Suivez-nous

Tech

USA : Il risque 13 millions de dollars d’amende pour avoir abusé des appels automatiques

L’homme est suspecté d’avoir passé des appels malveillants au profit de son entreprise dans six états.

Il y a

  

le

 
© Presse-Citron.net

C’est un cas d’école qui aura valeur de test. La Federal Communications Commission (FCC) souhaite infliger une amende de 13 millions de dollars à un homme qui a organisé une campagne massive d’appels automatisés dans six états.

Son identité n’a pas été révélée, mais le suspect a passé plus de 6000 appels en Californie, Floride, Géorgie, Idaho, Iowa et en Virginie. Selon la FCC, il souhaitait faire progresser la notoriété de son site web et sa marque personnelle. Les méthodes employées surprennent car il semblait utiliser un angle politique et local pour séduire au mieux les habitants.

La FCC a du mal à faire appliquer les sanctions

Engadget cite ainsi l’exemple d’une campagne menée dans la ville de Brooklyn dans l’Iowa. Il s’est appuyé sur l’émotion suscitée par le meurtre de l’étudiant Mollie Tibbetts pour distiller des messages racistes. Un immigrant mexicain a en effet été arrêté et il est accusé d’avoir commis ce crime. Dans ces appels automatiques, les robots allaient jusqu’à développer des thèmes vengeurs envers la communauté hispanique. Pire, les parents de la victime auraient même été contactés.

Il n’en fallait pas plus pour s’attirer les foudres de la FCC bien décidée à utiliser les nouvelles prérogatives du TRACED Act. Cette nouvelle loi, adoptée en fin d’année, vise à lutter contre les nuisances des appels automatiques.

Lors du débat entourant l’élaboration du texte, le député démocrate Frank Pallone avait expliqué comment allait fonctionner ce nouveau dispositif :

Notre accord obligera les opérateurs téléphoniques à vérifier les appels et à bloquer les appels automatisés de manière cohérente et transparente, le tout sans frais supplémentaires pour les consommateurs. Il donne également à la FCC et aux forces de l’ordre la possibilité de s’attaquer rapidement aux fraudeurs.

Pourtant, il n’est pas certain que l’agence parvienne à sanctionner le fauteur de troubles. Selon le Wall Street Journal en effet, entre 2015 et 2019, la FCC n’a recueilli que 6790 dollars tandis qu’elle réclamait 208 millions de dollars.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests