Connect with us

Réseaux sociaux

Bad buzz pour le CEO de Twitter qui invite à aller au Myanmar

Jack Dorsey a recommandé à ses abonnés d’aller dans un pays dans lequel vient d’avoir lieu un génocide pour faire un peu de tourisme… Plutôt gênant.

Il y a

le

Bad buzz pour le CEO de Twitter qui invite à aller au Myanmar

Retraite spirituelle pour Jack Dorsey

Jack Dorsey a récemment annoncé qu’il voulait trouver une solution contre les bulles de filtrage sur Twitter. L’idée ? Nous aider à trouver des informations en dehors de nos cercles d’intérêts et d’amis habituels. Au vu des derniers événements, on peut penser qu’il en aurait bien besoin lui même. En effet, le CEO du site de microblogging a décidé de partager avec ses abonnés ses dernières vacances.

Sa destination ? Pyin Oo Lwin au Myanmar (ex-Birmanie). Il a donc expliqué dans un tweet être parti 10 jours pour son anniversaire faire une retraite spirituelle afin de pouvoir méditer. Il a ensuite abreuvé ses lecteurs de détails sur une pratique qui l’aide à « hacker la couche la plus enfouie de son esprit et la reprogrammer » ou encore oublier la douleur.

La seule technologie qu’il avait avec lui ? Une Apple Watch pour mesurer son rythme cardiaque, en mode avion pour ne pas être perturbé. Pas de musique, ni de livre non plus, mais il aurait sans doute mieux fait de se renseigner en amont sur sa destination. On parle tout de même d’un endroit du monde où les militaires sont accusés d’avoir perpétré un génocide.

Le rôle des réseaux sociaux au Myanmar

La partie la plus cynique de l’histoire pour Jack Dorsey ? Les réseaux sociaux, Facebook en tête, sont soupçonnés d’avoir joué un rôle dans le génocide contre les musulmans Rohingya, notamment du point de vue de la diffusion de fake news sur ce qui ce passait dans le pays. Ils auraient aussi été utilisés pour coordonner une partie du génocide.

Autant dire que quand Jack Dorsey décrit « un très beau pays« , des « gens pleins de joie » et incite à se rendre au Myanmar, c’est un message à prendre avec des pincettes. C’est bien ce que lui ont fait comprendre ses abonnés.

Ah oui, Myanmar, l’État qui a mis en place un génocide contre les musulmans Rohingya, l’a passé sous silence, et a emprisonné deux journalistes qui ont révélé ceci au monde entier. Un très bon spot de vacances

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests