Suivez-nous

E-commerce

Allemagne : un ordinateur avec des secrets militaires en vente sur eBay

Oups ! Des chercheurs en sécurité ont récupéré un ordinateur très particulier sur Ebay. Les choses auraient pu très mal se terminer.

Il y a

  

le

 
Logo eBay
© DR

Dans le domaine de la sécurité informatique, l’armée est souvent un sujet particulièrement sensible. L’US Army en a fait les frais il y a quelques mois avec ses drones qui pouvaient être ciblés par des pirates. Mais souvent,  comme le dit l’adage, le problème se situe entre la chaise et l’ordinateur ou plutôt dans le manque criant de prudence. C’est ce qu’ont mis à jour les chercheurs de G Data, une société allemande spécialiste de la sécurité sur Internet en achetant un ordinateur sur eBay.

Une surprise dans les fichiers de l’ordinateur acquis sur eBay

C’est un vieil ordinateur, qui fonctionnait encore sous Windows 2000. L’annonce n’était pas forcément séduisante, parlant d’un « ancien ordinateur militaire, encombrant et dépassé ». Mais les chercheurs ont rapidement compris qu’il ne s’agissait pas de n’importe quelle machine.

En effet, on y trouvait des fichiers sur le système de défense antiaérien allemand, Ozelot : fonctionnement, maintenance… Si la machine est ancienne, les informations sont elles encore utiles puisque le système est toujours en activité. Un manuel expliquait même comment désactiver le système. Difficile de ne pas imaginer comment ces informations auraient pu être utilisées si elles étaient tombées entre  de mauvaises mains.

Au niveau sécurité la machine n’était pas au point. Si le mot de passe n’était pas « Azerty », difficile de voir « Guest » comme une solution plus fiable. Il s’agissait à la fois du login et du mot de passe. Selon les médias allemands, le gouvernement parle d’une erreur. En théorie, les anciens ordinateurs officiels ont tous été mis « au rebut ou détruits ». Surtout, un vrai nettoyage informatique est censé avoir été effectué. Les autorités expliquent aussi qu’il n’y avait pas vraiment de données compromettantes. On aurait tout de même tendance à douter puisqu’il ne s’agit pas de la première fois qu’une telle mésaventure arrive à l’armée allemande.

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests