Suivez-nous

Gaming

Test de CyberPunk 2077 – Le potentiel gâché d’un jeu si prometteur

Découvrez dès maintenant notre test de CyberPunk 2077, le jeu tant attendu de CD Projekt Red qui ne pourra pas tenir de nombreuses promesses faites aux joueurs ces dernières années.

Publié le

 
Test CyberPunk 2077
© CD Projekt Red

C’est donc au cours de l’année 2012 qu’une toute petite équipe de CD Projekt Red, le jeune studio polonais âgé de seulement huit ans, débute les travaux autour de son prochain jeu. Après The Witcher II et The Witcher III la suite chez CD Projekt passera par CyberPunk 2077. Ce dernier sera officiellement annoncé le 10 janvier 2013 lors d’un teaser sur la chaîne YouTube du jeu.

Il faudra attendre l’E3 2018 de Los Angeles pour que CyberPunk puisse revenir sur le devant de la scène pour le grand final de la conférence Xbox. Trois ans après l’immense succès de The Witcher III, CD Projekt Red nous donne rendez-vous avec leur deuxième licence. Après avoir été quasiment parfait à l’époque médiévale, le studio se lance un nouveau défi avec un jeu RPG à la première personne dans un univers futuriste.

Au fil des mois, l’ambition du jeu, les promesses du studio, la hype des joueurs n’ont fait que grimper en flèche. Lors de l’E3 2019, nous avions eu la chance de voir une présentation d’une heure de CyberPunk 2077 qui nous avait clairement bluffés. Hélas, un an et demi plus tard, après trois reports et plus de huit mois de retard, le jeu est lancé de manière chaotique avec une succession de dramas. Entre les tests PC imposés à la presse (d’ou notre décision de ne pas tester le jeu sous embargo), les images imposées par CD Projekt pour illustrer les tests du jeu (puisque ce dernier n’était pas au point sur PC avant sa sortie), les patchs à répétition, ou encore le fiasco autour des aveux du studio et du remboursement des jeux… Nous avons clairement assisté au naufrage de CD Projekt ces deux dernières semaines.

Plus d’une semaine après la sortie de CyberPunk 2077, nous avons eu l’opportunité de parcourir le jeu. Pour être totalement transparents, après plus de 25h de jeu, nous avons abandonné l’idée de terminer la trame principale de ce dernier suite à de trop nombreux crashs. Le but étant de ne pas nous dégoûter de l’expérience pourtant prometteuse de CD Projekt et attendre les nouveaux patchs pour pouvoir prendre un minimum de plaisir sur la toute fin de l’aventure. Nous avons pu en voir suffisamment pour vous livrer notre avis sur l’ensemble du jeu et son expérience.

Bonjour, V

L’histoire de CyberPunk 2077 se déroule donc à Night City, une ville en Californie où la violence, la criminalité, la corruption et la galère sont les maîtres mots. Le début de l’aventure commence par la création de votre personnage et autant vous dire qu’à ce petit jeu, les équipes de CD Projekt ont poussé le délire assez loin. Le protagoniste du jeu se nomme V et c’est à vous de le créer à votre image.

Création de Perso CyberPunk 2077

© Presse-citron.net

Homme, femme, transsexuelle, ou bien encore non-genré, vous allez pouvoir créer l’avatar « de vos rêves », celui qui vous ressemble le plus ou auquel vous avez envie de vous identifier. Les détails iront jusqu’à choisir la taille de votre sexe ou encore la forme des tétons. C’est un peu le moyen de nous indiquer que le sexe sera assez omniprésent à Night City et dans la trame de CyberPunk 2077. Si par moment ceci est assez bien amené et compréhensible, à d’autres instants nous tombons dans le côté « lourdingue ». Et cela peut faire penser que le jeu est destiné à des adolescents prépubères plutôt qu’à un vrai public averti en recherche d’expériences matures. C’est dommage, car par moment, le sexe est bien intégré dans le récit et nous avons le droit à des séquences intéressantes avec un jeu de regard vraiment convaincant de la part des personnages. Un gros travail de CD Projekt a été fait sur les apparences et les expressions des personnages. Car oui, la tension sexuelle et la séduction sont des atouts indispensables à Night City.

Aperçu CyberPunk 2077 Décembre 2020 PS4/PS5

© Presse-citron.net

D’ailleurs, la ville de Night City est obsédée par l’apparence et c’est une des raisons pour laquelle la création du personnage est si poussée. La ville est remplie de « charcudoc » qui pourront vous installer de nombreuses modifications corporelles pour rendre votre personnage ultra performant avec une meilleure vision, plus de force, une meilleure intelligence, etc… Mais attention aussi au côté vulnérabilité. Car oui, tous les composants mécaniques peuvent être hackés !

C’est une question de V….ie ou de mort

CyberPunk 2077 V...ie ou mort

© Presse-citron.net

Comme nous avons pu l’indiquer en préambule de ce test, nous ne sommes pas encore arrivés au terme de la trame principale de CyberPunk 2077. Aux vues des événements, nous sommes sans doute dans la dernière ligne droite. Après plus de 25h de jeu nous nous sommes principalement focalisés sur l’histoire, mais aussi sur quelques quêtes annexes pour voir ce que cela donnait au niveau du contenu secondaire. Nous en avons tout de même assez vu pour vous parler de la durée de vie du titre, mais également de son intérêt du côté du scénario.

CyberPunk 2077 Scénario

© Presse-citron.net

Bien entendu, c’est quelque chose d’extrêmement subjectif et chacun appréciera une œuvre (ou non) que ce soit un jeu, un film, ou encore une série. Globalement, CyberPunk 2077 vous plonge dans la peau de V qui va devoir survivre dans la ville de Night City afin de sauver sa vie. Car oui, dans une ville où les modifications corporelles restent très importantes et surtout « une norme » avec l’ensemble des objets qui sont connectés, il est très facile d’attraper un virus ou se faire installer une mauvaise extension corporelle qui pourra vous nuire. Et c’est ce qui va arriver à V. C’est à ce moment-là que votre périple débute à Night City où vous allez devoir fréquenter de nombreuses personnes dignes de confiance (ou non), collaborer avec beaucoup de mercenaires pour obtenir vos réponses et vous sortir de cette galère.

CyberPunk 2077 Johnny Silverhand

© Presse-citron.net

Parmi les nombreux protagonistes qui vous accompagneront, vous allez rencontrer Johnny Silverhand, ancien rockeur et terroriste qui est incarné par le fameux Keanue Reeves et dont le personnage reste assez intéressant. Mais là encore mal exploité. Par moment, on frôle l’overdose avec un partenaire bien trop imposant qui n’apporte rien à la narration. Ce dernier est tout de même présent juste pour placer deux ou trois réflexions afin de rappeler que Keanue Reeves est dans le jeu. C’est dommage, car son personnage est vraiment classe et il aurait tant gagné à être plus discret pour réaliser uniquement des interventions mémorables.

Cyberpunk 2077
Cyberpunk 2077
7 / 10
NOTE

Côté narration justement, ne vous attendez pas à un jeu avec des lignes de dialogues à la hauteur de The Witcher III. Et forcément, nous ne sommes pas du tout dans le même genre. Cyberpunk est plus un jeu de « gangster » avec des dialogues pas toujours très recherchés, pas mal d’insultes et autres blagues douteuses. Est-ce mal ? Pas nécessairement puisque c’est le genre de jeu qui s’y prête. Mais il ne faudra vraiment pas le comparer à The Witcher. Un peu à l’image de GTA V côté Rockstar Games et de Red Dead Redemption II (GTA ne sera jamais aussi bien écrit qu’un Red Dead).

Il en est de même pour CyberPunk qui ne proposera pas la qualité narrative des aventures de Geralt De Riv. Cela en reste néanmoins très qualitatif et à aucun moment dans le jeu j’ai été lassé (comme cela a pu être le cas avec un certain Borderlands 3 qui pour le coup était vraiment lourd avec son côté « pipi-caca »).

CyberPunk 2077 Missions

© Presse-citron.net

Concernant les missions principales, ces dernières sont assez variées et proposent pas mal d’actions. Nous ne sommes pas dans la situation d’un jeu avec des missions principales qui tournent autour de quatre objectifs qui se répètent en boucles. Entre l’affrontement de bandes rivales, le vol de données ou d’objets importants, les services rendus à des gens pour qu’ils vous aident en retour, vos missions seront bien diversifiées. Globalement, c’est plutôt propre, aucune mission n’est ennuyeuse et nous avons même le droit à certaines surprises narratives bienvenues.

D’autres moments sont là encore très intéressants avec beaucoup de domaines qui tournent autour de l’intelligence artificielle, les souvenirs lointains, la matrice. Des univers trop peu exploités dans les jeux vidéo et qui apportent un vent de fraîcheur qui fait plaisir. Certaines séquences de la trame principale sont surprenantes et vraiment jouissives. On repassera par contre sur le côté « infiltration » qui reste très bas de gamme avec une IA catastrophique qui par moment va grandement vous aider. Et à d’autres moments, va complètement gâcher votre infiltration en vous repérant à des endroits improbables.

Le jeu propose plusieurs fins, mais également plusieurs introductions. Vous allez pouvoir commencer votre aventure de différentes manières puisque dès le début vous devez choisir le genre de faction à laquelle vous êtes rattaché à Night City. Vous avez le choix entre « Nomades » que l’on peut désigner comme les solitaires qui ont fui la ville. Les « Enfants de la rue » qui représente un peu l’univers des gangs et la « street » de Night City. Ou alors les « Corpos » qui sont les grandes organisations qui dominent la ville. Bien entendu, CyberPunk 2077 ne propose pas trois scénarios différents, mais en fonction de votre faction, vous allez constater quelques changements mineurs au cours du scénario et de vos différents choix de dialogues.

CyberPunk 2077 Trame Principale

© Presse-citron.net

Côté missions secondaires, nous restons dans un open-world qui propose son lot de quêtes annexes assez variées. Certaines seront vraiment pertinentes et apporteront un bon complément à la trame principale de CyberPunk 2077, tandis que les autres seront là uniquement pour meubler et apporter du contenu supplémentaire.

Pour nous concentrer sur les quêtes pertinentes, certaines sont également scénarisées et nous permettent d’en savoir plus sur les protagonistes que nous fréquentons pendant la trame principale. Entre la mission qui vous invite à donner un coup de main et renforcer vos liens. Celle qui vous proposera de carrément transformer vos relations professionnelles en relation intime le temps d’une nuit ou encore aux règlements de comptes, vous allez voir que la ville de Night City est pleine de surprises.

Dans les autres quêtes secondaires, nous retrouvons comme dans tous les jeux en monde ouvert les traditionnelles missions de « taxi » où vous allez devoir aller d’un point A à un point B pour réaliser divers objectifs, ou qui vous demanderont d’aller régler le compte de la bande rivale, etc… Rien de bien incroyable, mais cela reste plaisant pour les joueurs qui accrochent à l’univers et qui souhaitent prolonger le plaisir ! Bien entendu, comme tout bon open-world qui se respecte, vous allez aussi avoir quelques objets à collectionner sur la map pour pouvoir terminer le jeu à 100%.

Le RPG “pour tous” selon CD Projekt Red

CyberPunk 2077 RPG

© Presse-citron.net

Chose très importante avec ce CyberPunk 2077, il faut bien garder en tête que vous êtes dans un RPG (jeu de rôle) à la première personne (FPS) en monde ouvert. Et non dans un GTA-Like à la troisième personne. Cela veut dire que vous n’êtes pas dans un jeu où vous allez pouvoir faire tout et n’importe quoi. Mais surtout, vous allez bénéficier d’un arbre de compétence pour améliorer votre personnage.

L’arbre de compétence est divisé en cinq parties principales, elles-mêmes composées de deux ou trois sous-parties. Dans un premier temps, vous aurez la « constitution » que l’on peut assimiler à votre force. Dans cette catégorie, il sera possible d’améliorer votre côté athlétique pour avoir une meilleure endurance, l’anéantissement pour en venir à bout de vos ennemis et les combats de rues pour être habile de vos mains.

Vous aurez ensuite les réflexes qui vous permettront d’améliorer vos compétences avec les armes de poing, les lames ou les fusils d’assauts. La troisième catégorie est celle de la capacité technique permettant de perfectionner vos facultés de fabrication ou encore vos talents d’ingénieurs.

La quatrième partie est votre intelligence permettant d’accroître vos capacités de piratage. Et enfin, la cinquième partie concerne votre sang-froid pour améliorer votre furtivité ainsi que votre côté « impitoyable ». Au cours de votre aventure, vous accumulez des points vous permettant d’améliorer votre niveau global ainsi que votre réputation dans le jeu.

CyberPunk 2077 RPG

© Presse-citron.net

En gagnant des niveaux, vous obtenez des points d’attributs pour améliorer une capacité dans son ensemble. Grâce aux points de réputation, vous débloquez des points d’avantages vous permettant de développer les sous-catégories. Nous sommes ici dans un cas basique de RPG, mais qui est bien efficace, plutôt complet et surtout accessible à tous, même aux joueurs qui n’ont jamais touché à des RPG.

Autre point fort d’un RPG, les différents choix de dialogues vous permettent de changer la manière de réaliser vos missions. Hélas, sur ce point, CyberPunk 2077 n’est pas une grande réussite. Rares sont les échanges qui vont vraiment avoir un impact au fil d’une discussion. Et nombreux sont les dialogues qui ne mènent nulle part. Par exemple, si vous devez négocier un contrat ou l’achat d’un objet et que vous ne disposez pas de la somme nécessaire, le jeu vous invitera à choisir d’autres options. Malheureusement, après deux échanges avec votre interlocuteur, c’est retour à la case départ avec comme unique option : payer.

Ainsi, quel intérêt de proposer aux joueurs plusieurs choix, si au final il n’y a qu’une seule réponse et issue possible ?
Fort heureusement, il sera possible par moment de vous rebeller et de choisir des solutions alternatives. Hélas, ce genre de dilemme est bien trop rare pour un RPG.

CyberPunk 2077 Choix

© Presse-citron.net

Une honte technique

Nous avons longuement abordé cette partie dans notre preview la semaine dernière après huit heures de jeu. Une semaine plus tard, plus de 25h de jeu dans les pattes et un nouveau patch de 17 Go, le constat reste le même hélas. CyberPunk 2077 est une véritable honte technique sur PS4 et Xbox One. Le jeu parvient à s’en sortir un peu mieux sur PS4 Pro, Xbox One X, PS5 et Xbox Series X (via la rétrocompatibilité), mais l’état du jeu est une véritable honte.

CyberPunk 2077 Honte Technique

© Presse-citron.net

On ne compte plus les bugs de collision (personnages qui passent à travers les murs, les objets…), les bugs dans le jeu qui bloque votre progression avec des scripts qui ne se lancent pas, des actions impossibles à exécuter pour lancer une mission ou pire encore les crashs qui font planter le jeu et votre console. Nous sommes également victimes d’autres bugs comme les textures qui ont du mal à s’afficher (surtout sur les premières PS4/Xbox de 2013). On ne compte pas non plus le nombre de passants dans la rue qui vont apparaître et disparaître sous nos yeux. Bref, une catastrophe.

Cyberbugs 2077

© Presse-citron.net

Selon les retours des internautes, les versions PS4 et Xbox One de 2013 sont les pires au point d’être carrément injouables par moment. Visiblement, la version rétrocompatible sur Xbox Series X semble être celle qui s’en sort le mieux avec quelques bugs de textures, de collisions, de PNJ (personnages non jouables) qui apparaissent ou disparaissent, mais aucun crash à signaler.

De notre côté, nous avons joué sur une version physique PS4 de CyberPunk 2077 sur PS5. Pendant les six ou sept premières heures de jeu, aucun gros bugs à signaler avec seulement de petits soucis de collisions. Mais à partir d’une dizaine d’heures de jeu, les crashs ont commencé à arriver, avec les soucis de script et bien d’autres. Cela gâche clairement l’expérience.

Pour sa partie technique, le jeu n’est pas du tout à la hauteur avec une ville de Night City vide, peu de passants dans les rues et peu de véhicules sur la route. Quel dommage !

Night City, ton univers si incroyable

Univers CyberPunk 2077

© Presse-citron.net

Et c’est bien cela qui nous frustre énormément. CyberPunk 2077 est loin (très loin) d’être un mauvais jeu avec une ville incroyable. Bien entendu, c’est la nuit que Night City est la plus belle avec des zones et des quartiers somptueux. C’est tellement dommage que tout cela soit vide et manque cruellement de vie et d’animation.

Mais la ville est belle, dense, elle est un vibrant hommage aux films cultes comme Blade Runner ou le Cinquième Élément. L’ambiance est tout aussi incroyable. CD Projekt a réussi à nous créer un univers unique dans lequel nous prenons plaisir à nous plonger et nous y perdre pendant des heures (quand ça ne freeze pas).

On n’imagine pas le temps que cela a dû prendre pour réaliser une ville et un univers de cette ampleur. C’est drôlement bien réussi de la part de CD Projekt Red.

Mon avis sur CyberPunk 2077

Avis CyberPunk 2077

© Presse-citron.net

C’est donc un jeu très ambitieux et même un peu trop qui arrive sur nos consoles et PC en cette fin d’année 2020. Après plus de 7 ans d’attente, CyberPunk 2077 réalise une sortie chaotique sous un flot de drama qui risque de faire mal à la réputation de CD Projekt Red.

Parfait du côté de l’ambiance, de l’univers et de la ville incroyable de Night City, CyberPunk 2077 a quelques lacunes sur le plan du gameplay avec pas mal de choses promises qui n’existent plus (la possibilité de courir sur les murs, l’achat de maisons…). Certains fans hardcores de RPG lui reprocheront d’être trop « simpliste », sans doute pour pouvoir correspondre au plus grand nombre de joueurs. Dans l’ensemble, CyberPunk 2077 n’est pas parfait, mais il reste un excellent jeu qui respecte de nombreux codes pour en faire un must-have. Hélas, ce ne sera pas le cas cette année.

Car oui, le plus gros problème viendra de son état catastrophique sur consoles. Sur PC, le jeu est enfin potable grâce à une flopée de patchs de plusieurs gigas. Sur consoles, après quatre patchs (un cinquième doit arriver dans les prochaines heures, et deux autres en janvier et février 2021) le jeu est toujours une catastrophe.

Promesses non tenues avec une ville de Night City déserte. Instable au possible avec des crashs à foison. Malgré les patchs, CyberPunk 2077 est clairement un jeu non terminé qui n’a pas sa place sur le marché dans cet état. Beaucoup d’efforts et de travail pour un potentiel gâché. Rendez-vous en 2021 pour la sortie des versions next-gen sur PS5 et Xbox Series X en espérant être cette fois comblé de bonheur sur tous les points.

CyberPunk 2077

69,99 €
6.5

Note Globale

6.5/10

On aime

  • La ville de Night City, quel terrain de jeu juste incroyable
  • Quel univers, quelle ambiance de dingue
  • Certains moments de la quête principale vraiment incroyables
  • Une durée de vie plutôt bonne, avec quelques quêtes secondaires vraiment intéressantes
  • Graphiquement plutôt joli par moment (même si c'est assez inégal)

On aime moins

  • Un festival de bugs parfois drôles, parfois très gênants
  • Ça freeze, ça plante, ça crash (souvent)
  • Night City, quelle magnifique ville... Vide, sans vie, sans véhicules, sans PNJ
  • L'IA CATASTROPHIQUE
  • Certaines quêtes annexes qui sont vraiment là pour faire du remplissage.
24 Commentaires

24 Commentaires

  1. geekouney

    18 décembre 2020 à 21 h 21 min

    Note Globale

    7

    On joue pas au même jeu les gars night city est moins dense le jours que la nuit ou elle foisonne de gens et véhicules.vérifiez que vos réglages densité des passants est bien sur élevè.

    Par contre d’accord avec les bugs glitches super chiant dans cettaines missions.

    Et l’IA aux fraises.

    • Chris' Klippel

      19 décembre 2020 à 17 h 48 min

      Tu joues sur quelle plateforme ? Car sur console, comme j’ai pu le montrer en vidéo, c’est bien la ville fantôme !

      • oim

        1 janvier 2021 à 12 h 00 min

        Note Globale

        9

        sur pc le jeux est une tuerie, tres peu de bug (2 ou 3) apres 70 heures de jeux et une histoire prenante, qualité graphique de ouf, toutes options a fond sur un pc monté a 700balles (rtx2070) et franchement le jeux est comme dans les videos preview. un bon 9/10

  2. landrec

    19 décembre 2020 à 7 h 25 min

    Note Globale

    9

    Clairement il faut arrêter de parler de catastrophe technique simplement parce que le jeux est degeux sur des consoles quasi obsolètes. Le jeux est magnifique , la ville est vivante , réelle, palpable et il n’y a que très peut de bug , vraiment très peut pour autant que l’on joue sur une vraie machine. Leur seule erreurs a été d’essayer de rendre leur petit bijoux compatible avec les deux ou trois pue la sueur qui font de la résistance sur leur game-boy color. Ils auraient du tout simplement signaler que le jeux demandait une config minimale les excluant point.

    • LaPatate

      19 décembre 2020 à 14 h 59 min

      Note Globale

      4

      Je ne comprend pas les gens qui test le jeu sur leur console et qui font un retour alors que l’on sait tous que celui-ci ne fonctionne pas sur les consoles.
      J’ai 50h dessus et sur certains points je suis d’accord avec vous mais sur d’autres vous devriez lancer une vraie version du jeu…

    • Chris' Klippel

      19 décembre 2020 à 17 h 41 min

      Leur erreur est d’avoir vendu du rêve. D’avoir osé dire il y a trois semaines que « CyberPunk tourne étonnement bien sur PS4 et Xbox One », d’avoir menti aux joueurs.
      Ton commentaire est totalement hors sujet, car tu me parles d’une version PC sur une bonne config. Or, tout le monde n’a pas les moyens d’investir dans un PC Gameur. Et ce test-là (c’est bien précisé) est un test CONSOLES. Or, sur consoles il ne mérite pas plus que ça. Et encore, j’ai été vraiment sympa, car l’univers et l’ambiance sont cool.
      LA ville est aussi fréquentée et vivante qu’une ville fantôme (vidéo à l’appui).
      Donc, merci, mais hors sujet.
      Si le jeu était sorti QUE sur PC et next-gen, j’aurai adapté et fait mon test sur ces versions. Or, bien 60/70% des jeux se vendront sur consoles. Donc on fait un test pour les personnes directement concernées.
      L’énorme bad-buzz, les excuses de CDP, les initiatives (inédite) de Sony et Microsoft, ce n’est pas pour rien. 🙂

      • Gabriel Beaudet

        25 décembre 2020 à 12 h 10 min

        Note Globale

        8.5

        Sur séries x il est très beau,faut arrêter ce bashing un peu.

      • Anoss

        30 décembre 2020 à 22 h 19 min

        Note Globale

        8.5

        1- Je ne vois ni dans le titre, ni dans le prologue, le fait que ce test concerne uniquement les consoles, et lesquels ? on sait pas.

        2 – L’énorme bad buzz, plus de 13 millions de ventes en quelques jours.. Gros bad buzz mdr.

        3 – Les excuses / remboursement de CDP montre à quel point ce jeu est une réussite, ils peuvent se permettre de REMBOURSER, personne n’avait jamais fait ca, c’est classe point.

        4 – Sony a du suivre la demande de remboursement de CDP, pas l’inverse (en vrai CDP ne pouvait pas le faire sans Sony, mais une fois annoncé Sony était piégé) donc y’a rien d’inédit, c’est Sony qui a suivi les reco de CDP pas l’inverse… Journaliste.. omg

        5 – 60/70% sur console ? sur PS4 ? alors que la PS5 est la ? D’ou vous sortez ce chiffre ? Vous croyer vraiment faire le justicier en mettant 6.5 à ce jeu, pour preserver les “pauvres joueurs sur console”… rigolo cette posture

        • Niikodim

          2 juin 2021 à 23 h 29 min

          Note Globale

          7.5

          Bonsoir, pour répondre à tes points :

          1 – Le jeu est disponible sur PC ET Consoles. Les joueurs consoles étant majoritaires, il en va de soi de faire une critique “Console” plutôt que simplement PC. Puis c’est bien plus logique de critiquer là où ça ne va pas bien plutôt que là où ça va pour tirer une conclusion globale.

          2 – 13 Millions de ventes en quelques jours, cela correspond à un Buzz. Après si ce dernier et mauvais ou non, cela dépend de l’appréciation des 13 Millions de personnes ayant acheté le jeu.

          3 – Cela montre surtout à quel point les gens ont été déçu du jeu. Si le jeu était une réussite, les gens n’auraient pas demandé un remboursement.
          D’un point de vue financier, c’était peut-être une réussite ( d’où leur possibilité de rembourser les gens ), mais d’un point de vue du jeu, cela l’est beaucoup moins au vue des critiques.

          4 – Je suis plutôt d’accord avec toi sur ce point.

          5 – 60 / 70 % sur console ne me parait pas démesuré comme Statistique. La PS5 a beau être sortie, il y a pas tout le monde qui en a une, plus de personnes ont une PS4 et se sont donc achetés le jeu sur PS4 et non sur PS5.
          Quand on annonce que le jeu sera JOUABLE sur PC ET Consoles, on s’attend à ce que ça le soit. Et visiblement, ça ne l’est pas sur Consoles, donc baisser leur note c’est logique.

          A noter que je viens d’acquérir le jeu, je n’ai pas encore pu le tester. Mais au vu de l’article ci-dessus, de ses commentaires et des retours que j’ai pu avoir sur Internet, je noterais le jeu à 7,5.

      • Skip

        3 janvier 2021 à 0 h 08 min

        Le problème ici, c’est que tu généralises ton test à toutes les plateformes. Alors que, comme tu le dis, c’est un test console. Tu aurais donc mettre en évidence que ce jeu est une catastrophe sur les vieilles consoles. Car le jeu, en soit, n’est pas mauvais contrairement à ce que tu dis. C’est la Tentative d’adaptation sur les vieilles consoles qui est, elle, catastrophique.

      • Elric26

        29 janvier 2021 à 16 h 58 min

        Note Globale

        9

        Très bon jeu aussi pour moi sans bug (juste une fois immortalité).
        Pourtant j’ai PC portable juste correct pour jouer (i5,cg 1650 et 16go de ram).

        Je classe le jeu au même niveau de finition que GTA V où Fallout 3 a leur sortie mais en plus beau. On oublie beaucoup que les vieux jeux sont devenus beaux après des années de développement après leurs sorties… New Vegas est un Fallout 3.5 😉.

        Après ils n’auraient jamais du sortir le jeu sur console en même temps.

    • Eric StLouis

      30 janvier 2021 à 6 h 29 min

      Note Globale

      10

      Sur Series X il y a la même densité de population que sur pc. J’ai 65 heures de joué et presque pas fait la mission principale. Plus vous augmentez votre réputation et plus les quêtes secondaires deviennent ÉPIQUE.

      J’ai pas eu de crash ni de bugs et le jeu est magnifique (et même pas encore optimisé next gen)…

      Fallait pas y jouer sur un grille-pain de 2013 pour l’apprécier, voilà tout 🙂

      Ce jeu, quand tu te donnes la peine de creuser, est aussi profond que The witcher.

  3. LeSaunier

    19 décembre 2020 à 9 h 15 min

    Note Globale

    9

    Test lourdingue, scolaire d’un auteur ne connaissant probablement le cyberpunk qu’à travers Blade Runner, et réalisé sûrement sur un Pentium 2.

    Bizarrement, sur mon PC vieillissant, du haut de son i5 4690k qui bottleneck à mort ma 2070, le jeu tourne parfaitement, ray tracing en prime.

    Je ne nie pas quelques bugs ou glitches, et une quête que j’ai du relancer. Mais après 50h, aucun crash, aucun bug majeur. A croire que vous oubliez que le sacro saint TW3 n’était pas exempt, loin de là, de bugs en tout genre. Je ne nie pas non plus que les versions consoles sont honteuses.

    Mais la version PC, avec une machine décente ? Fantastique, sans parler du DLSS qui fonctionne à merveille.

    Bref, un test qui donne l’impression qu’on a demandé à un joueur exclusif de Fifa de tester le dernier RTS. Dommage.

    • Chris' Klippel

      19 décembre 2020 à 17 h 36 min

      haha on aime ce genre de commentaires !
      Mais ne t’en fais pas, le « spécialiste » FIFA devait (et doit encore) jouer à bien plus de jeux que toi. Aucun souci sur ma culture JV. Désolé que le test ne te plaît pas, mais l’argument du « le testeur n’y connaît rien » c’est un peu easy.
      Je pense que si le jeu n’était pas aussi catastrophique, le studio n’aurait pas eu besoin de faire des excuses publiques. Que le jeu ne serait pas retiré des ventes du PlayStation Store. Et que Sony/Microsoft ne rembourseraient pas les jeux sans même avoir besoin de motifs de la part des joueurs. C’est bien d’apprécier un jeu. C’est mieux de ne pas avoir d’œillère.
      De plus, tu me parles de ta version PC et c’est génial que cela marche bien.
      Or, ce test est un test consoles. À partir de là…

      Idem, tu me parles de connaissance de l’univers CyberPunk. Rapport/20 ?
      J’ai dit que du bien de ce côté la. Je doute sur le fait que tu aies lu le test. Je pense que tu as juste vu la note et pris un gros seum. Dommage.

    • bulos

      24 décembre 2020 à 8 h 09 min

      Note Globale

      8

      🙂

  4. Oyemboy

    19 décembre 2020 à 18 h 30 min

    Note Globale

    8

    Excellent sur pc mais pas sur console old gen.

  5. berger

    21 décembre 2020 à 8 h 14 min

    un grand merci à toi d’avoir attendu la version console pour sortir ton test . T’es bien un des seuls… La presse/utube-influenceurs sont encore plus ridicules et décrédibilisés que jamais…Quant à CDPR, j’espère qu’ils imploseront et que plusieurs petits studios avec les pieds sur terre émergeront de cette catastrophe industrielle ( je parle de leur politique éditoriale, pas du jeu en lui-même ).

  6. cyril

    25 décembre 2020 à 11 h 17 min

    Note Globale

    8

    Perso je trouve ce test un peu dur pour plusieurs raisons :
    – faire le test sur console, vu l’actu on sais tous que ça ne fonctionne pas bien, un test pc aurait été bien mieux… et perso après 60h de jeux j’ai pas eu de plantage.

    oui, il a des défauts de jeunesse mais pourquoi ?! les joueurs ont tellement poussé pour que le jeu sorte, “mouinnn, ils ont encore repoussé blablabla… ” [perso ma vie ne dépendait pas de la sortie du jeu. ] et ils ont cédé à la pression des joueurs..

    – CD project comme tu le remontes, n’a que 8 ans … sortir de tels jeux avec si peu d’ancienneté mérite un peu plus de complaisance face à des UBI… pour pas les nommer, qui existe depuis plus de 20 ans et te sortent des jeux injouables et que même après plusieurs années de patch plantent toujours et totalement injouable… est ce qu’on a aussi fait le même cinéma de pleureuse sur internet pour elite dangerous à ses débuts ? CD projet a voulu/cedés au fait de faire des versions pour toute plateforme, c’est clairement une erreur…
    et comparer aussi à rockstar game créé en 1998 …

    – lors du développement, ils ont [probablement] fait l’erreur de pas faire appel à la communauté pour faire du beta testing comme pouvait le faire blizzard à l’époque avec les diablos… en tant qu’ancien alpha/beta testeurs, ça a clairement éviter des “naufrages”. et de sortir de passer de la version 1.03 à 1.06 en 3 semaines… mais bon au moins ils sont réactifs… pas comme ubi.

    – oui, la trame principale est un peu courte, et l’erreur d’avoir un peu trop forcé dans la narration a l’avancer au plus vite… les missions secondaires, expliquent énormément de choses…

    en tout cas j’espère que ça va être le début d’une longue série comme il y a beaucoup de choses à exploiter dans cette franchise, même si le jeu n’est pas parfait.

  7. Joe

    25 décembre 2020 à 14 h 52 min

    Note Globale

    9

    Il manque un point important sur ce test: est ce que la note est pour console ou pour PC?

    Le jeu est exceptionnel sur PC, et une catastrophe sur console.

    Metacritic console: 3.4
    Metacritic PC: 7.1 (et encore on voit que les scores sont complètement déséquilibré: soit très bon, soit 0 ou 1: typique du bashing)

    Je suis à 30h sur PC, et aucun crash.
    Les quelques bugs sont vraiment mineurs, loin d’être gênant.

    Oui il y a en trop, mais est ce vraiment le pire jeu de l’année/injouable? Loin de là.
    Star wars squadrons était bien pire dans mon expérience par exemple.

    La direction artistique de ce jeu est exceptionnel, les séquences de jeu, les scènes sont éclairés, calibrés pour être mis dans un art book, la ville est truffé de street art magnifique.
    Le travail sur les visages des PNJ est incroyable.

    Il y a une campagne de dénigrement parti des promesses non tenu pour les joueurs console, mais ne mélangeons pas tout.

    A tous les joueurs PC, ne passez pas à côté, vraiment.

  8. Frassidom

    6 janvier 2021 à 1 h 59 min

    Note Globale

    5

    Il vous dit c est un test console lol .Les gars ce jeux dans cet état ne vaut rien , oui j ai aussi un bonne carte graphique mais passer mon temps a bronzé sous les lampadaires de NC . ca ne m intéresse pas .L histoire est banale voir ennuyante .Le monde est remplit de pnj mais qu’ elle tristesse . c est pas les bugs ou l ia qui me dérange c est l ennuie de ce jeu . Aucun fun aucune rejouabilitée . Vous êtes tous a bader devant les graphismes . comme un beau fruit très beau a l extérieur mais pourri a l intérieur .Ce jeu a une valeur de 20 euro et un triple C .

  9. Neoback69

    16 janvier 2021 à 1 h 55 min

    Note Globale

    4

    Cyberpunk 2077… Oui oui, mais rien de novateur ni futuriste à part son titre…
    Je m’explique :

    (déjà il est bon de signaler que j’ai pris le temps de le finir à 100% avant de rendre mon avis, c’est à dire : toutes les quêtes secondaires, toutes les missions des fixers, tous les crimes signalés, toutes les aides au NCPD, toues les caisses du jeu, les cartes de tarot, etc. + Toutes les fins du jeu et les 3 points de départ et la quête principale bien évidemment !
    Ma config : CM : MSI Z270 Gaming M7 / Intel I7 7700K / 32 Go DDR4 G.Skill Trident Z 3200Mhz / MSI Ventus 11 Go OC RTX 2080 Ti / SSD Samsung 980 Pro 1 To M.2. Jeu fait en mode Ultra 2K 60 fps.)

    Et alors ?… Alors Cyberpunk n’est pas du tout punchy !
    Il est lent, il est lourd, pas réaliste, pas immersif, pas prenant ni haletant et… même pas fini pour couronner le tout !

    Il est quoi alors ?

    Il est un super produit marketing qui à su faire monter la hype par des vidéos bien orchestrés avec un rendu maquillé ! C’est une pub pour de la lessive en fin de compte ! des couleurs éclatantes et un résultat plus blanc que blanc, mais à l’essai… BULSHIT !!!

    Point positif :
    La ville de night city ! Oui cette ville est l’aboutissement d’un incroyable rendu en art design sur plusieurs niveaux venant d’une excellente équipe de créatifs et de passionnés que doivent êtres les graphistes qui ont bossés sur ce projet. Mais le décor ne fait pas le film !

    Points négatifs :
    Les graphismes : Ok ça brille, ok les rendus Ray-tracing, ok la qualité de la ville, mais… Ca fait cartoon !!!
    Les personnages, les animations, la physique, les éclairages, l’aspect général… On dirait un dessin animé réalisé avec une tablette graphique ! Où est le réalisme vendu ? Y’en à pas, on y est pas et on y croit pas ! RDR 2, Mafia 1 définitive édition, COD modern warfare de 2019 et même GTA 5 de 2013 pour seuls exemples sont beaucoup plus réalistes sur tous les plans.

    L’immersion : Ça bug dans tous les sens, tout le temps : bugs d’animations, bugs de dialogues, bug de collisions, bugs affichages, bugs de scripts, bugs de quêtes… bugs bugs bug… La physique est nuuuuuuule ! quasiment aucune déformation sur nos véhicules, juste des petites flames qui s’échappent, pas d’impact de balle, pneus increvables, immortels en moto, car plus résistante qu’un char américain ou israélien, on fait tomber les gros lampadaires de rue ou les barrières en acier avec 1 coup de poing et on doit en mettre 100 pour faire tomber un PNJ… sans compter les collisions à 160 Km/h à moto contre un mur ! Oui, car elle s’arrête juste net dessus sans dégâts ni rien… et plein d’autres choses aussi…

    L’I.A. des PNJ : Autant dire que pour ça le code à été confié à des étudiants de première année. Vous prenez les méchants dans Mario 1 sur NES et on retrouve le même niveau d’intelligence dans ce jeu ! PNJ qui ne vous voient pas face à eux, ou alors vous êtes détectés derrière un mur. Les mecs ne bougent pas ou alors ils tournent en rond, vous fuyez de 100m et les flics ou les ennemis vous perdent, vous bloquez toute la circulation routière avec une roue de votre moto qui dépasse un peu du trottoir, les flics et les ennemis apparaissent comme ça, sans transport, sans être venus de quelque part, juste comme ça : BIM devant vous ! (quand il y a des alertes)

    Le scénario : Il parait qu’il est bien, mais on y comprend rien ! La trame narrative est entrecoupée de centaines de trucs inutiles à faire pendant le déroulement (missions secondaires, crimes ici, crimes par là) le téléphone sonne tout le temps, etc. que l’on se perd dans tout ce cafouillage… On ne sait plus qui est qui et ce qu’il faut faire pour en arriver quelque part ! Il ne faut pas confondre qualité et quantité !
    Et puis le mythe des choix hahaha !!! Laissez-moi rire… Jj’ai repris des sauvegardes en testant les différentes lignes de réponses en jaunes… (oui, car les lignes bleues c’est encore plus inutile) ET… ben rien ne change en fait ! encore 1 fois Bulshit !
    Répondez tout par la première ligne de choix, c’est la même chose qu’avec la dernière, seuls les influences (corpo, gosse des rues ou nomade) et le sexe peuvent influencer la façon d’accéder à des choses plus ou moins facilement. Et puis les éclats de partout.. Mais pourquoi ??? Au début on lit tous ces trucs inutiles en pensant que ca va servir à qque chose, mais en fait non ! ça sert à que dalle ! Y aurait-il des concours de dissertation chez CDprojekt ?

    Les combats : À flingues comme en véhicules ou avec des implants ça ne fonctionne pas, c’est mou, pas réaliste, trop simple ou trop compliqué…
    Vous pouvez tuer qq’un en 10 coups de poing et pas en 30 balles dans la tête ni en 45 coups de lames cybernétiques. Les ennemis, qu’importe leurs résistance ou leurs gabarits seront à terre avec un simple étranglement fait devant eux sans qu’ils ne vous aient vu ou entendu… Bref, c’est juste nul !

    Le côté RPG : Ça ne sert à rien ! ce n’est pas un RPG, on ne peut rien faire ! ni changer sans apparence initiale (cheveux/tatous/armes) de toute façon on ne se voit pas.
    Les fringues sont grotesques, j’ai une apparence d’épouvantail des champs, mais je suis très résistant ! Oui, car il faut savoir que dans ce jeu un vieux t-shirt usé et déchiré peut avoir une meilleure armure qu’un gilet pare-balles corpo en alliage de titane ! oui oui ! La ils ont bien bossé le sujet les mecs de chez CDProjekt encore…

    La redondance : C’est toujours la même chose avec les mêmes mécaniques du début à la fin.. le côté infiltration est nul et presque impossible, voir impossible ! (n’imaginez pas finir le jeu sans tuer personne comme vendu dans la grosse démo), le piratage… ben c’est nul, sans intérêt et moche, genre piratage version design à la sudoku en version simplifiée ! rien à voir avec du Watch dog par exemple. Bref, c’est un jeu de plateforme avec la réputation de the witcher derrière, mais rien à voir avec ce chef-d’œuvre qui doit tout à son auteur en fin de compte.
    Les mécaniques des missions, des combats, des interactions entre les personnages principaux.. c’est toujours pareil jusqu’à en devenir sans intérêt et prévisible à souhait ! et les interventions de Johnny sont la plupart du temps inutile et tellement nombreuse que ca en vient saoulant.

    Conclusion : Bref vous l’aurez compris, j’ai pas aimé ! ce jeu est indigne de ce que cette boite à su produire dans le passé. Ce n’est pas un bon jeu, il vous ramène même à des années en arrière sous beaucoup de points. Je suis déçu de toutes ces pubs et du battage médiatique qui à réussi à tromper les consommateurs que nous sommes. Ce jeu ne vaut pas 70€, à peine 30 même avec tout ce qu’il reste à faire dedans, même si je pense que c’est irrattrapable.
    Et puis ne perdez pas votre temps, les cartes de tarot ça ne change rien du tout, finir tous les crimes et missions des fixers non plus. En fait c’est du remplissage inutile. À la fin de tout ça les mecs ou les filles n’ont plus rien à vous dire c’est tout !

    Ce que je peux dire c’est que la pub fonctionne bien sur nos cerveaux, car comme beaucoup je me suis fait avoir et je le regrette.
    Ce que je peux dire aussi c’est que je ne me ferai plus avoir et que ma confiance envers le studio comme envers certains média de propagande à bien diminué.
    En tous les cas si vous ne l’avez pas encore ce cyberpunk 2077, je ne serais que trop vous conseiller d’attendre 1 an ou même toujours !

  10. gillou43

    17 janvier 2021 à 17 h 21 min

    Note Globale

    5

    Un peu déçu par ce jeu après The Witcher 3. Ce qui me rebute le plus c’est les dialogues. On parle beaucoup de la technique, mais un peu de respect pour l’oreille du joueur serait bienvenue ! je ne crois pas que des dialogues moins vulgaires auraient abimé le titre, j’ai un peu honte d’y jouer en français, alors je joue en polonais. Là j’ai l’impression de perdre mon français, et ce personnage principal est juste… idiot (j’en suis à 10h de jeu seulement). J’espère qu’il aura un implant d’orthographe amélioré vers la fin.
    Pourquoi tant d’insultes et de grossièretés ?? tout le reste est si bon…
    déçu qu’on cherche à rapprocher ce jeu d’un GTA, il lui manque du charisme qui m’aiderait à le respecter.
    Je ne vais pas y jouer longtemps

  11. MysteriousWoman

    11 mars 2021 à 10 h 03 min

    Note Globale

    5

    Bonjour, bel effort d’analyse. Mais le mot “transexuelle” ne se dit plus et il serait judicieux de le retirer pour dire à la place “femme transgenre”.

  12. Flo

    9 mai 2021 à 0 h 05 min

    Note Globale

    6.5

    Très bonne chronique,
    L’histoire est vraiment prenante, quelques bug mais ça va, je suis sur pc (grosse config) et les rues sont remplis la ville est pleine de vie, j’ai vraiment apprécier ce monde les quetes principales et annexes.
    Par contre mes 3 derniers jeux étant witcher, doom et sin2
    J’ai trouvé cyberpunk vraiment facile et sans challenge.

    Avec mon deuxième perso en mode le plus difficile j’ai pas utilisé une arme à feu, je suis mort uniquement en tombant ou à cause d’une explosion, je one-shot tout au katana même le boss final ne m’a pas touché et 10 coup de lames c’est finit,c’est très frustrant.

    Dailleur impossible de profiter de l’arbre des technologies à fond, j’ai nettoyé toute la carte et j’ai pas réussit à avoir une seule faculté lvl 20…
    Heureusement que l’histoire est sympa, parce que les ia sont moisi et la difficulté ridicule ne permet pas d’utiliser tout le potentiel qui s’offre à nous pour développer son personnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests