Suivez-nous

Tech

Comment Uber lutte (sans y arriver) contre le partage de comptes

C’est un véritable casse-tête pour Uber alors que l’entreprise est ciblée par plusieurs autorités à travers la planète.

Il y a

  

le

 
Uber New York
© Presse-citron.net

On vous parlait récemment des difficultés rencontrées par Uber à Londres. L’application de VTC souffre d’un problème, dans la capitale anglaise comme dans d’autres villes à travers le monde : celui de la fiabilité. Concrètement, les comptes qui sont censés être uniques et nominatifs sont partagés par plusieurs utilisateurs qui les louent et sous-louent. A Londres par exemple, en quelques mois, on parle de 14 000 courses réalisées par d’autres personnes. Un problème qui est généralisé comme le reconnaît Uber.

Uber face aux problèmes d’identité

Le premier problème que pose cette logique de partage de comptes est bien sûr celle de la sécurité. Un problème qui prend une dimension croissante pour Uber ces derniers mois. Pourtant, ce n’est pas forcément le motif premier de ceux qui partagent leur compte. Il peut s’agir de faire un petit profit, en sous-louant son compte ou encore une activité h24, ou un remplacement pendant les vacances. Mais, certains optent aussi pour l’utilisation d’un compte partagé en raison d’antécédents, de défaut de permis ou d’assurance… Avec un compte qui n’est pas nominatif, les chauffeurs évitent ainsi les vérifications de rigueur.

Uber a tenté sa chance en réclamant par exemple des selfies pour débloquer l’application. Mais une simple photo peut suffire à berner le système. Uber tente de tester d’autres approches, mais pour l’instant l’efficacité reste ultra-limitée. Quand on sait en plus que l’entreprise californienne fait plus que rechigner à l’idée d’une collaboration avec les autorités, on mesure à quel point Uber se retrouve à jouer un numéro d’équilibriste. Pour l’instant, le service de location de VTC se retrouve à jouer les enquêteurs en analysant des détails, tout comme les accès via de multiples appareils, les modifications des modalités de paiements ou encore des volumes horaires trop importants. Mais les autorités sont de moins en moins patientes…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests