Safari, le paradis des théories du complot ?

Safari a mauvaise presse depuis qu’il est accusé de mettre un peu trop facilement en avant des sites conspirationnistes, négationnistes, de désinformation, de théorie du complot et même de Fake News dans ses résultats de recherche. Une réputation qui fait tâche et qui pourrait bien lui coûter quelques parts de marché en pleine guerre des navigateurs internet et des assistants.

Apple : Navigateur Safari

Un problème avec les suggestions de Safari

Buzzfeed France a fermé ses portes cet été. Toutefois, la version américaine du site continue encore de fonctionner et même de produire de véritables enquêtes. Autant dire que ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle pour Apple. En effet, le site d’informations a découvert que le navigateur Safari avait une très mauvaise tendance à diffuser des théories du complot et des fakes news.

Si celles-ci sont de moins en moins présentes sur Facebook (officiellement en tout cas), elles trouvent encore de nombreux espaces où se développer sur Internet. Ainsi, lors d’une recherche sur le terme « pizzagate », le navigateur proposait la vidéo d’un complotiste. De façon paradoxale, celle-ci avait disparu de YouTube longtemps auparavant. Une analyse a permis de découvrir que le phénomène n’était pas vraiment isolé. Les journalistes ont terminé sur un site anti-vaccin ou encore de négationnisme.

Apple fait le ménage

Officiellement, Apple s’appuie sur Google pour les résultats de recherche, mais dans les faits, il y aurait un véritable biais conspirationniste. Si Google mettait en avant un site démontrant qu’une information est fausse, Siri / Safari était loin de faire la même démarche.

> Lire aussi :  « Inadaptées, inefficaces et dangereuses », le Sénat rejette les deux propositions de la loi fake news

Bien sûr, il est possible de désactiver les suggestions automatiques dans Safari pour éviter ce genre de désagréments, mais la solution la plus simple est celle adoptée par Apple. L’entreprise de Cupertino s’est décidée à faire du ménage. En s’appuyant sur le rapport de Buzzfeed, tous les cas signalés ont été retirés.

 Nous supprimons également toute suggestion inappropriée à chaque fois que nous en prenons conscience, comme nous l’avons fait avec [les sites signalés par BuzzFeed]. Nous continuerons à travailler pour fournir des résultats d’une grande qualité et les utilisateurs peuvent signaler par courrier électronique tous les contenus qu’ils jugent inappropriés à l’adresse applebot.apple.com.

Pas sûr tout de même que demander aux internautes de faire le ménage pour un cas comme celui-ci soit la meilleure solution à long terme.

Source

 


Un commentaire

  1. Malheureusement, la notion de fake news peut être objective pour certaines choses, mais très subjective pour d’autres au point de jouxter la bien bienpensance et la « pensée unique » (qui bien sûr n’existe pas). Au final est fake news ce que des médias dits de référence auront décidé : ça s’appelle, pour certaines choses (par ex, ce qui touche à à Syrie et la Russie) être juge et partie et parfois confiner à la propagande ! J’exagère ? je ne crois pas hélas…

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.