Comment Facebook a-t-il choisi les nouveaux amis du bouton Like ?

De nouveaux boutons vont rejoindre le Like. Voici comment ils ont été choisis.

Facebook like pixabay

Bien que le Like soit le cœur des interactions sur le réseau social, et un précieux signal pour son algorithme, Facebook devait tôt ou tard proposer d’autres boutons pour réagir aux statuts.

L’année dernière, le numéro un des réseaux sociaux a annoncé l’introduction de ces  alternatives au bouton Like, appelées « Reactions », qui permettront d’exprimer la tristesse, l’affection, l’étonnement, l’hilarité et la colère (une réaction « Yay » devait aussi être proposée, mais elle n’a finalement pas été retenue car trop ambiguë).

Like

Actuellement, ces boutons sont testés dans quelques pays, dont l’Espagne, l’Irlande et le Japon. Mais Facebook a indiqué que dans quelques semaines, il commencera à les déployer dans le reste du monde.

Mais comment Facebook a-t-il choisi ces réactions ?

De nombreuses personnes ont pensé que Facebook allait proposer un bouton « Je n’aime pas » qui aurait permis de downranker des publications.

Cependant, l’idée était d’avantage de permettre aux utilisateurs de donner des réactions plus sensées sans avoir à saisir des commentaires.

D’ailleurs, lorsqu’il a lancé les Reactions au Japon, Chris Cox, en quelques sortes le bras droit de Mark Zuckerberg, avait expliqué : « Nous savons que sur les téléphones, les gens n’aiment pas utiliser le clavier, et nous savons aussi que le bouton Like ne vous permet pas de tout exprimer ».

Et pour trouver les 5 boutons, qui sont supposés englober les réactions les plus populaires sur le réseau social, Facebook a mené une étude durant laquelle ses chercheurs ont analysé les commentaires les plus fréquents.

Comme l’explique le site Bloomberg, auquel Chris Cox s’est confié, les réponses comme « haha » ou « LOL » ont par exemple été placées dans une catégorie « Rire », qui a par la suite été représentée par un bouton.

D’autres commentaires, comme les petits cœurs (<3) et les « je t’aime » ont quant à eux été placés dans une autre catégorie, qui est maintenant représentée par un autre bouton.

En substance, c’est grâce à ce processus que le numéro un des réseaux sociaux a défini les émoticônes qui se placeront à côté du bouton Like. Et pour valider le tout, Facebook aurait fait appel à des sociologues.

(Source)

4 commentaires

  1. Pingback: Comment Facebook a-t-il choisi les nouveaux amis du bouton Like ? - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  2. C’est surtout les émotions de bases pour dev des systm de reconnaissance des émotions .. ^^ Toutes personnes qui utilisent ces emoticon vont nourrir des bases d’apprentissage énorme, sans le savoir.

  3. Pingback: Liens vagabonds : le futur de la télé, pour la BBC | Meta-media | La révolution de l'information

  4. Pingback: Facebook teste une réaction spéciale Fête des Mères | Presse-Citron

Répondre

Lire les articles précédents :
Facebook Ride
Et si Facebook devenait concurrent de BlaBlaCar ?

Facebook a un intéressant brevet qui concerne le co-voiturage.

Fermer