Suivez-nous

Fintech

Boursorama : un pas de plus vers une « très grande banque »

La première banque en ligne franchit une nouvelle étape, avec 2,5 millions de clients.

Il y a

  

le

 
Boursorama Banque
© Presse-citron

Sous la tutelle du groupe Société Générale, Boursorama Banque a repris le chemin de la croissance et franchit une nouvelle étape : celle des 2,5 millions de clients. La banque en ligne est la plus populaire en France, face à une concurrence constituée d’autres établissements entièrement numérisés comme Hello bank! (appartenant à BNP Paribas) et des banques challengers comme N26, Revolut et Orange Bank.

La nouvelle fut subtilement annoncée lors de la Société Générale Digitale Journey, le 20 octobre dernier. Un événement durant lequel le groupe bancaire est revenu sur ses différents travaux dans sa transformation digitale. Forcément, Boursorama Banque est au cœur de cette transformation : elle l’opère avec brio et ses clients semblent l’adopter comme un compte principal, avec une moyenne de 15 200 € d’encours sur leur compte, pour un total de 38 milliards d’euros gérés par l’établissement.

Bien plus que la banque en ligne, c’est l’ensemble du groupe qui s’accompagne de changements. Société Générale opère elle aussi sa transformation. Au mois de juin, elle dévoilait une nouvelle application mobile reprenant quelques-uns des outils propres aux banques mobiles, prouvant ainsi que l’avance communiquée par les fintech concurrentes ne peut être garantie en 2020.

Cela dit, elle doit ses nouvelles intégrations à la nébuleuse de projets fintech autour de son groupe. Il y a Treezor, comme fournisseur, Prismea, comme preuve concrète d’un projet interne, et des acquisitions comme Shine, le futur « Boursorama pour les Pros » selon le Directeur Général de Société Générale Frédéric Oudéa. « C‘est vrai que les startups peuvent nous aider à penser différemment et repenser notre fonctionnement. On est dans une logique collaborative » ajoutait-il à Paris lors de la dernière conférence du groupe.

Évolution Boursorama Banque

Évolution du nombre de clients © Boursorama Banque

« Aller le plus vite possible »

Boursorama Banque fait partie des pionniers dans le domaine des banques en ligne. Elle est née en 2002, mais c’est près de quinze ans après que l’établissement a cherché à accélérer son rythme d’acquisition. Le début d’une course qui continue aujourd’hui – après un ralentissement au second trimestre 2020 dû à la crise sanitaire -, face à la concurrence du secteur, et celle des GAFA. Les géants de la technologie, en particulier, ont « des capacités d’investissement considérables » comme le reconnaissait Benoît Grisoni, le directeur général de Boursorama à Presse-citron.

« On essaie d’aller le plus vite possible, nous sommes prêts à accepter qu’il y a des nouveaux modèles d’affaires », ajoutait-il à l’occasion d’un entretien bilan, en avril dernier. Boursorama Banque fait partie de ces acteurs qui pourraient « devenir rentables demain », mais qui se doivent de continuer à investir à grande échelle pour viser un nombre de client bien plus important.

Lire aussi : notre avis sur Boursorama Banque

Frédéric Oudéa et Claire Calmejane, la directrice de l’innovation du groupe, admettaient ainsi qu’ils visaient les 4 à 5 millions de clients pour l’horizon 2025. « Boursorama est un exemple exceptionnel, c’était encore une start-up en 2014. Aujourd’hui, c’est 2,5 millions de clients et ce sera une des ‘très grandes banques françaises’ avec 4 à 5 millions de clients en 2025 ». 

Une chose est sûre, le modèle de la banque en ligne se démocratise et rejoint les hauteurs des banques traditionnelles en termes d’équilibres. En atteignant 4 ou 5 millions de clients, Boursorama commencera à côtoyer la Société Générale, qui compte actuellement 7,3 millions de clients.

À la différence des néo-banques, en forte croissance elles aussi, Boursorama Banque met en avant le volume d’encours à sa gestion, bien au-delà des établissements de paiements qui encadrent des clients habitués à ne déposer que quelques centaines d’euros sur leur compte. Pour renforcer cette avance justement, la banque en ligne continuera à miser sur ses solutions d’épargne. Un moyen d’accompagner la fracture du numérique dans le système bancaire, tout en creusant un fossé avec l’offre de ses nouveaux acteurs.

Apple Pay Google Pay Pay

 Banque la moins chère

 Apple Pay, Google Pay

 CB Visa Premier gratuite

 Paiements à l'étranger gratuits

80 €

OFFERTS

Compte courant

Conditions : 1 000€ nets/mois de revenus minimum ou 2 500€ d'encours sur vos différents comptes

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 300 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d'espèces : ✘

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 1,94%  •  Paiements en devises : 1,94%

Cartes proposées

Paiement mobile
Apple Pay Google Pay Pay
EN VOIR +
1
8 Commentaires

8 Commentaires

  1. Jerem

    23 octobre 2020 at 21 h 19 min

    C’est ma banque principale depuis + de 10 ans, je ne me verrais jamais revenir a une banque « traditionnelle ».

    • Olivia

      24 octobre 2020 at 9 h 35 min

      Également !

  2. vVDB

    24 octobre 2020 at 10 h 08 min

    J’utilise Boursorama et OrangeBank.
    Le gros plus de Boursorama c’est l’agrégation des comptes, malheureusement OrangeBank n’est pas compatible, je vais probablement l’arrêter.
    La saisie du mot de passe est vraiment très bien chez OrangeBank

  3. Vince

    24 octobre 2020 at 10 h 48 min

    Boursorama est tres bien pour toute les operations que l’on peut faire soi-même et que l’on n’a pas besoin de conseils. Mais dès que l’on a besoin de passer par un opérateur… cela devient très pénible. Retour d’experience : 1h30 à attendre en écoutant le message d’attente en étant balladé de service en service pour tenter pour finir par une conversation coupée…le service assurance vie est quasi injoignable. Délai de réponse au mail très largement supérieur à 8 jours ….

    • Carcinelli

      25 octobre 2020 at 16 h 14 min

      Bourso n’arrive pas à la cheville de Fortuneo

  4. Salva

    24 octobre 2020 at 13 h 49 min

    Je n’ai pas pu ouvrir un compte chez Boursorama car ils n’ont pas accepté ma carte d’identité italienne, du coup je suis chez Fortuneo comme banque principale (réception paye, prélèvements,…), très satisfait et très moderne contrairement aux banques physiques.

  5. LOLOLOL

    25 octobre 2020 at 10 h 46 min

    Boursorama Bnauqe … MDR

  6. mégalol

    26 octobre 2020 at 18 h 05 min

    Boursorama, la banque du LOL : les prélèvements SEPA ne sont pas acceptés… no comment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *