Suivez-nous

Tech

Une société de sécurité chinoise assure que la CIA pirate la Chine depuis 11 ans

Pour l’entreprise Qihoo 360, la CIA mène une campagne de piratage à l’égard de plusieurs cibles chinoises depuis 11 ans. Une allégation qui intervient alors que les relations entre les deux pays sont loin d’être au beau fixe.

Il y a

  

le

 
Arnaque webcam ransomware Hadopi
© Pxhere

Une des plus grosses sociétés de cybersécurité chinoise de nom de Qihoo 360 affirme que des groupes de hackers liés à la CIA pirataient des infrastructures du pays.

Quelles cibles chinoises pour la CIA ?

Selon l’entreprise, ces derniers visaient des cibles aériennes afin de suivre les itinéraires de voyage de certaines personnalités importantes. Le « groupe de piratage de la CIA (APT-C-39) » aurait également visé les secteurs de l’énergie, certaines agences gouvernementales chinoises, les organismes de recherches ou encore les entreprises tech.

Qihoo 360 ajoute que ces piratages pouvaient permettre à la CIA de s’attaquer « à la situation des vols mondiaux en temps réel, aux informations sur les passagers, au fret commercial et à d’autres informations connexes ». Pour l’entreprise, ce sont les menaces qui auraient pu être proférées qui sont inquiétantes, à l’exemple de « répression militaire ».

Pour prouver ces informations, Qihoo a partagé les échantillons d’un malware qui suggère que quelqu’un l’a conçu durant les heures de travail sur la côte Est des États-Unis.

Le rapport de Qihoo évoque également Vault 7, des documents confidentiels partagés par WikiLeaks en 2017. Ceux-ci portent sur les activités de la CIA dans le domaine de la cybersécurité. Selon ceux-ci, l’agence gouvernementale américaine utilise des outils capables de s’attaquer à la plupart des OS (mobile ou desktop), aux navigateurs web ou aux télévisions connectées.

Pour la société chinoise, il existe un lien entre le groupe de pirates de la CIA et Vault 7, une connexion qui se ferait par l’intermédiaire de Joshua Adam Schulte, un ancien employé de l’agence accusé d’avoir fait fuiter les documents.

Cependant, ce rapport ne semble pas évoquer grand-chose de nouveau, au point que la majorité des informations étaient publiques depuis au moins trois ans. La seule nouveauté concerne les cibles spécifiques qui auraient été visées par la CIA, des renseignements qui n’avaient pas été évoqués dans le passé.

De leur côté, les États-Unis et la CIA n’ont pas souhaité commenter l’information.Toutefois, des documents antérieurs révélés par le lanceur d’alerte Edward Snowden démontrent que les deux pays piratent effectivement leur opposant respectif. Reste encore à savoir comment les USA réagiront.

Antivirus Bitdefender Plus
Par : Bitdefender
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests