Suivez-nous

Mobile

Une étude pointe le rôle des smartphones dans des milliers de blessures survenues aux États-Unis

La recherche révèle à quel point l’inattention, accentuée par les téléphones, est très dangereuse.

Il y a

  

le

 
© Presse-Citron.net

Cela deviendrait presque un marronnier. Régulièrement, les médias se font écho de faits divers qui peuvent même aller jusqu’à la mort d’une personne. La cause : une inattention générée par l’utilisation d’un smartphone. Qu’il s’agisse de la prise d’un selfie, de l’envoi d’un message ou de la consultation d’une information, le résultat est toujours de mettre gravement en danger l’utilisateur et les gens qui l’entourent.

Pour mieux chiffrer ce phénomène, des chercheurs américains ont utilisé la base de données du système de surveillance électronique des blessures aux États-Unis. Elle comprend les informations sur les visites aux urgences de cent des plus grands hôpitaux. Ils se sont focalisés sur les blessures à la tête et au cou entre janvier 1998 et décembre 2017. Le résultat est sans appel puisqu’ils ont noté 2500 blessés.

Des amendes pour les personnes imprudentes ?

Pire encore, ce chiffre serait largement sous-évalué car basé sur un nombre trop faible d’établissements de santé. Certaines blessures moins graves ne sont même jamais connues, si bien que les chercheurs évaluent à 76 000 personnes, le total des blessés sur cette même période.

L’évolution ne s’est pas faite de façon linéaire. Les scientifiques ont ainsi noté une recrudescence à partir de 2007, année qui, comme le souligne le MIT Technological Review, correspond avec la commercialisation du premier iPhone et ses nombreuses applications. 2016 a également été marqué par un nouveau pic.

Alors que faire ? Les chercheurs suggèrent d’imposer des amendes aux personnes qui utilisent leurs smartphones en traversant la rue. C’est en effet dans ces situations que se produisent la plupart des accidents relevés. Au delà de possibles sanctions, la clé serait aussi dans la prise de conscience par les utilisateurs des dangers encourus.

Cette étude n’est pas la première à tirer la sonnette d’alarme et une recherche publiée l’an passé avait notamment conclu que le selfie tue désormais plus de personnes dans le monde que les requins.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests