Suivez-nous

Tech

Samsung ferme sa dernière usine chinoise et se dirige vers le Vietnam

Samsung quitte officiellement la Chine où les coûts de production sont devenus trop élevés, et craint aussi les représailles du conflit entre les États-Unis et l’Empire du Milieu.

Il y a

  

le

 
Samsung au CES 2020 de Las Vegas
© Presse-citron.net

Lorsque la Chine a fait son entrée à l’Organisation mondiale du commerce en 2002, Samsung s’est précipité pour installer à Suzhou une immense usine dédiée à la conception des ordinateurs de la firme coréenne. Au fil des années, grâce aux faibles coûts de fabrication, l’usine de Suzhou a été utilisée pour concevoir davantage de produits. Cependant, toutes les bonnes choses ont une fin, puisque 18 ans après l’inauguration de cette usine, Samsung prend la décision de la fermer afin de déplacer ses activités vers un pays aussi attrayant que l’était la Chine presque 20 ans auparavant.

Selon Samsung, les lignes d’assemblage s’arrêteront à la fin du mois d’août, et la plupart des 1700 employés seront licenciés ou délocalisés. La firme coréenne ne laissera que des équipes de R&D à Suzhou. Pour le moment, aucune information officielle de la part de Samsung n’indique le pays qui accueillera la nouvelle usine à succès. Toutefois, les médias sud-coréens s’entendent pour dire que le Vietnam pourrait être une destination de choix pour Samsung. Il est important de préciser que les sommes investis par l’entreprise dans le développement de ce pays sont considérables depuis plus de 5 ans.

Samsung craint-elle les sanctions américaines ?

La société justifie la fermeture de l’usine de plusieurs façons. Si les coûts de production ont relativement augmenté, l’usine fonctionnait également bien moins qu’il y a quelques années. En effet, alors qu’en 2012 Suzhou employait plus de 6000 salariés et rapportait plus de 4,3 milliards de dollars, en 2018 cette même usine ne gênerait plus que 1 milliard de dollars. Entre 2018 et 2019, Samsung a déjà fermé 3 usines en Chine. Ces 3 sites ont d’ailleurs été relocalisés au Vietnam.

Par ailleurs, en prenant cette décision Samsung se protège des éventuels débordements à prévoir dans le conflit opposant le gouvernement Trump à Pékin. Afin d’anticiper les dérapages, et les sanctions, le gouvernement japonais a même encouragé ses entreprises à quitter la Chine pour rejoindre le pays ou d’autres situés en Asie du Sud-Est. Tokyo a prévu un budget de subventions pour accélérer les entreprises nipponnes à prendre la bonne décision.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jimmy Cram

    5 août 2020 at 19 h 15 min

    je suis d’accord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests