Suivez-nous

Smartphones

Contact tracing : Apple et Google lancent leur API

Les agences de santé publique peuvent maintenant utiliser la solution proposée par Apple et Google pour le contact tracing.

Il y a

  

le

 

Par

Application Apple Google Contact Tracing
© Google / Apple

Le contact tracing est l’une des clés du succès du déconfinement. Et afin d’aider les agences de santé publique à créer des applications qui permettent de prévenir les contacts des personnes qui ont été testées positif au COVID-19, Apple et Google ont décidé de travailler ensemble afin de développer une API qui est à la fois disponible sur iOS et sur Android, et qui pourra être utilisée par ces applications.

Cette API a été annoncée au mois d’avril et cette semaine, les deux entreprises rendent celle-ci disponible. Désormais, les agences de santé publique peuvent donc lancer des applications de contact tracing qui utilisent cette technologie. Pour rappel, cette dernière utilise le Bluetooth : deux personnes sont considérées comme ayant été en contact lorsque leurs smartphones ont été à proximité l’un de l’autre. Mais pour évaluer les risques de transmission coronavirus, les applications peuvent également tenir compte de la durée de la proximité.

Le fonctionnement de ces applications est assez simple. Si un utilisateur est testé positif au COVID-19, celui-ci peut l’indiquer sur l’application de contact tracing. Puis, le système mis en place par Apple et Google informera les personnes ayant été en contact avec cet utilisateur (s’ils ont aussi installé l’app) qu’elles ont été exposées (un aperçu du fonctionnement de l’API est disponible ici).

En ce qui concerne la vie privée, Apple et Google se veulent rassurants : « Chaque utilisateur doit décider s’il accepte ou non les notifications d’exposition ; le système ne recueille ni n’utilise l’emplacement de l’appareil; et si une personne reçoit un diagnostic de COVID-19, c’est à elle de le signaler ou non dans l’application de santé publique. L’adoption par les utilisateurs est la clé du succès et nous pensons que ces solides protections de la vie privée sont également le meilleur moyen d’encourager l’utilisation de ces applications. »

La France utilisera une alternative

Si des pays européens ont choisi d’utiliser la solution proposée par Apple et Google, il est à noter que la France a décidé d’opter sur un protocole plus centralisé pour son application StopCovid. Pourquoi ? La raison ? « Le gouvernement français ne refuse pas l’API proposée en l’état par ces deux entreprises parce que ce sont des entreprises américaines ou parce qu’il cherche à réinventer le Minitel (qui fut, au demeurant, une belle réussite). Il s’y refuse, car, dans son format actuel, elle contraint le choix technique : seule une solution « décentralisée » peut fonctionner parfaitement sur les téléphones équipés d’iOS », explique Cédric O, Secrétaire d’État chargé du numérique, dans un billet de blog sur Medium.

Sinon, on rappelle que l’OMS n’exclut pas l’idée de lancer sa propre application, qui pourrait inclure du contact tracing, et qui pourrait être proposée pour les pays qui n’ont pas développé d’application de ce type.

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
85,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests