Suivez-nous

Smartphones

Test Samsung Galaxy S10+ : le nouveau roi d’Android ?

Samsung est de retour avec trois nouveaux smartphones : les Galaxy S10, S10+ et S10e. Le Galaxy S10+ est le modèle le plus haut de gamme des trois, et il fait face à une concurrence de plus en plus rude. Est-il à la hauteur ? Réponse dans mon test du Samsung Galaxy S10+.

Il y a

le

Test Samsung Galaxy S10+
© Presse-citron.net

Test du Samsung Galaxy S10+ et avis en vidéo

Comme la plupart de mes tests, découvrez ci-dessous la vidéo complète pour connaître mon avis après plusieurs jours de test du Samsung Galaxy S10+. Si la vidéo vous a plu, abonnez-vous à la chaîne YouTube de Presse-citron, les vidéos sortent quelques heures avant l’article et dépasser les 10 000 abonnés ferait plaisir à toute l’équipe 😉 Pour le test écrit du S10+, c’est en dessous de la vidéo que ça se passe.

S’abonner à la chaîne

Design & Hardware du S10+

Avec l’émergence d’acteurs comme Huawei, et la concurrence d’Apple et son iPhone XS Max, Samsung était attendu au tournant sur sa nouvelle itération des modèles S10, et après le S10e j’ai décidé de tester ce S10+, le plus haut de gamme. Au niveau de la puissance brute, le S10+ est équipé d’un SoC Exynos 9820 et de 8 Go de RAM. Le modèle d’entrée de gamme comporte 128 Go de stockage, ce qui est largement suffisant pour mon utilisation. Si vous voulez plus de mémoire, il faudra passer au modèle suivant ou ajouter une carte microSD sur le slot disponible (qui sert aussi si vous voulez une seconde SIM).

Comme sur le S10e, les modèles européens du Galaxy S10+ ont droit à un processeur Exynos, alors que ceux vendus aux États-Unis ou en Asie tournent grâce au Snapdragon 855. Même si Samsung affirme que son processeur maison est aussi puissant que le Qualcomm, ce n’est pas le cas dans les faits, le Mi 9 ayant un score Antutu Benchmark de 366 000 contre. Le S10+ est logiquement moins puissant que le Mi9 avec son score de 316 000.

Malgré tout, le Galaxy S10+ est beaucoup plus puissant que le S9, et se place tout en haut du classement des smartphones de 2019. Sur la puissance brute, d’autres modèles moins chers comme le Xiaomi Mi 9 sont en avance, mais la différence de prix s’explique autrement.

Taille Samsung Galaxy S10+

L’écran géant du Samsung Galaxy S10+

Comme on peut s’y attendre pour un téléphone à ce prix, aucun ralentissement dans l’interface, l’OS est très réactif, et les jeux gourmands comme PUBG ou Fortnite tournent très facilement avec les graphismes au maximum, c’est le cas sur tous les flagships testés depuis plus de six mois. Point important, même stressé, le S10+ a tendance à moins chauffer que le S10e, ce qui est une bonne chose.

Au niveau du design, l’écran AMOLED de 6,4″ est tout simplement magnifique, avec un rendu des couleurs très proches de la réalité, et surtout une luminosité impressionnante. Il bénéficie d’une résolution de 522 ppi et d’une définition de 1440 x 3040 pixels. C’est tout simplement le plus bel écran que j’ai testé à aujourd’hui, et c’est un gros point fort du S10+. Comme c’est le cas depuis plusieurs années sur cette gamme, l’écran est incurvé, certains adorent, de mon côté je ne trouve pas cela indispensable, surtout que ça génère quelques clics non intentionnels au quotidien.

Le ratio-écran/corps est bon avec 88,9%. Pour la caméra avant, Samsung a réussi à proposer un écran percé sur une dalle AMOLED, et elle ne m’a aucunement dérangé pendant tout le test du S10+, surtout que deux capteurs sont présents. Bien sûr des fonds d’écrans dédiés sont disponibles et ajoutent un côté fun à l’usage de la « pilule ».

Ce smartphone est immense avec des dimensions de 157.6 x 74.1 x 7.8 mm, mais il tient très bien en main. J’y reviendrai plus tard, mais l’interface OneUI est pensée pour les grands écrans et des actions sont facilitées au quotidien. Sur les finitions, on sent clairement la différence avec un Mi 9 ou un View 20 par exemple. La sensation premium est bien présente sur ce S10+ et la version blanche testée lui donne un look différent de toute la concurrence. Petit point qui me tient à coeur, un port jack est de la partie, merci Samsung.

Port Jack Galaxy S10+

Le port jack est bien là sur le S10+

Les autres coloris disponibles sont le noir et le vert, et je trouve vraiment que le design de tous les S10 est très réussi, et le triple capteur photo à l’arrière de ce S10+ dépasse à peine. Comme c’était le cas sur le S10e, j’aime beaucoup le contour argenté, et il est vrai que l’écran incurvé ajoute encore un peu à la sensation de Premium.

Une des grandes nouveautés des Galaxy S10 et S10+ est l’apparition d’un capteur d’empreinte ultra sonique, placé sous l’écran. Samsung a fait beaucoup de marketing autour de ses performances, et je ne vois franchement aucune différence au quotidien avec les capteurs plus classiques sur les Mate 20 Pro et OnePlus 6T. Son placement est assez bas et je dois souvent repositionner mon doigt pour déverrouiller. Si vous avez trop d’erreurs, pensez à refaire le processus d’enregistrement d’empreinte, ça a amélioré les choses pour moi.

À ce niveau-là, je préfère donc le capteur d’empreinte sur le côté proposé par le S10e, et il faudra certainement attendre la prochaine version de ce capteur ultra sonique pour qu’il gagne en vitesse.

Une des caractéristiques techniques importantes pour beaucoup : la qualité sonore du S10+. Comme sur son petit frère, le son est excellent avec un très bon rendu. Je ne suis pas un spécialiste du son, mais Samsung intègre la technologie Dolby Atmos et le S10+ m’a fait la meilleure impression sonore des modèles que j’ai testés récemment. Dans la boîte on a le droit à des écouteurs filaires signés AKG de très bonne qualité, le rachat par Samsung est positif pour nos oreilles. 🙂

Ecran Samsung Galaxy S10+

Un design vraiment soigné

Pour résumer cette partie du test du Galaxy S10+, Samsung n’a pas raté son coup au niveau du design, avec un smartphone très réussi et des finitions soignées. Je regrette vraiment que nous n’ayons pas droit au Snapdragon 855, ce qui aurait pu lui donner encore un peu plus de puissance. La sortie du OnePlus 7 Pro (test) vient vraiment concurrencer ce S10+, surtout au niveau de l’écran.

OneUI : Samsung enfin au sommet de son art

Si vous êtes déjà familier avec mon test du S10e, il y aura beaucoup de répétition dans cette partie du test du S10+. Samsung a fait une énorme évolution de sa surcouche, et OneUI marque un vrai tournant en comparaison avec Samsung Expérience.

Et c’est devenu mon expérience Android préférée, c’est la première surcouche que je préfère utiliser par rapport à une version stock Android. Chaque détail semble avoir été réfléchi, et une fonctionnalité n’est pas là parce qu’il faut qu’elle y soit, mais parce qu’elle est utile.

La navigation dans l’interface est pensée pour les grands écrans (en mettant le max d’infos sur la partie inférieure), je n’ai quasiment jamais eu à tenir le S10+ à deux mains pour naviguer pendant mon test, alors qu’il est l’un des plus grands smartphones du marché. Les menus de réglages sont très clairs et bien organisés, et le swipe vers le bas faisant défiler le menu de notification est le bienvenu.

Samsung OneUI

L’interface OneUI

Le volet latéral disponible via un swipe depuis la droite est toujours aussi pratique que ce soit pour lancer des apps, accéder aux contacts favoris ou d’autres services comme la météo. Vous pouvez même configurer des combinaisons d’applications comme YouTube+WhatsApp qui s’ouvrent directement en multitâche. C’est très malin, et vraiment pratique au quotidien.

Il fallait bien un point défaillant à cet OS, et c’est Bixby. L’assistant vocal à la sauce Samsung n’est pas utile quand on a déjà goûté à Assistant, et son bouton est dédié est heureusement programmable pour lancer d’autres actions, mais pas… d’autres assistants vocaux… La version française n’est pour l’instant qu’en français, mais je pense que Samsung va avoir énormément de mal à développer Bixby : la reconnaissance fonctionne plus que moyennement et la phrase « Hi, Bixby » n’aide pas à vouloir s’en servir.

Au quotidien OneUI ajoute bien de petites fonctionnalités utiles comme le choix des appareils directement lorsqu’on active le Bluetooth. Ces petites idées font une grosse différence au jour le jour.

Le mode nuit est également là et il est parfaitement intégré, et vous permet de faire des économies de batterie grâce à l’écran AMOLED. Le bandeau de notification profite d’une belle place laissée par le double capteur, ce qui montre l’intérêt face à une encoche, comme sur le Mate 20 Pro par exemple.

Samsung maîtrise vraiment son logiciel désormais, j’ai vraiment hâte de voir ce que va devenir OneUI.

Un triple capteur photo performant

Oui. Le Samsung Galaxy S10+ propose une combinaison de trois capteurs pour la photo et la vidéo. Le premier de 12 mégapixels, propose une ouverture ajustable f/1.5-2,4, comme c’était le cas sur les S9 l’an passé. Le second est un capteur grand-angle de 16 Mpx, ouvrant à f/2,2. Le troisième est un zoom de 12 MP qui ouvre à f/2.4.

Dans les faits, les clichés capturés en pleine lumière sont d’excellente qualité, et la palette à disposition est vraiment appréciable. Le piqué est là, et j’ai vraiment utilisé les trois capteurs pendant tout mon test du S10+. C’est d’ailleurs la première fois que j’ai pris le temps de switcher de capteurs en capteurs.

Comme souvent avec Samsung, les clichés ont tendance à être plus exposés, et avec des couleurs plus prononcées que sur d’autres modèles, tout est une question de goût.

En basse lumière, le S10+ s’en sort bien, mais sans être excellent. Il est, selon moi, toujours inférieur au Mate 20 Pro et au Pixel 3 sur les clichés de nuit et en basse luminosité.

Maintenant que Samsung a su créer une superbe vision du logiciel sur OneUI, le traitement des photos pourrait être le chantier à lancer, comme on a vu sur le Pixel 3 que la multiplication de capteurs ne faisait pas tout.

Au niveau du capteur avant, je trouve que les clichés capturés sont excellents dans toutes les situations. Il n’y a pas de lissage de visage, contrairement à beaucoup de concurrents du marché. Le mode portrait est toujours bien exploité, mais je ne vois pas de différences notables entre les selfies pris avec le S10e (et son simple capteur) et le S10+. Le mode ultra slow motion est marrant, mais la qualité finale laisse à désirer. Il semble d’ailleurs y avoir un problème de Codec, impossible de lire le fichier autre part que sur mon S10+, ni à l’intégrer dans ma vidéo de test.

Samsung a donc une nouvelle fois réussi sa partie photo, sans toutefois proposer le meilleur modèle du marché.

Autonomie du Samsung Galaxy S10+

Alors que l’autonomie est clairement le point faible du S10e, le S10+ s’en sort vraiment très bien au quotidien. C’était prévisible avec une capacité de 4100 mAh. Il est, sur mon utilisation, légèrement en retrait du Mate 20 Pro, mais possède l’une des plus grandes longévité du marché.

Samsung apprend de vos habitudes et va adapter la consommation au fur et à mesure du temps, et c’est vrai que j’ai vu une évolution positive de la batterie entre le premier et le dernier jour de test, un peu plus d’une semaine après. J’ai couvert un événement pendant plusieurs jours, avec une utilisation extrêmement intensive des réseaux sociaux et de la caméra, et il a bien tenu le choc.

Camera Avant S10+

Le double capteur photo à l’avant du S10+

La recharge rapide est présente, mais pas aussi performante que ses concurrents. Vous pouvez recharger le smartphone entièrement en un peu plus d’une heure trente. La recharge sans-fil inversée est aussi là, et fonctionne plutôt bien, même si le S10+ n’est pas compatible charge sans-fil rapide, contrairement au Mi 9 par exemple. Le chargeur rapide est fourni dans la boîte avec le câble USB-C.

Mon avis sur le Samsung Galaxy S10+

C’est du tout bon. Malgré tout, je pense que Samsung est en train de prendre un retard vis-à-vis de Huawei, qui a sorti un smartphone avec les mêmes caractéristiques il y a plus de 5 moins maintenant. Cependant l’expérience OneUI, le design et la puissance sont là, faisant du Samsung Galaxy S10+ l’un des tout meilleurs smartphones du marché. Samsung est le fabricant de smartphone Android qui se rapproche le plus de ce que fait Apple avec ses iPhone. Le soin est mis sur tous les points, et la marque semble relancer la dynamique avec ces S10, après des S9 assez fades en nouveautés.

Les photos ne sont certes pas au niveau du Pixel 3, mais la complémentarité des capteurs vous donne accès à une palette très appréciable, que j’ai aimé utiliser pendant mon test.

Vendu 1009€ pour son lancement, le S10+ est aussi un des smartphones les plus chers du marché, même si on sait que les prix de Samsung baissent généralement très rapidement. Pour ne pas rater de belle offre, vous pouvez vous rendre sur notre guide où acheter le Samsung Galaxy S10+ au meilleur prix.

Samsung Galaxy S10+

Prix public : 1009€
9.2

Design

10.0/10

Performances

9.0/10

Photo

9.0/10

Autonomie

9.5/10

Rapport qualité-prix

8.5/10

On aime

  • Design
  • L'autonomie
  • OneUI
  • L'écran

On aime moins

1 commentaire

1 Commentaire

  1. hippolyte canasson

    23 mars 2019 at 7 h 26 min

    Tentant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *