Royaume-Uni : une pétition anti-Brexit fait tomber le site du parlement

Le Brexit est officiel, mais des partisans du «Remain» ne lâchent pas prise. Ils viennent même de faire tomber un du site du parlement.

Brexit

A la veille du référendum britannique sur l’appartenance à l’Union Européenne, la plupart des sondages et des parieurs donnaient le « Remain » (rester dans l’UE) gagnant. Pourtant, ce matin, on apprend que c’est le « Leave » qui l’a emporté.

Avec un taux de participation de 72 %, le camp du « Leave » a obtenu 51,9 % des voix contre 48 % pour le « Remain ». Le livre sterling a déjà chuté de 10 % et le premier ministre David Camron a déjà annoncé sa démission. Cependant, il semblerait que le camp « Remain » n’ait pas encore tout à fait lâché l’affaire. Une pétition a en effet été lancée sur le site du parlement pour demander un second référendum.

Comme l’explique The Independent, si une pétition obtient 100 000 signatures, la revendication pourra faire l’objet d’un débat au parlement. Et selon le site britannique elle en obtenait mille toutes les minutes. Mais le trafic des signataires a visiblement été si important que le site pour les pétitions du parlement est tombé en panne. Selon la version mise en cache par Google, il y avait presque 70 000 signatures avant que petition.parliament.uk ne devienne complètement inaccessible.

Brexit

(Source)


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Les europhiles ont un problème avec la démocratie. Les europhiles sont des fascistes.

Send this to a friend