Suivez-nous

Tech

Vers de nouveaux scandales sur les applications de rencontres ?

Comment les sites de rencontres utilisent-ils nos données personnelles ? Comment évitent-ils les viols et les agressions ?

Il y a

  

le

 
Tinder
© Unsplash / Kon Karampelas

Que font les sites de rencontres de nos données personnelles ? Que ce soit au sein des utilisateurs ou des politiques, les doutes persistent, et s’accroissent. Jusqu’au point que certaines enquêtes ont assombri l’image de ces sociétés. En Norvège l’année dernière, un dossier a révélé que de « graves atteintes à la vie privée » avaient été découvertes.

Pour cette nouvelle année, un nouveau projet d’enquête a été mis en place au pays de l’Oncle Sam. Le sous-comité de surveillance de la Chambre sur la politique économique et la consommation va se pencher sur le cas de plusieurs leaders du secteur des sites et applications de rencontres. Au programme, le chantier de la confidentialité sera analysé en profondeur, au même titre que celui de la sécurité contre les agressions.

Sur les sites de rencontres, sommes-nous confidentiels ?

Ce n’est pas nouveau, et ce n’est pas un secret : les données personnelles sont l’essence même des sites de rencontres, mais sont-elles aussi un trésor ? Les doutes persistent sur la revente des informations des utilisateurs de chaque plateforme, notamment en direction des publicitaires. Il faut dire qu’en s’inscrivant et en utilisant une application de ce genre, il est facile de tout savoir sur nous. De nos goûts à nos points de vue, de nos activités à nos emplacements géographiques.

L’enquête du sous-comité américain vise ainsi à vérifier l’usage de ces données par les sociétés telles que Match Group (qui possède Tinder), The Meet Group, Bumble ou encore Grindr. Mais le travail des enquêteurs visera aussi le rôle qu’ont ces plateformes pour vérifier l’âge de chacun. Il est certain qu’aujourd’hui, créer un compte sur certaines applications ne requiert aucune vérification de l’âge.

Vers un scandale comme Uber ?

Le deuxième chantier n’est pas de moindre importance. En vue du récent scandale d’Uber et ses plus de 6 000 agressions sexuelles recensées aux États-Unis en deux ans, le sous-comité veut enquêter sur les sites de rencontres et leur sécurité face aux utilisateurs malveillants. Sur ce point, un nouveau scandale pourrait éclater. En effet, les soupçons sont de plus en plus nombreux au sujet de la sécurité face aux utilisateurs malveillants. Pire : une inégalité existerait entre les versions gratuites et payantes des applications.

« Notre inquiétude concernant l’utilisation par des mineurs des applications de rencontres est renforcée par les rapports selon lesquels de nombreuses applications de rencontres gratuites populaires permettent aux délinquants sexuels enregistrés de les utiliser, tandis que les versions payantes de ces mêmes applications filtrent les délinquants sexuels enregistrés », déclarait l’enquêtrice Raja Krishnamoorthi, représentante de l’Illinois.

Cette démocrate, qui dirige également le sous-comité, regrettait l’idée que « la protection contre les prédateurs sexuels ne devrait pas être un luxe réservé aux clients payants. » 

En tout cas, si ces soupçons se confirment, un scandale sur les applications de rencontre pourrait bien éclater. Match Group – qui a pris connaissance de l’enquête dans une lettre officielle qui lui est parvenue jeudi dernier – a tenu à y répondre. Le groupe aux millions d’utilisateurs a dit qu’il utilisait « tous les outils possibles », mais que leurs efforts devraient être soutenus par les magasins d’applications, pour qu’ils « fassent également leur part ».

Comme beaucoup de domaines auparavant gratuits, l’amour est devenu un business. Sur nos téléphones, les réseaux sociaux ont fait de la place aux applications de rencontres, et le caractère aléatoire de ces moments s’est laissé remplacer par les règles du marché. Un changement des habitudes qui a par ailleurs été très bien reçu, au point que certaines applications comme Tinder possèdent aujourd’hui plus de 50 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests