Uber aurait réduit le nombre de capteurs sur ses voitures

Uber est en ce moment scruté sous tous les angles et sur chaque petits détails depuis l’accident mortel en Arizona, qui est encore dans tous les esprits. Le gouverneur de l’État a suspendu l’autorisation, d’autres entreprises ont arrêté leurs tests… Pendant ce temps, Uber attend que l’enquête suive son cours.

Une information potentiellement explosive

Nos confrères de Reuters ont potentiellement révélé une information explosive pour Uber. L’entreprise aurait réduit le nombre de capteurs de sécurité utilisés sur ses véhicules. Résultat ? La présence d’angles morts, comme sur la voiture autonome impliquée dans l’accident.

Concrètement, une voiture autonome utilise radars, caméras et LiDAR pour détecter les obstacles et personnes situées sur son itinéraire et réagir en conséquences. Mais, Uber n’utiliserait plus qu’un seul capteur Lidar sur les véhicules Volvo actuellement utilisés dans la phase de test.

Au final, les véhicules seraient donc plus « aveugles » que ceux des précédentes générations ou de la concurrence qui peuvent compter jusqu’à 5 ou 6 capteurs. Rien n’indique encore que la quantité réduite de capteurs ait joué un rôle dans l’accident, mais cet aspect va sûrement être étudié par les forces de l’ordre.

Fin des tests en Californie

Dans le même temps, Uber vient de jeter l’éponge en Californie. L’entreprise ne va pas demander le renouvellement de son autorisation pour les tests de voitures autonomes dans cet État. Selon toute vraisemblance, une interdiction était au programme, il s’agit donc plutôt d’une anticipation. L’entreprise espère ainsi réussir à se faire oublier le temps de l’enquête.

Mais, dans le même temps, c’est une décision lourde de conséquences. Si, Uber venait à sortir indemne de l’investigation, le processus d’autorisation devrait alors être repris de zéro. Or, la Californie est beaucoup plus rigide d’un point de vue réglementaire que l’Arizona, notamment sur les antécédents des véhicules. Uber risque de souffrir longtemps des conséquences de l’accident en Arizona.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies