nos dernières vidéos

Répondre