WhatsApp propose désormais les appels vocaux

WhatsApp offre les appels en VoIP à ses utilisateurs et bonne nouvelle, la France fait partie des pays qui ont eu droit à cette mise à jour.

WhatsApp Logo Presskit

La désormais très célèbre application WhatsApp, revendiquant plus de 700 millions d’utilisateurs actifs vient d’ajouter une nouvelle fonctionnalité qui risque bien de faire mal aux acteurs de la téléphonie classique. Elle dispose à prèsent de la VoIP.

WhatsApp offre les appels en VoIP

Jusqu’à aujourd’hui on utilisait tous WhatsApp pour envoyer des petits messages dans le style des messageries instantanées ou des SMS. L’application permet dorénavant de passer des appels voix en VoIP. Cette nouvelle fonction est arrivée de façon vraiment très discrète, sans effet d’annonce.

Les utilisateurs de l’application WhatsApp sous Android ont eu la surprise de découvrir le 30 mars 2015, qu’ils pouvaient appeler leurs amis en utilisant l’application. Cette nouveauté est intervenue au cours d’une mise à jour dans de nombreux pays européens, dont la France. WhatsApp entre donc sur le terrain d’autres applications très connues comme Hangouts, Skype ou encore Viber, avec la ferme intention de leur prendre quelques parts de marché.

Mieux vaut disposer d’un forfait illimité ou du Wi-Fi

Pour profiter des appels, rien de plus simple, il suffit de cliquer sur l’icône « appels » en forme de téléphone et de préciser quel contact vous souhaitez appeler. Si ce dernier n’est pas disponible, il recevra une notification d’appel manqué.

Attention toutefois, car même si cette fonctionnalité est vraiment très pratique, il faut garder à l’esprit que toutes les communications passent en data, il faudra donc éviter de s’en servir avec certains forfaits, sous peine de voir exploser les factures. Il est recommandé de disposer d’un forfait mobile illimité ou d’une connexion Wi-Fi, le cas échéant.


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Vous ne pouvez plus jouer à Super Mario 64 HD sur votre navigateur

Un développeur avait créé une version pour navigateur de Super Mario 64. Mais Nintendo, logiquement, n’a pas aimé.

Fermer