Suivez-nous

Réseaux sociaux

Voici pourquoi l’application Moments de Facebook n’est pas disponible en Europe

Un problème avec la reconnaissance faciale.

Il y a

  

le

 

Par

Il y a quelques jours, Facebook a lancé une nouvelle application appelée Moments qui permet en substance aux utilisateurs de synchroniser, organiser et partager en privé des photos. Dans la presse techno (et même plus généraliste), on en a beaucoup parlé. Pourtant, l’application n’est pour le moment pas disponible en Europe.

Et si vous aussi, vous vous êtes à un moment demandé pourquoi Moments n’a pas été lancé dans l’Union Européenne en même temps qu’aux Etats-Unis, vous aurez droit aujourd’hui à une explication claire.

Il faut savoir que Moments utilise la reconnaissance faciale pour identifier les amis qui sont sur les photos. Cela permet notamment de les organiser (ou indexer) par personnes présentes. Mais visiblement, cette fonctionnalité ne plait pas aux régulateurs européens. De ce fait, l’application n’est pas encore proposée dans le vieux continent.

D’après un responsable qui s’est adressé au Wall Street Journal, les régulateurs ont demandé au numéro un des réseaux sociaux de proposer aux utilisateurs un moyen de désactiver la reconnaissance faciale. Mais comme un tel mécanisme n’est pas présent sur l’appli Moments, Facebook a pour le moment décidé de ne pas la proposer en Europe. Et par ailleurs, il n’est pas sûr que Facebook veuille mettre son appli en conformité avec les recommandations des « régulateurs ».

Facebook, Google et les autres géants étrangers du numérique sont souvent pointés du doigt par les régulateurs européens. D’ailleurs, au mois d’avril, Richard Allan, vice-président de Facebook en charge de ces questions en Europe, avait évoqué le fait que pour des raisons des différentes réglementations, les utilisateurs de Facebook dans l’Union pouvaient être privés de certaines fonctionnalités du réseau social.

Sinon, Google a il y a quelques jours reçu une mise en demeure de la CNIL lui demandant d’appliquer le déréférencement de liens (en vertu du droit à l’oubli) sur tous ses sites.

(Source)

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. kriss

    19 juin 2015 at 8 h 54 min

    Cet article semble être écrit sur un ton de déception mais attention :
    Il faut avoir conscience qu’on a de la chance en France et en Europe d’être protégé par des régulateurs comme la CNIL. Aux États-Unis aucune loi ne protège la vie privée et les données personnelles des utilisateurs, contrairement à la France.
    Donc dès que des données sont stockés ou hébergées en dehors de France, il y a un risque.
    Dans les cgv de Google (lisez les ^^), ils se réservent le droit de faire ce qu’il veulent avec nos données… Pourquoi ? Il y a certainement une raison…

    Quand un site ou service est gratuit c’est que nous sommes nous même le produit…

  2. bannister

    19 juin 2015 at 9 h 34 min

    Avant et jusqu’à présent, on faisait bien sans ces conneries de Facebook. Alors, on s’en tape royalement de cette énième application qui a pour unique but d’espionner vos voies privées. Fuck Facebook et vive les plaintes collectives.
    On ne peut que se réjouir de la désertion croissante des jeunes de cette gangrène !

  3. stephanie

    19 juin 2015 at 11 h 27 min

    Moi perso ca me gêne pas vraiment qu’ils ne lancent pas Moments en Europe ! Ca révolutionne pas vraiment les réseaux sociaux tout ca !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests