Suivez-nous

Fintech

Square et PayPal vont détrôner la banque

Les deux sociétés jouissent d’une croissance à deux chiffres. En bourse, l’action de Square a bondi de +140 % en 2020.

Il y a

  

le

 
Square PayPal fintech
© Unsplash / Matin Brew

La fintech a bel et bien connu un avant et un après COVID-19, qui aura propulsé tout un secteur dans un futur qui ne devait pas arriver avant au moins 5 ans. Parmi leurs métiers, les fintech du paiement se détachent de toutes les autres sociétés financières par leur redoutable montée en puissance. Cette semaine, un cap symbolique a été atteint par Square, doublant Goldman Sachs en capitalisation boursière.

En atteignant 70,7 milliards de dollars, contre 70,5 milliards pour Goldman Sachs, la fintech gérée par Jack Dorsey (le fondateur de Twitter) entre dans la cour des grands. Sur les six premiers mois de 2020, son cours boursier a augmenté de 140 %. Un score exceptionnel que PayPal, le leader du paiement mondial et sixième plus grosse société financière de la planète, a connu il y a de cela deux mois. Pour sa part, le défi était de dépasser Bank of America – un challenge qui a été atteint en dépassant les 225,4 milliards de dollars de la deuxième plus grosse banque américaine.

La fintech dépasse les banques traditionnelles

Loin au-dessus des banques en ligne et néo-banques, qui ont quelque peu subi la crise liée au confinement, les fintech du paiement comme PayPal et Square ont profité d’un terrain propice à une transition accélérée vers les transactions numériques. Déjà, le cash est devenu un véritable problème sanitaire, tant il pouvait transmettre le virus. Ensuite, les conséquences économiques de la crise sanitaire ont notamment incité les personnes sans compte bancaire à utiliser Cash App, l’application de paiement de Square, pour payer et se faire payer (le stimulus check).

Maintenant que la transition est lancée et que les paiements resteront numériques, PayPal se concentre sur la suite. Et notamment la démocratisation ou non des crypto-monnaies. Il faut dire que toute la communauté de PayPal attend l’arrivée des crypto-monnaies. Un projet que la société a pris le temps de réfléchir avant d’agir. En juillet dernier, elle sortait du silence en évoquant qu’elle avait pris « des mesures très concrètes » pour « développer ses capacités » dans le domaine des crypto-actifs.

Les banques luttent

Outre l’intouchable JP Morgan Chase, Square et PayPal ont donc commencé à enterrer deux des principales banques américaines, les plus puissantes au monde. La crise n’a pas aidé les établissements, qui ont dû essuyer des problèmes de dizaines de milliards de dollars de défaut de paiement sur les cartes de crédit. Une situation qui ne permet pas de trouver de la rentabilité, d’autant plus que la FED suit actuellement une politique maintenant son taux d’intérêt à zéro. Sur les prêts, les banques ont du mal à s’y retrouver.

De ce fait, elles commencent à comprendre que l’enjeu sera ailleurs. Plutôt que de regarder qu’à travers le prisme bancaire, pourquoi pas ne pas aller convoiter les secteurs qui marchent, sur le territoire des fintech. C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui Goldman Sachs qui propose une offre de crédit en ligne au Royaume-Uni sous le nom de « Marcus », ou encore d’autres sociétés comme Visa et MasterCard lancer des projets pour accompagner les jeunes startups du secteur dans l’élaboration de leur offre de paiement.

Deux tendances, deux états d’esprit. Il faudra maintenant voir si le marché sera amené à se consolider par des rachats, ou si les fintech remplaceront bel et bien les traditionnels géants.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. o.s.

    7 septembre 2020 at 16 h 31 min

    Bien que PayPal ait une license bancaire européenne enregistrée au Luxembourg, PayPal ne fournit qu’un service de paiement. Et à ce titre, il est difficile de la considérer ou la comparer à une banque à part entière. Pas exemple, il n’y a pas de prêt PayPal, pas de Livret A PayPal, pas produits de placement PayPal, etc etc….

    • max242

      8 septembre 2020 at 11 h 38 min

      Bien d’accord. Difficile de comparer Paypal avec des banques, y compris 100% en ligne comme N26 ou Revolut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *