Suivez-nous

Énergie

Voiture électrique : un passeport batterie sera bientôt obligatoire, tout savoir

Les voitures électriques auront bientôt toutes un “passeport batterie” contenant des données techniques précises ainsi que sur l’impact environnemental de ce composant.

RPB

Publié le

 

Par

Peugeot Batteries electriques
© Peugeot

L’Europe montre une nouvelle fois sa capacité à pousser les acteurs ayant le plus d’impact sur l’environnement à se plier à un cadre plus vertueux. Le Parlement européen et le Conseil sont en effet tombés d’accord fin décembre sur un ensemble “d’exigences plus strictes pour rendre les batteries plus durables, plus performantes et plus résistantes”. 

L’étiquetage des batteries de véhicules électriques, notamment, va devenir obligatoire. Un “passeport numérique de batterie” sera d’ici quelques années obligatoirement rattaché aux véhicules électriques. Il devra comporter des données précises sur le modèle de batterie, sa fiche technique et son utilisation.

Les voitures auront obligatoirement un “passeport numérique batterie” dès 2026

Le Global Battery Alliance (GBA), qui rassemble de nombreux constructeur automobiles et fabricants de batteries (notamment Tesla, Audi, BMW, BASF, CATL ou encore Volkswagen) a toutefois décidé de prendre les devants en définissant les contours de ce passeport – qui deviendra de facto la norme en Europe mais aussi dans le reste des marchés où leurs véhicules sont en vente.

En marge du forum de Davos, l’alliance a en effet annoncé la mise en place obligatoire d’un QR Code sur tous les packs batterie fabriqués par ses membres. Ce QR Code contiendra tout ce que l’Europe souhaite mettre dans le fameux “passeport” comme l’origine des cellules, leur lieu d’assemblage, fabricant, électrolyte ou encore le type d’anode et de cathode.

Ce QR Code pourrait ainsi être apposé sur les batteries de toutes les voitures électriques de l’alliance dès l’horizon 2026. Ce qui correspond au calendrier européen. Dès le 1er juillet 2024, en effet, tous les fabricants de voitures électriques devront afficher clairement l’empreinte carbone des batteries, et communiquer des données précises sur leur type.

Le Global Battery Alliance veut aller plus loin avec un QR Code

En 2026, les batteries des voitures électriques vendues en Europe devront également mentionner leur classe énergétique. Puis en 2027, des seuils minimum seront imposés sur le continent pour pousser les batteries les plus polluantes vers la sortie. Avant la mise en place de mesures encore plus renforcées à l’horizon 2030.

Le passeport batterie, lui, sera obligatoire en Europe en 2026 – le GBA arrive donc juste à temps avec sa solution à base de QR Code. Reste que nos confrères de 01Net soulèvent un point qui continue apparemment de faire débat parmi les membres de l’alliance : faut-il aller jusqu’à proposer des données précises sur “l’Etat de Santé” de la batterie ?

Pour l’heure cette donnée semble absente du projet de QR Code poussé par le GBA. La Commission Européenne, le Parlement ou le Conseil pourraient toutefois, à terme, finir par imposer une liste plus précise de points à inclure dans ce passeport. Notez pour terminer qu’il n’est pas question d’imposer ce passeport batterie aux ventes de voitures électriques d’occasion pour le moment.

1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Juju

    26 janvier 2023 à 10 h 45 min

    A tiens ça nous manqué quelques normes supplémentaires quelques coup de tampon et un certificat en bonne forme, aller circuler, circuler.
    L’administratif se rebif et veut nourrir la bête jusqu’à la mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *