Suivez-nous

Startups

10 milliards d’euros levés en 2021 : la French Tech ne connaît pas la crise

Les investisseurs n’ont plus peur de se mouiller. Cette année, les startups tech françaises ont levé plus de 10 milliards d’euros de fonds : c’est presque le double de l’année dernière. Record.

Publié le

 
Personnes parlant en réunion
Redd © Unsplash

Excellente nouvelle pour la French Tech : 2021 a été un très bon cru puisque les levées de fonds dans les startups françaises ont passé le cap des 10 milliards d’euros. Un boom motivé par les opportunités de la crise sanitaire, d’une politique avenante du gouvernement et d’un écosystème de plus en plus gros.

La French Tech au beau fixe

Selon Avolta Partners, la France s’est montrée bonne élève avec des levées de fonds cumulées à 10,15 milliards d’euros en 2021. C’est deux fois plus qu’en 2020, avec “seulement” 5,4 milliards d’euros récoltés.

On peut remercier les investissements récents dans Leocare (98 millions d’euros) et Plug in Digital (70 millions d’euros) pour passer cette barre symbolique des 10 milliards. Mais des locomotives encore plus influentes, comme Sorare et à sa monstrueuse levée de fonds de 580 millions d’euros en septembre, ont grandement contribué au record de l’année.

L’Europe rattrape la Chine et les États-Unis, pays dans lesquels les volumes d’investissement en capital-risque sont bien plus importants. Et si la France a doublé ses investissements et bat ses propres records, ses performances ne lui permettent pas pour autant d’obtenir la première place au classement européen.

L’Allemagne a triplé ses levées de fonds par rapport à 2020, entraînant l’Europe a multiplié les capitaux injectés dans les levées de fonds à 2,5 fois. La French Tech est donc sur la bonne voie, c’est certain, mais il en faudra encore plus pour toucher les sommets.

Onze licornes en France

Cette différence semble s’expliquer par le fait que l’écosystème tech français est encore relativement jeune par rapport aux autres pays d’Europe comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni. En France, l’investissement via Bpifrance et la venue de gestionnaires de fonds américains et asiatiques est très récente, motivée par la politique avenante du gouvernement, du label “French Tech”, de Station F ou encore des startups studio comme eFounders.

Cependant, Avolta Partners voit des signes encourageants avec onze nouvelles licornes françaises (des startups avec une valorisation de plus d’un milliard de dollars), l’introduction à la Bourse de Paris de Believe, spécialiste des droits musicaux (valorisée 1,8 milliards d’euros) ou encore celle d’OVHcloud avec une capitalisation boursière de 3,8 milliards d’euros. Bref, la French Tech est sur la bonne voie.

Pour Benoit Grossmann, un des dirigeants d’Eurazeo, société d’investissement française importante, les fonds levés n’ont peut-être “que” doublé cette année, mais la qualité des entreprises a, elle, triplé voire quadruplé. En somme, tout est là pour que les startups tech françaises continuent de s’imposer en 2022.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests