Suivez-nous

Tech

C’est la startup du fondateur d’Oculus qui travaillera avec le Pentagone

Si Google a finalement abandonné son projet avec le Pentagone, c’est la startup du fondateur d’Oculus, Palmer Luckey, qui a remporté le contrat du projet Maven.

Il y a

le

Palmer Luckey Pentagone
Palmer Luckey

Comme l’indique The Intercept dans un récent article, c’est la jeune pousse Anduril qui collaborera avec le Pentagone autour du programme d’intelligence artificielle baptisé Maven. Pour rappel, ce projet est particulièrement controversé, car il s’agit de la conception d’un outil de reconnaissance par drone, ce qui signifie que l’armée pourrait très bien l’utiliser à des fin létales. En effet, la technologie permettra de reconnaître des personnes et les mouvements dans leur environnement, pouvant entraîner des frappes par drone.

Le fondateur d’Oculus prêt à collaborer avec le gouvernement autour de plusieurs technologies

À l’origine, c’est Google qui travaillait sur ce projet, mais la firme a annoncé la fin de son partenariat lorsqu’il a été découvert, après qu’elle se soit défendue de potentielles utilisations meurtrières de l’outil. Le Pentagone a donc recherché une autre entreprise pour mener cette initiative à bien, et c’est la startup de Palmer Luckey qui a remporté le contrat.

Si l’entrepreneur est connu, c’est principalement parace-qu’il a fondé Oculus, une entreprise de casques de réalité virtuelle revendue à Facebook en 2014 pour deux milliards de dollars. Lorsqu’il a quitté l’entreprise en 2018, plusieurs informations laissaient à penser qu’il avait été poussé vers la sortie pour des raisons politiques, car le réseau social ne voulait plus être associé à lui. Il semblerait que Palmer Luckey ait soutenu, entre autres, un groupe politique pro-Trump réputé pour plusieurs sorties de route extrêmement racistes.

C’est donc peu après son départ qu’il a fondé Anduril, une startup dédiée à la conception d’outils avancés utilisés pour la surveillance des frontières. Au cours de l’été 2018, la startup de Palmer Luckey a testé un système de surveillance virtuelle à la frontière des États-Unis et du Mexique. Soutenus par l’administration Trump, ces tests ont mené à l’essai de Lattice, un système de reconnaissance d’image fonctionnel jusqu’à trois kilomètres à la ronde.

La collaboration entre la startup du fondateur d’Oculus et le Pentagone aurait débuté en 2018, si bien que la première phase des recherches serait terminée. Cette avancée mènera au déploiement de la technologie en Afghanistan.

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests