La réponse de Facebook au créateur de YouTube qui l’accuse de mensonge et de triche

Les techniques utilisées par Facebook pour booster sa plateforme vidéo ne plait pas à tous les créateurs de contenus.

Hank Green cc

Cela fait un moment que nous évoquons les efforts de Facebook pour booster sa plateforme vidéo, comme le message invitant les utilisateurs à poster des vidéos natives au lieu de partager des liens YouTube que certains internautes auraient vu sur le réseau social.

Facebook met tout en œuvre pour détrôner son nouveau rival. Mais les techniques utilisées par le numéro un des réseaux sociaux ne plait pas à tout le monde.

Récemment, le YouTuber professionnel Hank Green, connu pour les vidéos qu’il fait sur des chaînes comme SciShow, Crash Course et Vlogbrothers, a attaqué Facebook dans une publication de blog sur Medium.

Tricher ?

Nous savons depuis un moment que Facebook, d’une manière ou d’une autre, semble favoriser ses vidéos natives sur le fil d’actualité.

Selon lui, une vidéo uploadée par la chaîne SciShow sur YouTube puis partagée sur Facebook n’aura qu’un reach allant de 20 000 à 50 000, pour quelques milliers de vues.

La même vidéo, uploadée au format natif de Facebook, aurait en revanche un reach de 60 000 à 150 000 et serait « vue » des dizaines de milliers de fois. Hank Green estime que Facebook abuse de son pouvoir.

Mentir ?

Vient ensuite cette histoire de vue. Comme l’explique Hawk, YouTube ne compte la vue généralement qu’après 30 secondes de visionnage.

Facebook, lui, compte une vue après 3 secondes de visionnage et surtout, il n’y a pas forcément d’engagement, comme un clic ou le fait de faire monter le son.

Le problème, selon le YouTuber, c’est que cela « dévalue le métrique numéro un de la vidéo en ligne ».

D’après lui, « la vue est la chose dont tout le monde parle et c’est la chose que les créateurs vendent aux annonceurs pour gagner leurs vies. L’application de ce mot à quelque chose qui a beaucoup moins de valeur va être extrêmement perturbateur pour les créateurs ».

Hawk craint notamment que cela créé encore plus de confusion chez les agences et les annonceurs.

Voler ? Oui, voler.

Comme l’algorithme du fil d’actualité de Facebook semble être favorable aux vidéos publiées au format natif, de plus en plus de personnes en publient sans forcément savoir si le contenu est protégé par le droit d’auteur.

De nombreux créateurs se sont déjà plaints du fait qu’ils voient leurs contenus uploadés par des utilisateurs de Facebook puis vus des milliers ou des millions de fois.

Hawk s’appuie sur un rapport d’Ogivly selon lequel sur les 1 000 vidéos les plus populaires sur Facebook durant le premier trimestre 2015, 725 étaient des vidéos re-uploadées. Et celles-ci ont été vues 17 milliards de fois (imaginez le manque à gagner pour ceux qui ont créé ces vidéos).

Il faut savoir que sur YouTube, un outil appelé Content ID a déjà plus ou moins déjà résolu ce problème.

Facebook, qui est relativement nouveau dans le domaine, ne semble pas encore avoir atteint le même niveau d’efficacité.

Comme l’explique Hawk dans sa publication de blog, « ils retireront la vidéo que deux jours après que vous les aurez informé. Une fois qu’elle aura eu 99 % des vues qu’elle aurait pu recevoir ».

La réponse de Facebook

C’est Matt Pakes, product manager et responsable des vidéos chez Facebook, qui a répondu au coup de gueule de Hank Green, sur la plateforme Medium même.

  • Concernant le fil d’actualité, il explique : « les vidéos natives font souvent mieux que les liens vidéos, mais c’est parce que les gens tendent à préférer regarder des vidéos natives plutôt que de cliquer sur un lien et attendre un chargement ».
  • En ce qui concerne les vues, Pakes explique que la règle des 3 secondes est un choix commun (en l’absence de standard) qui permet à Facebook (et au fil d’actualité) d’avoir un métrique commun pour toutes les vidéos (dont les durées varient beaucoup). Il rappelle par ailleurs que les gestionnaires de pages disposent d’outils qui permettent de savoir combien de temps l’audience est restée devant le contenu.
  • Et pour la propriété intellectuelle, le product manager évoque une solution appelée Audible Magic que Facebook utilise depuis des années ainsi que les outils qui permettent aux ayants-droit de signaler une vidéo. Mais surtout, le numéro un des réseaux sociaux travaillerait sur d’autres solutions et devrait annoncer quelque chose dès cet été.

Pour ma part, je tiens juste à attirer votre attention sur le fait que Facebook et YouTube ne comptent pas les vues de la même manière et de ce fait, une vue sur Facebook ne vaut pas toujours une vue sur YouTube.

Image :By Gage Skidmore from Peoria, AZ, United States of America (Hank GreenUploaded by MaybeMaybeMaybe) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Habib NANA on

    Franchement, qui croit les « explications » de Facebook ? Hein ?

  2. Pingback: Facebook 2 | Pearltrees

  3. « es vidéos natives font souvent mieux que les liens vidéos, mais c’est parce que les gens tendent à préférer regarder des vidéos natives plutôt que de cliquer sur un lien et attendre un chargement » –> lol…les vidéos youtube s’ouvrent également dans facebook, sans nécessairement ouvrir une page qui load, et les temps de chargement sont les mêmes que facebook, voire meilleurs…beau discours de politicien…

  4. hinsolite on

    En gros c’est quoi le problème? Facebook joue exactement au même jeu que Google avec tous ses services… Ah oui j’oublie toujours, quand c’est Google c’est génial, quand c’est les autres il faut condamner

    • oliverstonne on

      tu as compris il parle simplement de manque a gagner pour un artiste ou autre qui poste une video une vue chez youtube c’est a partir de 30 seconde de video que c’est pris en compte sur Facebook c’est 3 secondes donc une video vue milles fois en comptant le minimum ça fait 30 milles secondes sur youtube de lu et 3000 sur Facebook c’est simple

      • Tu as rien compris a mon message et tu répond a coté. Je dis que Facebook fait comme Google c’est en abusant de sa position.le coup du nombre de seconde merci j’avais parfaitement compris. Ton calcule basé sur le minimum ne veut d’ailleurs strictement rien dire, il faudrait connaître les véritables temps moyens pour définir quel réseau est le plus pertinent pour les diffuseur.

  5. « qu’un couple de jours » .. même google translate fait mieux … « quelques jours » , « deux jours » …

  6. Pingback: Facebook et Periscope sont maintenant concurrents

  7. Si vous rafraîchissez 5 fois une page YouTube, le nombre de vues augmentera de 5. Donc les « vues comptées à partir de 30 secondes », c’est de la désinformation totale.

    En revanche poster une vidéo native sur Facebook n’a aucun intérêt.

  8. Pingback: Visibilité Google et PME, Instagram, Editeur de publicités Twitter... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm

  9. Pingback: Facebook : de nouvelles mesures contre le « freebooting »

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Un Acer Cloudbook à seulement 170 dollars
L’Acer Cloudbook à partir de 170 dollars

Acer vient de dévoiler l’existence d’un nouveau PC portable, l’Acer Cloudbook, fonctionnant sous Windows 10 et qui a le mérite...

Fermer