Suivez-nous

Smartphones

Voici comment votre smartphone pourrait détecter que vous êtes saoul

Des chercheurs imaginent un dispositif qui utilise l’accéléromètre d’un smartphone pour savoir si l’utilisateur est en état d’ébriété (en analysant sa démarche).

Il y a

  

le

 

Par

biere etude
© Bence Boros

Nos smartphones contiennent déjà de nombreuses données précieuses à notre sujet. Et bientôt, grâce à leurs accéléromètres, ceux-ci pourraient même être en mesure de le savoir quand nous sommes ivres. Comme le rapporte Gizmodo, des chercheurs de Stanford et de l’université de Pittsburgh ont récemment publié les résultats d’une étude préliminaire visant à montrer que grâce à l’accéléromètre d’un smartphone, il est possible de détecter les troubles de la marche qui sont dus à une intoxication alcoolique.

En d’autres termes, quand vous titubez, cela peut être détecté par votre smartphone, et suggérer que vous êtes saoul. Dans le cadre de cette expérience, 22 volontaires ont reçu une quantité personnalisée de vodka pour avoir un taux d’alcoolémie de 0,2 %. Puis, un smartphone équipé d’un accéléromètre a été attaché sur le bas de leurs dos. Et les données de l’accéléromètre ont été analysées.

Les volontaires ont dû marcher suivant un schéma bien précis, tout d’abord en étant sobre, puis lorsqu’ils étaient soûls. Toutes les heures, pendant sept heures, ils ont refait les mêmes pas et en même temps, un alcootest a été utilisé pour mesurer l’alcoolémie.

Des résultats encourageants ?

Résultat : en utilisant l’accéléromètre, les chercheurs auraient été en mesure de prédire que le taux d’alcoolémie d’une personne serait supérieur à 0,08 % (la limite à ne pas dépasser pour conduire aux États-Unis), avec une précision de 92,5 %.

Google l’annonce : nos smartphones Android peuvent détecter les séismes

« Nous avons trouvé des preuves préliminaires à l’appui de l’utilisation des fonctionnalités liées à la marche mesurées par les capteurs d’accéléromètre de smartphone pour détecter l’intoxication alcoolique. Les recherches futures devraient déterminer si ces résultats se reproduisent in situ », lit-on dans les conclusions de cette petite étude. D’ailleurs, les auteurs admettent que cette étude préliminaire est encore très limitée. Cependant, celle-ci pourrait servir de fondations pour de nouvelles études pour l’utilisation des smartphones pour détecter les déficiences liées à la consommation d’alcool.

Si des algorithmes plus précis sont développés, ceux-ci pourraient être utilisés pour faire de la prévention. Par exemple, on pourrait imaginer une fonctionnalité d’iOS ou d’Android qui envoie une alerte lorsque celle-ci détecte que l’utilisateur a probablement dépassé la limite autorisée du taux d’alcool dans le sang. Cependant de telles données pourraient aussi inquiéter les défenseurs de la vie privée. En effet, entre de mauvaises mains, des informations sur la consommation d’alcool pourraient être très dangereuses.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests