Suivez-nous

Internet

Une « taxe porno » pour financer la construction du mur aux USA ?

En Arizona, une sénatrice républicaine à proposer la mise en place d’une « taxe porno » dont les revenus pourraient aider à la construction du mur que Donald Trump veut installer entre les USA et le Mexique.

Il y a

le

Arnaque webcam ransomware Hadopi

Lors de son élection en 2016, Donald Trump a annoncé qu’il souhaitait construire un mur à la frontière des USA et du Mexique. Lorsqu’il a été élu, il a signé un décret allant dans ce sens. Depuis, le président des États-Unis cherche des solutions qui l’aideront à la conception de cette fameuse construction, dont une potentielle taxe sur les produits mexicains.

Néanmoins, la sénatrice de l’Arizona Gail Griffin a proposé une autre idée qui peut sembler assez saugrenue : une « taxe porno ».

Une « taxe porno » pour construire le mur, mais pas seulement

Selon la représentante républicaine, cette fameuse « taxe porno » pourrait permettre la construction du mur entre les États-Unis et le Mexique. Plus concrètement, le projet de loi vise à obliger les entreprises qui vendent des ordinateurs à installer des logiciels qui empêchent leurs utilisateurs d’accéder à des contenus pour adultes. Tous les habitants de l’Arizona seraient alors obligés de payer la « taxe porno » pour se défaire de ces filtres, soit 20 dollars qui seraient reversés à l’État en question. Néanmoins, les entreprises auraient le droit de facturer plus, mais elles seraient obligés de reverser ce montant. Les utilisateurs devraient également prouver qu’ils sont âgés d’au moins 18 ans. Tous les constructeurs ne respectant pas le décret seraient alors accusés d’avoir commis un délit.

Une partie de l’argent serait également reversé au Fonds John McCain, un organisme mis en place pour lutter la traite des personnes et l’exploitation des enfants. Dans ce cas, la « taxe porno » servirait à faire « respecter les normes communautaires de décence » et « élaborer, élargir ou renforcer les programmes destinés aux victimes d’abus sexuels ». L’on ne sait pas encore si la famille de John McCain, décédé en août 2018, soutient ce projet de loi ou non.

La « taxe porno » servira donc à financer plusieurs projets, dans l’ordre : la construction d’un mur, fournir des services de santé physique et mentale, aider les victimes en matière de placement, d’éducation et de formation professionnelle, ainsi que d’autres aides axées vers les districts scolaires et les victimes d’actes criminels.

Chris Sevier semble également être lié au projet de la « taxe porno », rapporte AZ Mirror. Si le nom du jeune homme peut sembler inconnu, il s’agit là d’un jeune américain qui avait porté plainte contre Apple en jugeant que son MacBook était responsable de son addiction à la pornographie, en 2013. Il avait également tenté d’épouser son propre ordinateur pour montrer son opposition au mariage gay.

Source

Quand le co-fondateur d’Oculus s’intéresse à la surveillance des frontières

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests