[Test de la semaine] Sonos Playbase, un plateau sonore au design soigné et puissant

Cette semaine, on a testé la Playbase, la dernière solution home-cinéma de Sonos. Ce modèle prend la forme d’un plateau sonore et veut briller en configuration cinéma mais aussi en musique.

Sonos

Présentation du Sonos Playbase

Après la Playbar, Sonos est de retour avec un plateau sonore baptisé Playbase. Un design étonnant mais pas innovant, on retrouve le format plateau chez d’autres fabricants, qui tranche avec l’habituelle barre de son. On apprécie en tout cas la décision de l’entreprise américaine de venir étoffer sa gamme d’enceintes avec ce plateau sonore.

Lors de sa présentation, Sonos avait expliqué que 70% des téléviseurs étaient posés sur un meuble. C’est ce constat qui l’a poussé à développer un plateau capable de supporter des écrans d’un poids maximal de 35 kilos.

Avant de découvrir le Playbase et de l’installer, on vous laisse notre vidéo de présentation du Sonos Playbase :

Le Design

 

Bien emballé dans son imposant carton, le plateau sonore de Sonos en impose dès son déballage. Pour notre test, nous avons eu droit au modèle blanc et le Playbase nous a vite séduit. Design épuré, angles arrondis, Sonos a joué la carte de la sobriété et de l’élégance et son plateau sonore ne souffre d’aucune fausse note. A noter que le Playbase est proposé en deux coloris (noir et blanc).

Avec ses 720 mm de large, il supportera les téléviseurs (et les pieds) les plus imposants tandis que sa hauteur est de 58 mm seulement.

Rien à redire non plus du côté des finitions mais nous n’en attendions pas moins de la part de Sonos et d’un plateau dont le prix frôle les 800 euros (799 euros). Autre point appréciable, le plateau ne collectionne pas les traces de doigts.

Dans sa version blanche, on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec une autre marque réputée pour le design de ses produits : Apple. Le design arrondi, lisse et ergonomique du Playbase rappelle de nombreux produits à la pomme et la ressemblance ne s’arrête pas là.

En effet, une fois qu’on s’intéresse à la connectique du plateau, on découvre que Sonos a misé sur la simplicité et le minimalisme. On retrouve une entrée pour l’alimentation, une entrée optique et un port RJ45. Le plateau peut également être connecté via le Wi-Fi et l’on apprécie que les câbles soient masqués une fois que le plateau est en place.

Cette connectique très limitée est l’une des principales déceptions concernant le Playbase, on regrettera notamment l’absence d’une prise HDMI et d’une entrée analogique. Faire un produit minimaliste et simple d’utilisation est une bonne chose mais l’absence de la prise HDMI reste difficilement compréhensible.

Une fois le câble d’alimentation branché au secteur et le câble optique connecté à sa télévision, il est temps de passer à à la configuration.

L’installation

Bonne nouvelle, la configuration est tout aussi simple que l’installation du plateau. En effet, il suffit de télécharger l’application Sonos pour faire fonctionner le Playbase avec votre téléviseur.

Le fabricant ne proposant pas de télécommande, vous pourrez utiliser celle de votre téléviseur pour contrôler le volume ou votre smartphone. La reconnaissance se fait facilement et vous ne devriez pas avoir de problème pour connecter votre télécommande, même si le modèle n’est pas le plus récent. Sur le dessus du plateau, au niveau du logo Sonos et du voyant, on peut également régler le volume, avancer, reculer ou mettre en pause via l’interface tactile.

L’application permet également de connecter le plateau à son réseau sans fil et de lier le Playbase à un service de streaming ou lire un fichier audio issu de son smartphone. L’application joue la carte de la simplicité et l’installation du Sonos Playbase n’est qu’une formalité. On lui reprochera peut-être d’être un peu longue à cause des nombreuses étapes mais rien de dérangeant. Pour notre test, nous avons utiliser un appareil Android, nous n’avons donc pas pu activer l’option Trueplay.

Les performances audio

Pour tester le Playbase, nous avons utilisé l’enceinte de Sonos avec trois configurations différentes. La première est classique puisqu’il s’agit d’une écoute en mode TV. La deuxième concerne l’utilisation cinéma où l’on attend beaucoup du plateau sonore et la dernière concerne la musique. Sonos annonce “un son haute fidélité pour le home cinéma et la musique”, une proposition alléchante mais qu’en est-il en réalité ?

  • TV

L’utilisation en mode TV n’est pas la plus pertinente pour se faire une idée de ce que vaut le Playbase mais elle permet de se faire un premier avis. Sans surprise, si vous utilisiez jusqu’ici le son des hauts parleurs de votre téléviseur, le Playbase va grandement améliorer votre installation. Cela est particulièrement vrai concernant les basses, le plateau sonore est compact mais les basses bien présentes. Les voix sont clairs grâce aux dix haut-parleurs (dont 3 tweeters, 6 médiums et un boomer).

Pas de mauvaise surprise, le Playbase améliore grandement le son d’un téléviseur, quelque soit le type de programme (films, émissions, sports…).

  • Cinéma

Le Playbase est un plateau sonore haut de gamme et on l’attend surtout au tournant avec les films et la musique. Les premières impressions sont confirmées, avec une belle restitution des graves, des voix claires et un son dynamique.

Le plateau sonore est puissant mais on est pas un déçu par les aigus. Sonos les met beaucoup en avant au risque d’avoir parfois un son “criard”. Autre déception pour les cinéphiles, le Playbase ne décode pas le DTS, il faudra se contenter du Dolby Digital.

L’ensemble reste toutefois très convaincant et place le Playbase parmi les meilleurs plateaux et barres de son du marché. Les amateurs de la marque pourront améliorer le son en connectant deux enceintes PLAY:1 (les enceintes PLAY:3 or PLAY:5 peuvent également être associées au Playbase) et un SUB (caisson de basse) pour profiter d’un son 5.1 sans fil. Une configuration évidemment séduisante qui gommera la sensation de son étouffé que peut avoir le plateau sonore mais qui fait gonfler la facture.

  • Musique

L’application de Sonos propose de connecter son plateau sonore à de nombreux services de streaming. On retrouve notamment les principaux services de streaming musical (Apple Music, Spotify, Google Play Music, Deezer…) ou TuneIN Radio pour écouter la radio via son Playbase.

L’association se fait facilement et les prestations sonores sont intéressantes. On retrouve un son chaud, dynamique et puissant. Les basses sont un peu trop présentes par rapport aux médiums, une tendance qui s’est généralisée sur le marché grand public des casques et barres de son notamment.

Comme en mode cinéma, l’ensemble reste plus que satisfaisant et fait du Playbase une solution compacte intéressante.

Conclusion

Le nouveau plateau sonore de Sonos est un beau produit. Son design, épuré et élégant, est une réussite et le Playbase respire la qualité de fabrication. Sa facilité d’installation et de configuration sont appréciables même si l’on dépend beaucoup de l’écosystème Sonos.

Un procédé qui rappelle beaucoup celui d’Apple et Sonos s’en est inspiré en rendant son Playbase minimaliste. Malheureusement, cela se fait par le biais d’une connectique très limitée. L’absence d’un port HDMI et du décodage DTS sont les deux grandes déceptions de ce plateau sonore haut de gamme.

Côté son, on appréciera la puissance délivrée par ce plateau compact, les voix claires et les basses bien présentes. Ces dernières offrent un son chaud mais on regrette le traitement reversé aux aigus.

Au final, le Playbase est un produit grand public séduisant, pas exempt de défauts mais qui s’appuie sur sa grande facilité d’utilisation, son design réussi et des performances sonores intéressantes. Malgré ses qualités, son prix de 800 euros est un peu excessif pour un produit qui n’aura pas forcément les faveurs des puristes.

Le plateau sonore Sonos Playbase est proposé au prix de 799 euros.

J’aime

  • le design et la compacité
  • la facilité d’installation/configuration
  • les basses
  • l’application Sonos

J’aime moins

  • l’absence de port HDMI
  • l’absence de décodage DTS
  • les aigus trop prononcés
  • le prix un peu élévé

Sonos Playbase, un plateau sonore au design soigné et puissant"]

Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Snap s’apprêterait à lancer ses contenus originaux

Snap aurait signé avec plusieurs médias afin d’avoir des vidéos exclusives.

Fermer