Vie privée : un bug sur Facebook a touché 800 000 utilisateurs

Si votre compte Facebook a été touché par ce bug, il est possible qu’un ou plusieurs personnes bloquées aient été débloquées temporairement entre le 29 mai et le 5 juin.

Tout le monde peut commettre des erreurs, même Facebook. Et après le bug qui a changé les paramètres de confidentialité par défaut des publications de 14 millions de personnes, Facebook s’excuse de nouveau pour un autre bug qui a causé le déblocage de contacts bloqués par 800 000 d’utilisateurs.

Lorsque vous bloquez quelqu’un sur Facebook, cette personne ne vous voit plus sur le réseau social et n’est plus en mesure de vous contacter, ni d’interagir. C’est généralement la fonctionnalité qu’on utilise lorsqu’on est victime de harcèlement.

Mais entre le 29 mai et le 5 juin, des profils bloqués par ces 800 000 utilisateurs concernés par le bug ont été accidentellement débloqués, et étaient donc en mesure d’entrer en contact.

« […] et même si les comptes qui ont été débloqués ne pouvaient pas voir le contenu partagé avec des amis, ils auraient pu voir les choses affichées à un public plus large. Par exemple des images partagées avec des amis d’amis. Nous savons que la capacité de bloquer quelqu’un est importante – et nous aimerions nous excuser et expliquer ce qui s’est passé », déclare Erin Egan, Chief Privacy Officer.

Elle assure que le bug n’a pas rétabli des liens d’amitié qui ont été supprimés par un blocage et que 83 % des personnes affectées n’ont eu qu’une personne débloquée dans la liste de blocage. « Quelqu’un qui a été débloqué pourrait avoir été en mesure de contacter les gens sur Messenger qui les avaient bloqués », admet-elle cependant.

Facebook notifie les personnes touchées par ce bug

Et depuis, Facebook a corrigé ce bug. « Ce problème a été résolu et tout le monde a été à nouveau bloqué. » Désormais, Facebook commence à signaler les 800 000 personnes affectées avec une notification. Le réseau social encourage également ces utilisateurs à contrôler leurs listes de personnes bloquées, et d’aller sur le centre de sécurité de l’appli.

Depuis le scandale Cambridge Analytica, Facebook semble se montrer plus transparent lorsqu’il y a des fuites ou des bugs de ce genre. Un message similaire avait été envoyé après l’éclatement du scandale, aux utilisateurs affectés.


Un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Presse-Citron 2005 - 2018 | A propos | Contact | Site hébergé par Cognix Systems | Informations sur les cookies