WhatsApp et Messenger, c’est maintenant 60 milliards de messages par jour

C’est trois fois plus que le volume des messages envoyés par SMS.

Messenger pourrait devenir une plateforme de jeux vidéo

En obligeant ses utilisateurs à télécharger Messenger (puis en voulant faire de cette appli une plateforme) et en rachetant WhatsApp, Facebook a montré qu’il veut miser sur la messagerie. Cette impression a par ailleurs déjà été confirmée à maintes reprises par la firme américaine, dont le PDG déclarait lors d’une session Q&A que la messagerie est l’une des rares choses que les gens utilisent plus que les réseaux sociaux.

Et aujourd’hui, il semblerait que le pari de Facebook soit réussi. Lors de la première journée de sa conférence F8, Facebook a partagé quelques statistiques sur l’usage de ses différents services. En ce qui concerne WhatsApp et Messenger, elles sont assez impressionnantes.

Selon Facebook, ces deux applications traitent aujourd’hui plus de 60 milliards de messages par jour. C’est 3 fois plus que les SMS dont le volume de messages est aujourd’hui de 20 milliards par jour. C’est aussi 6 fois plus que Telegram (l’anti-WhatsApp) en août, qui avait révélé qu’il traitait plus 10 milliards de messages par jour.

Mais ce n’est certainement que le début de l’aventure pour ces deux applications. Si elles ont déjà séduit les mobinautes, aujourd’hui, elles sont en train de séduire les entreprises.

Messenger, comme je l’évoquais dans un précédent article, est maintenant une plateforme sur laquelle les entreprises peuvent créer des robots qui dialoguent avec les utilisateurs.

Quant à WhatsApp, il entend proposer une solution qui permettra aussi aux entreprises de communiquer avec leurs clients. Mais les plans de Facebook pour cette appli ne sont pas encore tout à fait clairs.

(Source)


3 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Rabot nomérique femme pixabay
Oubliez les newsletters, les bots de Messenger sont là pour les remplacer

Facebook lance la plateforme de Messenger et permet aux entreprises de créer des bots.

Fermer