Suivez-nous

Réseaux sociaux

Twitter renforce sa sécurité contre les fake news liées au Covid-19

Twitter change sa politique concernant les messages d’avertissement liés aux fausses informations.

Il y a

  

le

 
Twitter
© Unsplash / Sara Kurfeß

Twitter choisit d’ajouter de nouvelles étiquettes d’avertissement pour prévenir les utilisateurs lorsqu’une fausse information circule au sujet du Coronavirus. Le réseau social souhaite en effet lutter contre les informations qui ne proviennent pas de sources fiables et se lance dans la chasse aux informations erronées.

Celles-ci seront signalées avec des étiquettes dont le message d’avertissement sera graduel en fonction du niveau de dangerosité. Cela permettre également de fournir un contexte et des informations complémentaires pour le lecteur.

Concrètement les tweets diffusant des informations contestables voire dangereuses seront traités en trois volets :

  • Si le tweet est simplement considéré comme trompeur ou déroutant, une étiquette s’affichera pour permettre à l’utilisateur de disposer d’informations contextuelles plus exhaustives et provenant de sources fiables.
  • Si le tweet s’avère beaucoup plus dangereux, un message d’avertissement beaucoup plus direct visant à alerter l’utilisateur viendra masquer le contenu. S’il souhaite néanmoins le lire, il faudra qu’il clique de manière explicite dessus.
  • Enfin si le caractère nuisible du tweet est avéré, ce dernier pourra alors directement être supprimé par le réseau social. L’entreprise continuera donc de supprimer les messages représentant une menace pour la sécurité d’une personne ou d’un groupe, et les tentatives d’incitation à la violence.

Une meilleure information de l’utilisateur

Ces mesures sont prises en pleine crise du Covid-19 accompagnée de la vague de désinformation véhiculée sur la toile avec les fake news et autres théories du complot. Des messages affirmant l’inutilité de la distanciation sociale ou du port du masque ont déjà été supprimés.

Des personnalités influentes qui ne respecteraient pas ces règles de bonne conduite pour les informations fiables et vérifiées pourront elles aussi voir leurs tweets signalés voire supprimés.

Cela a notamment été le cas du président brésilien, Jair Bolsonaro, qui remettait en cause le bien fondé du confinement pour lutter contre le coronavirus.

Ce changement de politique de l’entreprise vise à rendre une information exhaustive avec des sources vérifiées afin que l’internaute se fasse son propre avis. Twitter ne veut pas être l’arbitre des informations diffusées sur son réseau social, mais ne veut pas non plus être le vecteur de fake news. Il faut donc trouver un juste équilibre.

Ainsi le réseau social permet à l’utilisateur de disposer d’une information complète pour se faire son idée personnelle sur un sujet, et dans le même temps évite de faire l’arbitre en contestant directement l’information.

Ce dispositif est mis en place à partir du lundi 11 mai 2020. Les étiquettes pourront être appliquées de manière rétroactive à des tweets contestables, publiés avant cette date.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
16,6 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    13 mai 2020 at 13 h 12 min

    Twitter a-t-il aussi résolu de révéler quels sont ses liens avec l’OMS ?
    Parce que la transparence cela joue dans les deux sens.

    De même, il devrait y avoir un système de notation pour attribuer une note de « confiance » aux tweets émanant de Twitter. C’est très simple : bouton « j’aime » ou  » je n’aime pas » ou icône « pouce levé » ou « pouce baissé ». Rien de plus démocratique. On verrait tout de suite le résultat.

    Les utilisateurs ont aussi le droit de noter le degré de confiance qu’ils accordent aux tweets de Twitter. La transparence n’est pas à sens unique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests