Connect with us

Moteurs de recherche

Vous pouvez maintenant tester le concurrent français de Google Maps en alpha

La version alpha de Qwant Maps est en ligne. Vous pouvez tester le concurrent made in France de Google Maps.

Il y a

le

Le moteur de recherche français Qwant continue son ascension. Et bien que sa part sur le marché européen ne soit pas encore comparable à celle de Google, on observe que de plus en plus d’internautes sont conscients de l’importance de leurs données personnelles et optent pour des solutions sans tracking des utilisateurs, comme celles de Qwant ou DuckDuckGo.

Et en plus de la recherche, Qwant veut également défier Google dans d’autres domaines. Il y a 6 mois, on apprenait que l’entreprise française travaille sur Qwant Pay pour les paiements, Qwant Mail pour les e-mails et Qwant Maps pour la navigation.

Actuellement, le concurrent français de Google Maps est déjà disponible en version alpha sur https://www.qwant.com/maps/ (ce qui implique qu’il s’agit encore d’une version test susceptible de présenter des bugs et qui n’inclut pas encore toutes les fonctionnalités).

Le concurrent de Google Maps

Nous ignorons quand, exactement, la version alpha de Qwant Maps a été mise en ligne. Mais à en croire quelques tweets d’internautes, cette version alpha était peut-être disponible depuis le mois de novembre.

Celle-ci nous donne un aperçu de ce futur service de Qwant, qui se base sur Open Street Map. Actuellement, il est déjà possible de rechercher des endroits et de se repérer avec la géolocalisation « respectueuse » de la vie privée. Une fonctionnalité pour trouver un itinéraire est également prévue, mais pour le moment, le bouton correspondant à cette fonctionnalité est encore grisé.

> Lire aussi :  L'Assemblée Nationale quitte (aussi) Google pour Qwant

Donc, pour le moment, la version alpha de Qwant Maps ne remplace pas encore les applis de navigation déjà fonctionnelles. Mais celle-ci donne une idée concrète du développement de ce projet qui, une fois lancé, devrait intéresser tous ceux qui ne veulent plus confier leurs données à Google ou qui favorisent les services made in France.

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. moduch

    5 décembre 2018 at 12 h 30 min

    Il faudrait déjà que Qwant améliore son algorithme.
    J’ai fait une recherche pour Qwant map sur leur site et nada.
    Même recherche sur Google et la réponse en n°1.
    Respecter la vie privée, c’est bien, faire le job aussi.

    • Alex

      5 décembre 2018 at 14 h 53 min

      @moduch
      Exactement, c’est hallucinant, faut chercher sur google pour avoir l’adresse de Qwant Maps. Et dire que l’assemblée nationale passe à qwant, déjà qu’ils savaient pas grand chose du monde mais si en plus maintenant leur outil de recherche professionnel est qwant, ils vont être encore plus à la ramasse.
      Une autre comparaison de recherche comme par exemple ‘pacte de marrakech’ donne des différences de résultats hallucinants entre les deux moteurs. Bref…encore une initiative mort née, laissez tomber, nos ingénieurs visiblement n’arrivent pas à la cheville de la silicon valley, tout simplement, faut se faire une raison.

    • Kwigorl

      6 décembre 2018 at 17 h 46 min

      Bizarre, je viens de tester, et j’ai eu directement le bon résultat en tête de liste sur Qwant…

  2. joe

    5 décembre 2018 at 21 h 50 min

    Selon les données de 2016, il y plus de 60 000 ingénieurs et chercheurs français qui travaillent dans la Silicon Valley.
    Et plusieurs on fait des parcours impressionnant.
    Par exemple, jean-Louis Gassée, fondateur à la demande d’Apple de la filiale Apple France.
    Cette filiale deviendra la plus importante finale étrangère d’Apple.
    Il est ensuite nommé directeur de la division recherche et développement d’Apple jusqu’en 1990
    On trouve actuellement des ingénieurs français dans les divisions R&Dt chez Oracle, Microsoft et ….. Google.
    Et vous avez la mémoire un peu courte (à moins que vous ne soyez trop jeune 😉 ).
    A ses débuts, google map situait le Taj Mahal au milieu de l’océan indien, et quand on demandait un trajet routier entre lyon et paris, le premier Paris qui apparaissait dans la liste était Paris AU TEXAS.
    Et je pourrai en citer des tas d’autres.

    Laissez un peu de temps à QWANT. C’est une version ALPHA. Il y aura ensuite la BETA et la Final Release.

    Et personnellement, il y a un bout de temps que je bannis Google et consorts. Vraiment trop invasif. Ma vie privée me regarde.

  3. Leutwyler

    6 décembre 2018 at 0 h 23 min

    C’est quand même incroyable de toujours citer QUE Google Maps aux tarifs pourtant prohibitifs alors que tous les développeurs se ruent depuis cet été sur Bing Maps qui est bien mieux en terme de fonctionnalités (CQFD) !!!

  4. lefutur

    6 décembre 2018 at 1 h 15 min

    On est encore très loin de Waze je pense. Je ne sais pas si la beta est dispo via l’appli du coup ?
    Mais pour l’instant cette beta ne sert pas à grand chose on ne peut pas chercher d’itinéraire. Mappy pouvait le faire il y a 15 ans.

    Donc pourquoi tant de buzz à ce stade de développement ? C’est si promoteur que ça ?

    Waze ou google map sont bien pratique sur le trafic, on a même l’estimation du trafic en fonction de l’heure. C’est sûr qu’en contrepartie on doit donner ses données personnelles. Mais s’en passer ça fait revenir 15 ans en arrière, on vivait pas plus mal non plus…

  5. Paul

    6 décembre 2018 at 7 h 34 min

    Bien que fan quasi inconditionnel de l’écosystème Google,ça fais plaisir de voir des concurrents valables émerger.

    Évidemment aujourd’hui Qant n’arrive pas à la cheville de google en terme de performances et de maturité mais il faut être patient. Aujourd’hui je n’ai pas encore basculé mais je teste tout les 6 mois et globalement ça progresse !

    Petite remarque /question par rapport à l’article. Il est indiqué que la solution est basée sur mappy, mais sur le site Qant map il est indiqué Open street map.
    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests