Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Uber écarte définitivement Travis Kalanick, son cofondateur

L’ancien PDG d’Uber quitte sa place au conseil d’administration, en liquidant l’équivalent de 2,5 milliards de dollars des parts qu’il possédait dans l’entreprise de VTC.

Il y a

  

le

 
Uber Travis Kalanick
© Kmeron / LeWeb12

Le New York Times vient de nous apprendre que Travis Kalanick vient de quitter définitivement Uber, alors qu’il faisait encore partie du conseil d’administration. Ces dernières semaines, l’actualité autour de l’entreprise de VTC avait fait scandale, avec le recensement de 6000 agressions sexuelles ces deux dernières années. Une image salie pour Uber, qui avait déjà connu des mauvaises affiches médiatiques quand Travis était encore le PDG.

Désormais, Uber repartira sous un autre souffle en 2020. Le géant américain souhaite d’ailleurs collaborer avec l’US Equal Employment Opportunity Commission (EEOC), qui a mené l’enquête révélatrice des gestes d’harcèlement sexuel et de représailles depuis 2017.

Travis Kalanick liquide ses parts dans Uber

Il ne siégera plus au CA (conseil d’administration), à compter du 31 décembre 2019. « À la fin de la décennie, et maintenant que l’entreprise est ouverte, il semble que ce soit le bon moment pour moi de me concentrer sur mes activités commerciales et philanthropiques actuelles », a déclaré Kalanick. Désormais, il ne fait plus partie de la plus haute instance de décision dans l’entreprise, et s’écarte définitivement d’Uber. En 2017, Kalanick avait déjà été contraint de quitter ses fonctions de PDG par démission.

L’homme d’affaires  va liquider l’équivalent de 2,5 milliards de dollars de ses parts dans l’entreprise, l’équivalent de 90 % de ce qu’il en détenait. Ces parts seront revendues en action, au plus tard jeudi. Pour rappel, Uber est devenue publique depuis le mois de mai. Il sera intéressant de surveiller l’évolution du cours du titre boursier ces prochaines heures.

La déclaration du cofondateur d’Uber est restée très vaste au sujet de ses nouveaux projets. Naturellement, on imagine bien que Travis Kalanick se focalisera maintenant sur son nouveau projet baptisé « CloudKitchens ». Dans un article publié par The Information, on pouvait apprendre que l’homme d’affaires y voyait déjà une startup « plus grande qu’Uber ». Un brin excessif ?

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pat

    25 décembre 2019 at 10 h 34 min

    Finalement, c’est facile de faire fortune en profitant du travail de dizaines de milliers de petites mains payés trois fois rien, et sans couverture sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests