Suivez-nous

Startups

Airbnb souhaiterait lever trois milliards de dollars pour son introduction en bourse

L’entreprise se relève petit à petit de la crise générée par la pandémie.

Il y a

  

le

 
Airbnb
© Pixabay / Instagram FOTOGRAFIN Peggy

En août dernier, Airbnb a déposé officiellement auprès de la SEC (l’organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers américains), son dossier d’introduction en bourse. Pour l’occasion, l’entreprise a opté pour une procédure confidentielle qui lui permet de ne pas partager ses informations financières de façon publique. C’est une manière pour elle de ne pas trop afficher ses faiblesses et ses difficultés dans le contexte très difficile de la crise sanitaire en cours.

Trente milliards de dollars de valorisation ?

Les choses semblent peu à peu se préciser pour ce lancement qui est l’un de plus attendus de l’année. Selon CNBC, Airbnb prévoit de rendre son dossier accessible au public au mois de novembre, peu après l’élection présidentielle américaine et vise son introduction en bourse en décembre. Selon les sources du média américain, l’entreprise va surveiller de près les marchés qui pourraient se montrer très nerveux en fonction du résultat et du contexte politique aux États-Unis.

Cette opération, qui se manifestera sous la forme d’une offre publique initiale, vise à lever 3 milliards de dollars. L’optimisme semble donc de retour pour Airbnb qui voit ses activités reprendre peu à peu après un début d’année extrêmement compliqué. Le média américain avance même le chiffre de 30 milliards de dollars de valorisation lors de son introduction en bourse, cela serait considérable en comparaison des dernières estimations d’avril qui faisaient état de 18 milliards.

Alors que le début de la pandémie a sonné considérablement la firme, qui a dû se résoudre à licencier 2000 salariés à travers le monde, soit un quart de ses effectifs, la reprise est bien amorcée. La compagnie bénéficierait du fait que les voyageurs semblent éviter les grands hôtels et préfèrent recourir à des petites locations qui présentent moins de risques de contamination. En cette période difficile, Airbnb peut aussi compter sur ses clients américains restés très fidèles à la plateforme de location.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests